R. CRUMB, héros du blues, du jazz et de la country

dont plusieurs enregistrements inédits de Charley Patton, « Dock » Boggs ou « Jelly Roll » Morton. Chaque portrait de musicien s’accompagne d’une courte biographie de l’artiste. Hommage éminemment personnel d’une légende underground aux innovateurs musicaux qui l’ont inspiré, ce livre est un ouvrage indispensable pour les aficionados de Crumb, les fans de bande dessinée et les amateurs de musique.


ILLUSTRATIONS DE R. CRUMB –


AVEC DES TEXTES DE STEPHEN CALT, DAVID JASEN ET  RICHARD  NEVIN5  -  


INTRODUCTION   DE  TERRY  ZWICOFF


Editions de La Martinière


 


CRUMB, Robert


États-Unis (1943)


Né à Philadelphie (Pennsylvania) le 30 août 1943, il se consacre très jeune à dessiner, avec son frère, des albums de B.D. : Foo (1958), suivi un an après par Crumb Brothers Almanac, dans lequel apparaît un chat préfigurant Fritz the Cat. Mais ce n’est qu’en 1962, installé à Cleveland qu’il commence à travailler en tant que professionnel pour l’American Greeting Card Company et dessine un comic strip, Roberta Smith, Office Girl. Peu après paraissent ses premiers travaux dans Help !, la revue dirigée par Harvey Kurtzman et publiée par James Warren l’éditeur de Creepy et Eerie, et dans les premiers albums Yarrowstalks, où paraît la première histoire de Mr Natural et East Village Other. En 1966, il part pour San Francisco en pleine révolution hippie. La véritable naissance de l’underground américain advient en 1967 justement avec les albums de Crumb, douze numéros de Zap et deux de Snatch Comics. Suivront Bijou Funnies (1968), Yellow Dog (1969), Mr Natural (1970), Slow Death Stories (1971). Entre 1974 et 1990, on retrouve ses dessins dans Snarf, Village Voice, Snoïd Comics, Prime Cuts (en collaboration avec sa femme Aline Kominsky), Twist et Bikini Batlle. En 1968, c’est le succès immédiat avec Fritz the Cat, porté à l’écran en un dessin animé par Rahp Bashi, qui n’est autre que l’un de ses tout premiers personnages, créé à la fin des années cinquante pour son propre divertissement et celui de son frère. Parmi ses personnages, on remarque le sympathique Mr Natural, Whiteman, Angelfood, McSpade et Yetti. En France, Robert Crumb est publié dans différents journaux tels que Actuel, L’Écho des savanes, Pilote, Yeti, Le Psikopat. Ses albums sont aussi édités par Kesserling, Dargaud (Big Yum Yum), Futuropolis (Snacht Comics), Le Fromage (La Fin tragique de Mr Natural et Mr Natural), Artefact (Mes femmes et Belles d’un jour) et Cornelius (Harlem). Avant de s’installer en 1991 dans le Sud de la France, Robert Crumb abandonne le métier et rejoint, dans une manufacture isolée, des amis avec lesquels il forme un groupe de jazz de style New Orleans, le Keep on Trucking Orchestra dont fait partie aussi Robert Armstrong. La carrière de Crumb est pleine de dénonciations et procès pour obscénités pour ses albums et pour des histoires parues dans les revues. Grand Prix au Salon International de la BD à Angoulême.


 


Claude Moliterni


 


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.