LE DECES D’ HOVIV

L’humoriste et illustrateur Hoviv est décédé le 27 mai 2005

HOVIV


René Hovivian d’origine Arménienne, signe aussi ISA. Il est né à Vien­ne en 1929. Après les Beaux-Arts de Lyon il se lance dans la bd âgé de 17 ans. En 1947, il quitte la France avec sa famille pour l’Arménie soviétique, A Erevan, il travaille comme soudeur et, simultanément, commence à travailler comme illustrateur pour les éditions d’Etat. Déporté en Sibérie y travaille comme bû­cheron. Libérée en 1956, sa famille retourne à Erevan. Hoviv lui s’installe à Moscou où il fait du dessin animé, tout en poursuivant une carrière de dessinateur humoristique Il réalise un strip avec le clown Popov pour Les Nouvelles de Moscou ; travaille aussi pour le journal satirique soviétique Crocodile et dans le dessin animé pendant cinq ans, En 1964, de retour en France, il voit très vite ses dessins publiés dans Le Hérisson, Paris-Match, Lui, Ici-Paris, Elle, Jours de France, VSD, Télé 7 Jours, Le Quotidien de Paris, ou le New Yorker etc.
Ses dessins sont publiés dans de nombreux pays. Il a reçu de nombreuses récompenses internationales et expose régulièrement dans toute l’Europe.
R entré en France en 1964, il place des dessins humoristiques dans les hebdomadaires. Vacciné du communisme se lance dans la politique de droite à partir de 1985. Il dessine une série de cartes postales, une vingtaine d’albums dont Les dessins indécents d’Hoviv en 1991. Il avait notamment publié C’est l’époque qui veut ça, Les kamarades (Dargaud) ou On ne peut pas publier ça. Hoviv est décédé le 27 mai 2005 à son domicile à Clamart (Hauts-de-Seine).  Claude Moliterni


 


.


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.