TAXI – Gangstars

L’aventure du film se poursuit en BD : Marseille, Mafia, Mitraillettes… Et nouveau Taxi pour Daniel !


Marseille, de nos jours. Trois mafieux s’installent dans les environs pour préparer une opération de très grande envergure. Il s’agit de l’Africain, du Chinois el du Russe. Leur objectif est de contrôler l’économie européenne. Ils doivent dérober 15 avions de chasse dans chaque pays du continent qui serviront à attaquer le reste du monde. La seule raison de cette agression est de provoquer la chute du cours de la bourse, et le rachat d’un maximum d’actions avec des capitaux mafieux. Les autorités russes envoient au commissariat de Marseille un flic chevronné : Svetlana Babouschkine, qui vient assister le commissaire Gibert Emilien est également sur les dents. Il a laissé échapper l’Africain, et va demander l’aide de Daniel, qui a un taxi flambant neuf. Chacun part enquêter de son côté sans se douter que l’opération mafieuse « Europa Force » a déjà commencé… Adaptation originale de la série de films éponymes écrits et produits par Luc Besson, Taxi mêle vitesse, humour mais aussi amitié et solidarité. C’est un petit zeste de fraîcheur dans la bande dessinée d’action actuelle qui a parfois tendance à délaisser les sujets qui se déroulent de nos jours, au profit d’univers futuristes ou d’Héroïc fantasy. Taxi est la preuve que, tout comme au cinéma, il est possible d’envisager des albums populaires bien écrits mêlant cascades et humour.


Les Auteurs


Le dessinateur, Tihomir Celanovic, alias Tiho, est né en 1977 et vit à Belgrade. Doué très tôt pour le dessin, il ne tarde pas à intégrer dans la capitale serbe une école d’arts appliqués et de design qu’il termine avec succès. Mais l’appel de la bande dessinée, comme souvent, le pousse à s’illustrer dans de nombreux fanzines. Il publie son premier album Eudora pour MAH en Serbie et pour Medicina Nucleare en Italie. Jusqu’en 2004, il publie tous les mois une planche de sa série Milicko dans un magazine jeunesse, Veliko Dvoriste. Il illustre également de nombreux livres pour enfants, travaille sur des vidéos pour des groupes de rock et prend part à de nombreuses expositions collectives et quelques-unes individuelles. Il a par ailleurs dessiné l’album Trum chez Soleil en 2005.


Le coloriste, Nikola Vitkovic, est né à Belgrade en 1976, et y vit actuellement De saines lectures de bandes dessinées franco-belges (de Druillet à Macherot) lui font passer son adolescence dans l’univers des bulles. A partir de 1991, plusieurs voyages en Italie, Slovénie, Croatie et Belgique lui permettent de faire ses premières armes dans le dessin et l’illustration. Après des centaines de pages noircies, il dessine l’album Cruciform dont sera tiré un jeu vidéo, Genesis Rlsing. Passionné de musique et d’animation, cet artiste éclectique est aussi coloriste, le temps de préparer son prochain album de bande dessinée.


Editions  Septième Choc


56 pages . 10  euros.

Galerie

Les commentaires sont fermés.