LE MUSEE DI MARCO VIENT D’OUVRIR SES PORTES A TROYES.

Le musée des faits divers s’est installé dans deux maisons du XVI° siècle.

L’ancienne boutique des docks est devenue l’accueil. Dès l’entreée,piles de vieux exemplaires de Qui Police ? .et de Détective, ancienne et nouvelle formules attendent le visiteur.


Dans un coin, posé sur une chaise un drôle de chapeau écossais, reconnaissable entre tous : celui de Marcel Zannini, le clarinettiste. Plus loin la salle vidéo  suivie plus tard de  la cafétéria. .


La collection d’Angelo Di Marco est présentée sur trois étages. Dans une pénombre apaisante, des rampes des spots mettent en lumière chacun des originaux d’Angelo Di Marco. Cinquante ans de carrière présentés  sans contrainte de chronologie, de thème ou de support:. Dans cette ambiance, l’art de Di Marco révèle toute sa force.  

Galerie

Les commentaires sont fermés.