PLUS DE LECTURES DU 20 MARS 2006

Cette semaine, voici des ouvrages qui nous parlent du 9ème art et des BD qui nous plongent dans un univers musical ; bien entendu, nous vous les recommandons chaudement : “ Vaillant le journal le plus captivant : 1942-1969, la véritable histoire d’un journal mythique ” par Hervé Cultru aux éditions Vaillant Collector, “ Guide de la bande dessinée pour la jeunesse ” par Henri Filippini aux éditions Bordas, “ Paris liberté : Le parfum de l’espoir” par Julio Ribera aux éditions Bamboo, “ Love Song T.1 : La solitude de l’homme dans l’adultère” par Christopher aux éditions Le Lombard et “ Miles Davis ” par Jacques Ferrandez aux éditions Nocturne.

 


Vaillant le journal le plus captivant : 1942-1969, la véritable histoire d’un journal mythique ” par Hervé Cultru


Editions Vaillant Collector (30 Euros)


Après le passionnant «Pif Gadget, la véritable histoire» de Richard Medioni, les éditions Vaillant Collector proposent, aujourd’hui, un volumineux ouvrage (288 pages) narrant l’histoire du prédécesseur de ce journal : «Vaillant, le journal le plus captivant». L’auteur, Hervé Cultru, a procédé à une longue enquête auprès des différents acteurs de cette aventure dessinée afin de nous conter toute l’histoire de ce mythique hebdomadaire qui enchanta plusieurs générations, de 1942 à 1969. En bon historien, il a replacé son propos dans le contexte de l’époque mais n’a pourtant pas privilégié une narration chronologique trop stricte : en effet, il a composé ce très utile document en 23 chapitres thématiques (résistance, humour, actualité, horizons lointains, nature, athlètes, passé recomposé…) riches de plus de 400 illustrations et d’annexes bien fournies. Bien entendu, il y retrace les plus importants moments de la vie de ce périodique en évoquant les célèbres BD que sont «Pif», «Les Pionniers de l’Espérance», «Placid et Muzo», «La Pension Radicelle», «Arthur le Fantôme», «Nasdine Hodja», «Bob Mallard», «P’tit Joc», «Yves le Loup», «Ragnar le Viking», «Teddy Ted», «Totoche», «Corinne et Jeannot», «Le Concombre masqué», «Gai-Luron»… , et en dressant les portraits de leurs auteurs : José Cabrero Arnal, Jean Cézard, André Chéret, Jean-Claude Forest, Gérald Forton, Paul Gillon, Marcel Gotlib, Greg, Kline, Nikita Mandryka, Raymond Poïvet, Jean Tabary, etc. Un livre indispensable pour les nostalgiques…, et pour les autres ! Contact : vaillantcollector@noos.fr. Pour plus de détails sur le sommaire de cet ouvrage : cliquez ICI


 


Guide de la bande dessinée pour la jeunesse ” par Henri Filippini


Editions Bordas (19 Euros)


Encore un livre sur la bande dessinée ? Certes, mais celui-ci nous parle exclusivement de BD pour les enfants, ce qui, évidemment, est beaucoup plus rare ! Ce «Guide de la bande dessinée pour la jeunesse», paru chez Bordas, est dû à Henri Filippini, auteur de nombreux ouvrages concernant le genre dont un «Dictionnaire de la bande dessinée» chez le même éditeur. Ce nouveau guide pratique commence par une histoire de la bande dessinée pour les juniors et propose un choix judicieux de quelques héros destinés à nos chères têtes blondes, classés par ordre chronologique et par thèmes (des ancêtres aux mangas, en passant par les nouveaux aventuriers et les supers héros !). Un logo de couleur indique à partir de quel âge l’album est conseillé, afin d’être autant utilisable par le grand public que par les professionnels (nombre de bibliothécaires devraient d’ailleurs s’y référer !). Enfin, un troisième chapitre est consacré à la presse pour la jeunesse et le tout est agrémenté d’une bédéthèque idéale qui se révèle être aussi un très utile index. Ce petit guide est donc fort instructif et, Henri Filippini signe peut-être là son meilleur livre sur le 9ème art !


 


Paris liberté : Le parfum de l’espoir” par Julio Ribera


Editions Bamboo (12,90 Euros)


Après deux ouvrages poignants sur son enfance et son adolescence («Montserrat : souvenirs de la guerre civile» et «Jeunesse bafouée»), le prolifique et talentueux dessinateur espagnol Julio Ribera conclu, avec ce troisième opus, son indispensable autobiographie. Le livre commence en 1954, alors que notre dessinateur exilé débarque et s’installe en France, avec son épouse, et se termine en 1975, l’année de la création de sa plus célèbre BD («Le vagabond des limbes» avec Christian Godard, chez Dargaud) et l’année de la disparition de Franco. C’est tout un pan de l’histoire du 9ème art (et de l’Histoire, tout court) qu’il nous raconte avec émotion, continuant à prendre le parti narratif du récitatif, ponctué, cependant, par quelques phylactères. Son parcours, souvent drôle et émouvant, est celui d’un artiste qui a fuît le fascisme et pour qui Paris fait figure de paradis. Même si la vie est dure (il accepte toutes sortes de boulots alimentaires, sans garanties de retraite ou de sécurité sociale, en travaillant pour la grande Presse de l’époque, et il a du mal à trouver un logement pas trop cher…), il y trouve enfin cette liberté à laquelle il aspire tant : qu’importent les peines quand on a la passion !


 


Love Song T.1 : La solitude de l’homme dans l’adultère” par Christopher


Editions Le Lombard (13 Euros)


Christopher est un habitué des chroniques humaines contemporaines ! Après avoir passé au crible la vie quotidienne des jeunes femmes («Les filles» à la Comédie Illustrée puis chez Carabas, «All I need is love» chez Panini ou «Les colocataires» chez Dupuis), il s’attaquent, cette fois-ci, aux interrogations philosophiques de quatre garçons dans le vent : quatre musiciens trentenaires qui refont le monde à leur manière, en parlant de musique, de femmes, de mariage et d’adultère. Pour cette nouvelle étude sociale, Christopher a quelque peu aiguisé le ton de ses dialogues, lesquels sont de plus en plus justes et cocasses, alors que son trait ligne claire a tendance à s’épaissir, réussissant, enfin, à s’éloigner de ses modèles et références, lesquelles avaient tendance à le cannibaliser (les Dupuy-Berberian, pour ne pas les nommer). Cette série sensible et réjouissante, qui comptera 4 tomes dans la collection «Polyptique» du Lombard, est remplie d’allusion aux groupes mythiques de la musique pop rock et ce sont les Beatles qui sont choisis pour inaugurer le fond musical alors que la couverture détourne l’une de leur pochette de disque pour l’occasion : «Rubber Soul», un album de 1965 !


 


Miles Davis ” par Jacques Ferrandez


Editions Nocturne (19,90 Euros)


La très belle collection «BD Jazz» des éditions Nocturne vient de s’enrichir d’un nouvel album comportant toujours 2 CD (avec de très bons enregistrements représentatifs du talent du musicien mis en valeur) et une courte BD racontant un épisode de la vie de l’artiste choisi. Il s’agit ici de Miles Davis, célèbre trompettiste dont la carrière débuta dans le milieu des années 1940 et qui s’essaya, avec talent, à toutes les tendances du jazz : du be bop au jazz-rock en passant par le blues et le jazz-modal. Les premières années de la carrière lumineuse cet artiste hors du commun sont mises en BD (22 pages) par un spécialiste du genre (lui-même musicien de jazz) : Jacques Ferrandez. Inutile de préciser que l’ensemble est indispensable aux amateurs (de musique, comme de BD) ! Signalons aussi un autre titre alléchant qui vient de paraître chez le même éditeur (mais dans la collection «Fiction», toujours avec 2 CD) : «In a Blues Hour», où Joe G. Pinelli donne toute la mesure de son talent d’illustrateur !


 


Gilles RATIER


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.