« Trolls de Troy » T15 (« Boules de poils ») par Jean-Louis Mourier et Christophe Arleston

Dans le monde pittoresque de Troy, que l’on arpente maintenant depuis 17 ans, il est des créatures particulièrement remarquables, poilues à souhait, débordantes d’énergie, fantasques, toujours prêtes au combat et à l’aventure, ne reculant devant rien pour un beau morceau de chair fraîche. Ce sont les trolls !

Depuis 1997, Arleston et Mourier leur consacrent une série à part entière. Leurs drôles d’aventures se déroulent quelques décennies avant celles de Lanfeust. Elles ont pour héros le troll Teträm, l’ancêtre du célèbre troll Hébus, le fidèle compagnon de Lanfeust.

Entouré de sa fille adoptive, Waha, la jeune humaine sauvageonne, de sa compagne Puitépée, de son fils Gnondrom et de ses amis, Teträm ne cesse de combattre les humains qui tentent désespérément d’exterminer les trolls. Mais il résiste, l’animal, et devient la bête noire de ces humains qui manquent terriblement d’imagination et de moyens, selon lui.

Voici donc les trolls de retour pour cette quinzième aventure qui ne manque pas de piquant.

Les frères Zip, trafiquants en tous genres, survolent le village de Phalompe à bord de leur dragon customisé, ce qui n’est pas une très bonne idée quand on connaît la rapidité de riposte des trolls ne reculant devant rien pour déguster une belle tranche de dragon. Pour parer cette attaque violente, l’un des frères Zip déverse sur le village un produit magique. Phalompe et ses habitants sont miniaturisés. Nos trolls féroces mesurent à présent une petite quinzaine de centimètres mais ne comprennent pas d’emblée ce qu’il leur arrive. Pourquoi les libellules sont immenses ? Pourquoi les bestioles qu’ils ont l’habitude de chasser sont à présent gigantesques ? Mystère.

Conscients toutefois qu’ils ne sont plus à l’abri de quelques dangers, ils se mettent en chasse pour retrouver le responsable de leur infortune. Ils tombent alors sur un couple de jolies crapules qui les jettent dans un sac, pensant tirer un bon prix de ces toutes petites créatures. Mais, que l’on ne s’y trompe pas. Nos trolls préférés, même minuscules, ne s’en laissent pas compter. Et toutes boules de poils qu’ils sont devenus, ils vont semer une belle pagaille dans l’hôtel de luxe où leurs ravisseurs séjournent, et où l’on croise aussi un certain petit groom vêtu de rouge, que l’on a déjà vu dans d’autres albums … Mais ceci est une autre histoire !

L’idée qu’Arleston développe dans cette histoire – miniaturiser ses personnages – est excellente. Elle permet de faire rebondir le récit, de le dynamiser, et de plonger ses personnages dans une nouvelle dimension.

Des dialogues percutants, de la drôlerie, des situations piquantes, des décors magnifiques, des planches saisissantes (notamment au début de l’album lorsque nos lilliputiens affrontent une créature beaucoup plus grande qu’eux), un rythme très soutenu : autant d’ingrédients qui contribuent à faire de ce quinzième album une bien belle aventure.

Catherine GENTILE

« Trolls de Troy » T15 (« Boules de poils ») par Jean-Louis Mourier et Christophe Arleston

 Éditions Soleil (13,50 €) – ISBN 978 2 30201 629 3

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.