Emmanuel Lepage dans un hors-série de Tonnerre de bulles !

À l’exception de confidences dans une très belle monographie publiée en 2008 aux éditions Mosquito, Emmanuel Lepage est un auteur discret, bien qu’incontournable lorsqu’on s’intéresse à la bande dessinée. La revue Tonnerre de bulles propose un numéro hors-série à la présentation modeste, mais riche en documents, revenant sur les 35 années de carrière d’un auteur sans cesse à la recherche de nouvelles expériences.

Emmanuel Lepage est né en septembre 1966 à Saint-Brieuc, de parents chrétiens de gauche : un père journaliste au quotidien Ouest-France et une mère passionnée par le dessin et la peinture.

Jean-Claude Fournier (qui, comme lui, habite Rennes) le reçoit à son atelier le 11 juin 1980 : un moment magique pour l’adolescent qui rêve de bande dessinée.

Après avoir réalisé quelques travaux pour les éditions Ouest-France, il publie en 1987, sous ce label, la première aventure de Kelvinn qui en vivra deux.

C’est le début d’une carrière qui ne s’arrêtera pas, ponctuée de points forts comme « Névé », « La Terre sans mal », « Muchacho », « Les Voyages d’Ulysse »… Et « Cache-cache bâton », autobiographie de 300 pages qui vient de sortir aux éditions Futuropolis (1).

Ce parcours sans faute d’un artiste engagé est évoqué au fil d’un entretien-fleuve passionnant, réalisé par Sébastien Pauly.

Patrick Gaumer retrace l’itinéraire biographique du jeune Breton, admirateur de Pierre Joubert et de René Follet : deux monstres sacrés de la profession qu’il a côtoyés.

Ses amis (Jean-Claude Fournier, Christian Rossi, Matthieu Bonhomme, René Follet, Sophie Michel, Vincent Odin, Patrice Pellerin et Claude Gendrot) apportent leurs chaleureux témoignages.

Un portfolio réunissant des dessins dédiés à la mer est proposé en conclusion de cet ouvrage de 88 pages.

Maquette, iconographie, impression sont parfaites, permettant de savourer dans les meilleures conditions le travail du dessinateur.

Une sérigraphie de la couverture est envoyée avec l’ouvrage.

Une édition spéciale cartonnée et toilée a été réalisée, augmentée d’un cahier graphique de 32 pages avec dessins et crayonnés, et d’une BD inédite de Nicoby.

Cet ouvrage, dont le tirage est limité à 220 exemplaires, accompagné d’un ex-libris numéroté et signé, est vendu 89 € port compris (74 € pour les abonnés).

Henri FILIPPINI

(1)  Voir l’article de Gilles Ratier : La communauté formatrice d’Emmanuel Lepage !.

« Emmanuel Lepage : explorer le sensible » collectif

Album souple format 19 x 25 cm, 80 pages, 42 € port compris, 32 € pour les abonnés (Les Petits Sapristains, la Chênaie longue, 35500 Saint-Aubin-des-Landes).

Parution 20 novembre 2022

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.