PLUS DE LECTURES DU 10 SEPTEMBRE 2007

Notre sélection de la semaine : “ Amours fragiles T.3 : Maria ” par Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle, “ Klezmer T.3 : Tous des voleurs ! ” par Joann Sfar, et “ Back World T.1 : Niveau 1 ” par Lucien Rollin et Corbeyran.

 


Cliquez sur l’appareil photo pour découvrir les couvertures des albums.


 


Amours fragiles T.3 : Maria ” par Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle


Editions Casterman (13,95 Euros)


Jeune idéaliste allemand réfractaire à la politique d’Hitler, Martin Mahner était parti se mettre en sécurité en France. Rapatrié en Allemagne, en septembre 1939, il n’a jamais revu Maria, jeune femme qui a mis au monde, sans le prévenir, une petite fille dont il est le père : Alicia ! En cette année 1943, il est engagé de force dans la Wehrmacht et se retrouve affecté à un poste administratif dans le sud-est de la France : il y revoit souvent Katarina, son ancienne voisine juive. Hélas, son père vient de mourir et il doit rentrer au pays, alors que le climat est à la suspicion et à la délation… C’est alors qu’il croise la mère de son enfant, diffuseuse de tracts contre le régime paranoïaque et totalitaire, instauré par le parti national-socialiste. Cette sombre chronique d’amour et de guerre nous donne une vision riche et originale d’une période cruciale de l’histoire du XXème siècle : elle dessine le portrait de toute une génération ballottée par le vent de l’Histoire La narration poignante et raffinée de Philippe Richelle (licencié en sciences politiques) réussit à mêler, finement, romanesque et sociologie. Ceci, tout en nous questionnant sur ce que chacun aurait fait dans des circonstances pareilles… Quant au dessin rigoureux et délicat de Jean-Michel Beuriot, il relaie le propos, et l’ambiance pesante, dans un style épuré. Soulignons également le très beau travail d’atmosphère réalisé par Scarlett Smulkowski, sur les couleurs : ce dernier contribue totalement à la lisibilité et à l’efficacité de cet opus bouleversant !


 


Klezmer T.3 : Tous des voleurs ! ” par Joann Sfar


Editions Gallimard (16,50 Euros)


En nous racontant les pérégrinations de musiciens ashkénazes ambulants, dans la Russie des tsars, le célèbre auteur du pourtant très séfarade «Chat du rabbin» remonte les fils des origines de sa famille, mais cette fois-ci, du côté maternel. En effet, cette fable philosophique et initiatique (qui est aussi une analyse kabbalistique), met en scène des musiciens Juifs de l’Europe de l’Est, pieux et résignés, comme on en trouve dans les romans d’Isaac Bashevis Singer : tel le vieux clarinettiste Baron qui ne se remet pas de l’assassinat des membres de son précédent orchestre, telle l’envoûtante chanteuse Hava qui fuit un mariage arrangé, tel le fragile et anxieux violoniste Vincenzo qui porte sur ses épaules des choses si lourdes qu’il s’en tient voûté, tel le tzigane Tchokola qui donne des leçons de guitare gratuites au jeune Yaacov, étudiant chassé de l’école rabbinique pour avoir tenté de voler le manteau de son maître. C’est encore dans des histoires de vols, aussi louches les unes que les autres (comme la gestion d’un stock d’armes dans leur cave, le cambriolage d’un magasin de guitares, ou une confrontation mouvementée avec des gitans), que tout ce petit monde, désormais en résidence à Odessa, se fait embarquer. Ce feuilleton flamboyant, touffu et surprenant, est aussi une fantaisie désinvolte, joyeuse et nostalgique à la fois, où le talent habituel de Joann Sfar est sublimé. Ceci grâce, entre autres, à de superbes aquarelles dignes d’un Chagall et à une improvisation maîtrisée, inspirée par la musique yiddish !


 


Back World T.1 : Niveau 1 par Lucien Rollin et Corbeyran


Editions Glénat (12,50 Euros)


Cette palpitante nouvelle série de science-fiction contemporaine, prévue en 3 albums, rappelle les univers sombres et fascinants des thrillers fantastiques de Serge Brussolo. Comme ce dernier est l’un des écrivains préférés de Lucien Rollin, on comprend très bien le plaisir qu’a eu le dessinateur de «Nahik» à mettre en images ce polar numérique, lequel a été efficacement concocté par Corbeyran ! D’ailleurs, son trait «ligne claire» humanise l’atmosphère glauque de ce monde virtuel dans lequel plongent les amateurs d’évasions, soi-disant sans risques, en pratiquant le jeu vidéo baptisé «Back World». Terry Hackman est un pirate informatique qui est réputé pour comprendre, très rapidement, la conception de ces programmes qui vous rendent accros à l’écran ! Mais depuis qu’il est amoureux de la belle Tina, le jeune hacker refuse de pénétrer par effraction dans ces systèmes dont il doit percer les secrets : pourtant, tout savoir sur l’univers imaginaire de ce jeu de l’avenir, où on ne fait plus la différence avec le monde réel, est tellement tentant… Surtout si on vous paye pour ça… Voilà une bande dessinée qui se lit d’une traite, et dont on attend la suite avec impatience !


 


Gilles RATIER


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.