Illustrer des livres pour enfants Imaginer, Créer, Se faire éditer

Les liens entre la bande dessinée et l’illustration ne sont plus à démontrer. Aussi avons-nous choisi de présenter ce livre, certes consacré aux seuls ouvrages pour enfants, mais qui aidera également à décrypter les styles et procédés des auteurs de bd.

 

 

Découvrez une planche intérieure de l’ouvrage en cliquant sur l’appareil photo

 

 

 

Traduit de l’anglais et initialement publié chez Quarto Publishing, ce bel et agréable ouvrage qui se donne pour but d’ « aider à atteindre un niveau satisfaisant pour prétendre à la publication », va bien au-delà d’un cours pratique de dessin : replaçant le genre dans la création contemporaine des livres de jeunesse, il lie théorie et technique, situe les acquis actuels dans le cadre d’une évolution multiséculaire (il donne ainsi toute sa place à Winsor McCay, le créateur du célèbre Nemo in Slumberland), et multiplie les conseils tout au long de la chaîne de réalisation découpée en 9 chapitres (L’historique, Le dessin, Les techniques, Les personnages, L’album, Les romans, Les documentaires, La mise en page et la typographie, La publication). Salisbury, professionnel et enseignant (il est à la fois illustrateur et directeur d’études du premier diplôme supérieur du Royaume-Uni en illustration de livres pour enfants), réfute le terme de manuel pour son ouvrage. Restant un ferme partisan de la créativité et de l’innovation, convaincu qu’il est possible d’enseigner la plupart des dons mais non la passion, il ne propose de fait aucune recette miracle, mais incite au contraire à se lancer dans ses propres interprétations.

 

            Pour autant, Martin Salisbury offre bien d’abord un véritable cours de dessin, clair, didactique et riche de multiples évocations d’auteurs, un peu à la manière d’un ouvrage d’histoire de l’art. Soucieux de diversifier les points de vue, il a en effet multiplié les entretiens avec des illustrateurs et des écrivains dont il cite abondamment, et toujours à propos, les commentaires. L’une des forces de ce livre consiste également dans les nombreuses études de cas qui concluent chaque chapitre. Sélectionnées parmi des réalisations récentes (notamment la féconde production anglo-saxonne, mais sans exclusive avec une ouverture mondiale et une réelle connaissance des réalisations de l’Europe de l’Est ou du Japon), elles mettent en avant des dessinateurs aux univers particulièrement personnels et novateurs. Ainsi, il faut signaler l’excellente étude portant sur la relation entre texte et images vue à travers le remarquable travail proposées par John Lawrence et Martin Waddell (La grande aventure de Ti’Bob).

 

            Le résultat en est un ouvrage d’une richesse précise, qui présente une approche exhaustive sans tomber dans l’approximation ou le survol superficiel, alors même qu’il traite pratiquement tous les styles (réaliste, enfantin, personnifié), tous les genres (animalier, exotique, avant-gardiste), tous les supports (images, albums animés, livres sans paroles) et toutes les techniques (acrylique, huile, pastel, encre, gravure, collage, numérique, etc.). En fin de compte, avec sa présentation classique mais moderne, ce livre, abondamment illustré et bien commenté, passionnera tous les dessinateurs soucieux de s’ouvrir aux travaux de leurs prédécesseurs, mais aussi les lecteurs curieux d’éduquer leur regard. Une belle réussite pour un éditeur qui se définit plus que jamais comme la référence en matière d’enseignement technique, artistique et professionnel.

 

 

 

Joël DUBOS

 

 

 

Illustrer des livres pour enfants Imaginer, Créer, Se faire éditer, de Martin Salisbury, chez Eyrolles, 144 pages, 25 euros.

 

 

 

 

 

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.