Plus de lectures n°27 – 29 mars 2004

Step up Love Story T.1 et 2, Tard dans la nuit T.1 : Révolte, Boucle d’Or et les sept ours nains, Bouclier humain T.1 : Les chemins d’Amara, Rhâââââ… Lovely & Gnagna… l’intégrale.

 


Un petit clic sur le picto « appareil photo » pour découvrir les couvertures des albums …


 


« Step up Love Story T.1 et 2» par Katsu Aki


Editions Pika/Senpai (7,90 Euros)


La BD japonaise est vraiment étonnante : elle traite toutes sortes de thèmes qui vont de la compétition sportive à la pêche à la ligne en passant par les recettes de cuisine et…, l’éducation sexuelle. Loin d’être un manga pornographique, même si de nombreuses scènes sont explicites, cette série (elle compte 26 volumes parus au Japon, pays où elle est un véritable best-seller) est un petit guide pour obtenir une harmonie sexuelle dans le couple. Makoto et Yura se sont rencontré grâce à une agence et se sont mariés rapidement. Totalement inexpérimentés, ils découvrent ensemble les plaisirs et les aléas du sexe. L’auteur, connu en France pour l’adaptation de «Vision d’Escaflowne», est parti d’un canevas ancré dans le quotidien qu’il agrémente d’informations didactiques souvent amusantes. Les passages coquins et érotiques font partie intégrante de l’histoire et le dessin est agréable à l’œil, même pour les habitués du franco-belge (mais attention, ça se lit dans le sens japonais !). Notons tout de même qu’à partir du deuxième volume, le ton devient un peu plus cru et les positions de plus en plus scabreuses !


 


 « Tard dans la nuit T.1 : Révolte » par VoRo et Jean-Blaise Djian


Editions Vents d’Ouest (8,99 Euros)


Des meurtres mystérieux se multiplient dans une petite ville de l’est du Québec où les conséquences de l’hérédité consanguine sont évidentes. Le maire en profite d’ailleurs pour exploiter cette population sans la moindre humanité. Dans l’atmosphère trouble de ce village enclavé où l’on vit en cercle fermé, le shérif, amoureux éconduit et ancien accro à la bouteille, commence son enquête (secondé par un efficace adjoint qui, pourtant, ne paye pas de mine). Rien de bien révolutionnaire dans ce thriller psychologique ! Pourtant, le récit est habilement mené par un Jean-Blaise Djian bien plus convainquant que sur ses séries fantastiques et héroïques. Le dessinateur, de son vrai nom Vincent Rioux, est Québécois et a déjà publier une adaptation de «La mare au diable» aux éditions 400 Coups : son dessin de bonne facture (entre le franco-belge et les comics) participe à la bonne impression que l’on peut avoir à la lecture de ce sympathique et frissonnant suspense.


 


 « Boucle d’Or et les sept ours nains » par Emile Bravo


Editions Seuil Jeunesse (9 Euros)


Fondateur de l’Atelier des Vosges (avec David B., Joann Sfar, Christophe Blain…), Emile Bravo a un trait beaucoup plus classique que ses partenaires et amis mais n’en demeure pas moins innovant dans ses propos comme le prouve sa plus célèbre série («Jules» chez Dargaud) qui est à la fois instructive et distrayante. Pour la collection «La bande des petits» des éditions du Seuil, il a concocté un superbe petit album au format à l’italienne où il met en scène tous les personnages de contes de fées dans une seule histoire. Sept ours nains rentrent harassés du boulot et découvrent une très grande personne (de sexe féminin) installée dans leur maisonnette. Ils appellent à la rescousse leur voisin, chevalier spécialisé dans la destruction des géants. Le ton décalé et le graphisme «ligne crade» emportent l’adhésion dès les premières pages : petits et grands se délectant des dialogues drôles et dynamiques. C’est un véritable festival de loufoquerie et de bonne humeur où pas moins de six contes bien connus (sans compter les guest stars) s’enchevêtrent malicieusement !


 


 


« Bouclier humain T.1 : Les chemins d’Amara » par Dominique Hennebaut, Xavier Bétaucourt et Amara Sellali


Editions Bamboo (12,50 Euros)


Manifestement, par l’entremise de leur collection “Angle de vue”, les éditions Bamboo tentent d’occuper un terrain où on ne les attendait pas : la BD reportage ! Après les souvenirs de guerre civile du vétéran Julio Ribera, voici le journal d’une militante pacifiste avant la guerre d’Irak. Amara Sellali est venue à Bagdad pour dénoncer les conséquences de l’utilisation d’uranium appauvri par les Américains, lors de la première guerre du Golfe. La jeune femme découvre la ville et se lie d’amitié avec de nombreux habitants, partageant leur désespoir et leur misère. Alors qu’une nouvelle intervention militaire semble inéluctable, Amara décide de rester et de devenir un «bouclier humain». C’est de sa rencontre avec le journaliste lillois Xavier Bétaucourt que naîtra cette BD témoignage, véritable immersion au sein de la population irakienne. Le dessin de Dominique Hennebaut (dont c’est le premier album), même s’il n’est pas exempt de quelques défauts de jeunesse, participe pleinement à l’émotion dégagée par ce récit prometteur et qui sonne juste !


 


« Rhâââââ… Lovely & Gnagna… l’intégrale » par Gotlib


Editions Audie/Fluide Glacial (38 Euros)


Tout Gotlib sera t-il bientôt disponible en intégrale ? En tous cas, c’est bien parti puisque après la célèbre «Rubrique-à-brac» chez Dargaud, c’est autour des trois «Rhââ Lovely» et des deux «Rhâ Gnagna» d’être compilés en un seul gros volume ! Nous retrouvons la patte inimitable de cet auteur indispensable, spécialiste de l’humour glacé et sophistiqué, dans ces petits trésors absurdes issus, pour la plupart, des magazines Fluide Glacial et L’Echo des Savanes : même la Coccinelle, Super-Dupont et Gai-Luron sont de la partie ! Les plus anciens se délecterons avec nostalgie du dessin, explosif, et les plus jeunes seront sous le charme de cette constante bonne humeur iconoclaste, irrévérencieuse et communicative !


 


 Gilles RATIER

Galerie

Les commentaires sont fermés.