Cabu à Paris

Paris et le dessin se sont rencontrés dans le cœur et sous la patte de Cabu. Une grande exposition lui sera entièrement consacrée du 21 septembre 2006 au 27 janvier 2007 à l’hôtel de ville de Paris

 


Au gré de ses déplacements, le carnet de croquis toujours en poche, Cabu résiste rarement à fixer ce qui le touche. Piéton de Paris, Cabu dessine in situ ce qu’il croise : le métro aérien, les kiosques à journaux et les petits commerces. Et remet, au passage, quelques pendules à l’heure :
La rue de la Gaîté et ses sex-shops ? La rue des regards en biais !
La flamme dorée de la place de l’Alma ? Une réplique de la flamme de la statue de la Liberté de New York et non un monument érigé à la mémoire de Lady Di !
Le plus grand propriétaire foncier de Paris ? L’Église, suivie de près par l’Armée.

Nostalgique de ses années étudiantes, il s’attarde volontiers dans les clubs de jazz de Montparnasse. Les Champs-Élysées lui rappellent la manifestation des gaullistes qui sonna le glas de Mai 68, le Palais de Justice, le jour où Coluche vint soutenir un énième procès contre Charlie Hebdo…

Cabu fourmille de projets pour Paris : une piscine entre les tours de la TGB, le réaménagement des Halles avec des pavillons de Baltard, des vaporetto sur la Seine et la rive gauche aux nudistes, pour faire bonne mesure avec Paris-Plage.

Dans Cabu et Paris, l’auteur du Grand Duduche affirme sa passion pour la Capitale et dévoile de nombreux dessins et croquis inédits. Tandis que Cavanna les illustre de ses textes…

Catalogue de l’exposition « Cabu à Paris » (la plupart des dessins sont totalement inédits). Editions Hoëbeke
Album relié intégra
180 pages bichromie
Format 23 x 31 cm
29,50 euros

Galerie

Les commentaires sont fermés.