UNE BD DE PATRICE SERRES DANS LE MONDE

Une BD de Patrice Serres paraîtra dans Le Monde 2 (supplément week-end du quotidien)en juillet.

PATRICE SERRES
Patrice Serres :a travaillé depuis plusieurs mois sur une synthèse de la vie de l’empereur QIN sous forme de BD.
Cette BD comporte 8 épisodes qui couvrent les principaux moments de la vie de l’empereur Qin Shihuangdi (prononcer « Tchin Cheu Houang-Ti), premier empereur de Chine à laquelle il a donné son nom et qui régnait au troisième siècle avant notre ère.
UNE PREPUBLICATION DANS LE MONDE 2 EST PREVUE EN JUILLET
Les QUATRE PREMIERS EPISODES de la synthèse QIN paraîtront en couleur dans les quatre numéros du MONDE 2 (supplément dominical du quotidien Le Monde) de JUILLET prochain (soit 16pages c’est-à-dire la première moitié de la synthèse).du 3 au 24 juillet.
Le supplément s’arrête en août et repart en septembre. Les épisodes seront visibles sur le site web du Monde durant toute la semaine qui suivra chaque parution.

BIOGRAPHIE DE PATRICE SERRES.
Patrice SERRES est né en 1946 à Paris.
Pendant ses cours à l’école des Arts Appliqués, il fréquente L’ATELIER 63 que dirige RAYMOND POÏVET.
Ses premières BD, sous formes de « strips » quotidiens, paraîtront dans FRANCE-SOIR : « Max le Menteur » d’Albert Simonin et Michel Audiard, et «Les Matadors » d’Alphonse Boudard.
En 1965, il part à NEW YORK où il devient l’élève et le collaborateur de FRANK ROBBINS, le dessinateur de « JOHNNY HAZARD », à l’époque le «Comic-Strip » le plus diffusé dans le monde. Il restera fidèle à l’école américaine : peu de crayonnés, un dessin immédiat au pinceau, un style puissant tout en noir et blanc, ou l’ombre donne le relief.
A New York, il gagne un des concours de la fondation RAYMOND LOEWY pour la
création du logo NEWMAN (qui se lit dans les deux sens).
Revenu en France, il travaillera rapidement avec Jean-Michel Charlier et mettra en dessins les aventures de « Tanguy et Laverdure », d’abord aux côtés de Jijé, puis sous sa propre signature. Bien d’autres BD  suivront dans le même domaine de l’aviation, de « Yves Saint-Clair » à « Kim Wolf ». Patrice Serres vient d’ailleurs de dessiner le calendrier 2004 du 70ème anniversaire de l’ARMEE DE L’AIR française.
Il sera également producteur à Radio-France (France-Musique et France-Inter), concepteur de l’habillage de FR3 (dont le célèbre générique de Thalassa qui inaugure ce qu’on appellera plus tard le « morphing »), rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Tintin », directeur du journal «Hara-Kiri » de 85 à 91, créateur et dessinateur du personnage des POG,
introducteur en France de nombreux jeux orientaux dont le célèbre « jeu de go », co-auteur (avec Claude Moliterni) de la série de films d’animation «LES AILES DU DRAGON », que la chaîne Festival vient de repasser (en mai
2004) et qui ont fait le tour du monde sous le nom de  « China Wings » etc.


Quand il parle de lui, Patrice SERRES dit qu’il est DESSINATEUR. Mais dans les domaines « pointus » de l’EPISTEMOLOGIE (l’histoire des sciences) ou de l’ETHOLOGIE (la biologie du comportement), il a acquis droit de cité. Et même droit d’être cité. On se souvient de ces BD atypiques que sont l’album sur « LES FOURMIS » en collaboration avec Bernard Werber, avant la parution des ouvrages de ce dernier, ou du « BAL DES ABEILLES » avec le professeur Rémy Chauvin dans lequel il révélait au grand public quelques-uns des mystères de l’intelligence animale et de la communication chez le insectes.
Patrice SERRES est aussi SINOLOGUE, correspondant du Musée Guimet et du
CNRS, auteur de divers travaux sur l’histoire des sciences et des techniques dans la Chine antique, d’une étude linguistique et historique sur les 3000 principaux proverbes chinois dont un abrégé grand public a été publié auxPresses du Châtelet et aux Editions Marabout, etc.
Depuis son premier séjour en 1967 dans une Chine en pleine révolution culturelle, il a suivi avec l’oil amusé et critique de celui qui connaît bien l’histoire, la langue, la civilisation mais aussi les éditions anciennes des textes antiques, souvent volontairement « oubliés » ou « raccourcis », la RE-DECOUVERTE prudente de l’empereur QIN.

Patrice Serres vit entre les pinceaux de sa table à dessin et un réseau d’amis qui va du Professeur Choron à Rémy Chauvin, des historiens de la BD
comme Claude Moliterni  à ceux des sciences ou des jeux, des archéologues aux musicologues.



 

Galerie

Les commentaires sont fermés.