« Carthago Adventures » T1 par C. Bec et J. Salaün

Christophe Bec fait partie de ces scénaristes qui savent habilement faire monter la pression narrative et développer des péripéties aussi claustrophobiques que spectaculaires. Bec a, en outre, la fascination des bêtes légendaires et monstrueuses et la bougeotte qui le pousse à écarteler ses histoires sur tout le globe terrestre. « Bluff Creek« , spin-off et préquelle de la série « Carthago« , autrement dit, une histoire dérivée qui se situe chronologiquement avant la série-mère (dont deux tomes sont parus et qui est en attente depuis 2009 d’un troisième), n’y échappe pas…

L’histoire commence en 1924, en Oregon, où de mystérieux « diables des montagnes » ont épouvanté des trappeurs. Beaucoup plus tard, en 1985 (soit avant l’intrigue de « Carthago« ), on retrouve, Feiersinger, dit le « Centenaire des Carpathes », ce richissime collectionneur (qui n’est pas encore à la tète de la multinationale Carthago), et l’aventurier London Donovan. Le premier est persuadé qu’une meute d’abominables hommes des bois se cache à Bluff Creek, en Californie du Nord. Il décide de monter une expédition pour capturer un de ces « bigfoot », car c’est ainsi que l’on appelle les yétis aux États-Unis.

L’histoire est à la fois simple et dépaysante, mais elle intéressera les amateurs d’animaux fantastiques et de beaux paysages. Jaouen Salaün signe, en effet, de très belles pages dès qu’il s’agit de décors montagneux et forestiers car, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ces lieux existent, ce n’est pas du bluff ! Cet album inaugure le projet d’une série parallèle à « Carthago » proposant des histoires complètes, réalisées à chaque fois par un dessinateur différent.

Rappelons qu’avec la série « Carthago » (deux tomes parus, « Le Lagon de Fortuna » puis  » L’Abysse Challenger« , c’est avant tout le goût des profondeurs qui est mis en avant. Alors qu’on creuse au plus profond de l’océan à la recherche de nouveaux gisements, dans la fosse des Tonga (Pacifique Sud) les chercheurs de la Cathargo, groupe chargé de l’extraction de gaz et de pétrole, découvrent en effet dans une caverne sous-marine, un mégalodon, ancêtre du grand requin blanc. Un peu partout sur la planète, ce genre de faits se répètent : crocodile monstrueux en mer du Nord, yéti au Tibet, requins fabuleux en Australie… mais toute information sur ce sujet est tenue secrète car il semblerait qu’en libérant des monstres qu’on croyait depuis longtemps disparus on risque de remettre en question l’équilibre de la planète et la survie même de l’humanité ! L’aventure géographique et scientifique très documentée intéressera vivement les passionnés de monstres marins et de mystères abyssaux car c’est bien mené et assez captivant. En outre, la réalisation graphique d’Éric Henninot, exemplaire et lumineuse invite au voyage, à l’exploration, à l’aventure, sans retenue !

N’oublions pas dans le même esprit les trois tomes de « Sanctuaire » où, en 2029, l’équipage d’un sous-marin américain nucléaire a découvert, aux côtés d’une épave de vieux sous-marin soviétique, un immense sanctuaire dans les profondeurs de la Méditerranée (côtes syriennes). L’exploration du sous-marin et celle des ruines mystérieuses se sont soldées par une folie meurtrière et une succession d’affrontements terrifiants et de combats apocalyptiques où l’équipage américain tente de se sauver vaille que vaille… La fin est assez convenue mais la construction dramatique et la mise en scène restent remarquables.

Alors bons voyages… Mais attention aux rencontres animales !

Didier QUELLA-GUYOT (L@BD et blog)

 » Carthago Adventures  » T1 («  Bluff Creek « ) par Christophe Bec et Jaouen Salaün

Éditions Les Humanoïdes associés (13, 95 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.