« Condor » renaît en noir et blanc et en intégrale !

Après un premier tome paru il y a tout juste un an, les éditions Dargaud concluent l’intégrale des péripéties maritimes de Condor (dessinées par Dominique Rousseau et écrites par le regretté Jean-Pierre Autheman) avec un second volume aussi indispensable que le précédent, lequel bénéficiait d’un solide dossier introductif de l’érudit Patrick Gaumer…

Francis Merle, alias Condor, le capitaine à l’humeur changeante du cargo La Moena, est le type même de l’aventurier à faire rêver les nostalgiques de la marine à voile : avec son maillot rayé, sa casquette de marin et ses vêtements immaculés.

Marseille est son port d’attache, mais il lève aussitôt l’ancre — toujours en compagnie de Yango, son cuisinier chinois qui est également son confident et son homme de confiance — à la demande de ses commanditaires : pour rallier l’Afrique ou l’Asie !

Évidemment, comme tout bon bourlingueur qui se respecte, Condor a le don de se mettre dans des situations impossibles et dangereuses, étant amené à combattre la pègre au péril de sa vie.

D’autant plus que son ami commissaire de police Marius Casanova, dit Casa, n’a pas son pareil pour l’entraîner dans des affaires vraiment très louches.

C’est le scénariste arlésien — qui était aussi dessinateur — Jean-Pierre Autheman (1) qui crée ce personnage, seul aux commandes, dans un récit intitulé « Escale à Nacaro » : il fut prépublié dans la première série de Charlie Mensuel, à partir de 1978, et un album, qu’il serait d’ailleurs opportun de rééditer aujourd’hui, suivra très vite aux éditions du Square, l’année d’après.

Conçu à l’origine comme un anti-Corto Maltese, Condor avait fait forte impression aux lecteurs de ce magazine assez irrévérencieux qui était, à l’époque, dirigé par Georges Wolinski ; ceci juste avant que Charlie Mensuel ne soit racheté par les éditions Dargaud.

La politique du retour à la grande aventure de facture classique instaurée par les nouveaux responsables va contraindre l’auteur à une métamorphose de la série : si l’esprit correspond bien aux volontés de l’équipe désormais en place, il n’en est pas de même du style graphique plutôt underground d’Autheman.

Dominique Rousseau.

Or, entre-temps, ce dernier a fait la connaissance de Dominique Rousseau, prometteur et talentueux dessinateur, par ailleurs éducateur-animateur qui jouait du jazz (comme Autheman), qui entamait une formation de comédien au théâtre et qui venait, lui aussi, de publier l’une de ses premières bandes dessinées dans Charlie Mensuel : « L’Incroyable Affaire de la valse sanglante », en 1979.

Les deux hommes avaient sympathisé et déjà envisagé une collaboration sur un projet de série médiévale pour les éditions Glénat : « Le Voyage du bateleur », dont un seul épisode (« La Dame de Dorfgrau ») sera finalement dessiné par Jean-Paul Dethorey et proposé dans Vécu, en 1987.

Dans sa préface du premier tome de l’intégrale, Dominique Rousseau raconte comment il accepta de reprendre au vol ce « Condor ».

Il va alors le rajeunir, lui faire perdre du ventre, mais aussi gagner des muscles, tout en utilisant un style tendance « ligne claire » franco-belge semi-réaliste. Quant à Autheman, il va le rendre plus impliqué et tonique dans les équipées exotiques qu’il va désormais lui réserver, tout en lui accordant quand même quelques pauses au port de Marseille, où notre baroudeur aime bien faire relâche.

Le premier épisode du nouveau « Condor » (« L’Otage ») est donc publié dans le Charlie Mensuel version Dargaud, du n° 7 d’octobre 1982 au n° 13 d’avril 1983, et l’éditeur le propose en album en novembre 1983.

Une deuxième aventure (« Alerte en Afrique ») suit dans la foulée, du n° 27 de juin 1984 au n° 32 de novembre de la même année : avec un album en janvier 1985…

Ce sont ces deux récits que le repreneur du dessin de la série « Vasco » de Gilles Chaillet (2) a remaniées pour le premier tome de l’intégrale, en leur donnant un petit côté roman graphique et doublant ainsi la pagination : « Là, en revenant au noir et blanc, j’ai pu ajouter des décors, des cases… qui sont venues alléger la narration. J’ai retouché quasiment tous les personnages… J’ai repris aussi tous les textes… Cette nouvelle version offre une mise en valeur, à tout point de vue, de l’histoire et du dessin. », précise Dominique Rousseau dans le passionnant dossier inaugural de l’intégrale qu’a réalisé Patrick Gaumer.

Charlie Mensuel et Pilote fusionnant, les troisième et quatrième épisodes (« L’Empire du Pacifique » et « Le Testament de Marius Casanova ») sont ainsi publiés dans Pilote & Charlie, du n° 5 au n° 10 de 1986 et du n° 40 au n° 41 de 1989, Dargaud en continuant également l’édition en album en 1987 et 1990.

Cette revue disparaissant à son tour, les auteurs ralentissent alors le rythme de leur production : un cinquième récit (« Opérette marseillaise ») est proposé directement en album chez Dargaud en 1993 et le sixième et dernier (« Le Rendez-Vous de Yu-Moon ») est prépublié dans le bimensuel Okapi des éditions Bayard en 1997, avant d’être compilé en album, toujours par Dargaud, en 1998.

Ce sont ces quatre épisodes, édités en noir et blanc et dans leur découpage d’origine — ce qui permet vraiment d’apprécier au mieux les détails du remarquable dessin à la fois classique et moderne de Dominique Rousseau —, qui forment le contenu du tome 2 de l’intégrale venant de paraître.

Voilà donc une excellente occasion de redécouvrir cette série emblématique, riche en péripéties et en dialogues qui claquent : une authentique réussite, qui reste, hélas !, encore trop méconnue des amateurs du genre !

Gilles RATIER 

(1)  Voir sur BDzoom.com : Jean-Pierre Autheman : disparition d’un authentique libertaire… et « Aux carrefours du destin » : Autheman, pionnier du roman graphique….

(2)  Voir sur BDzoom.com : « Vasco » : l’ultime aventure… et « Vasco T26 : La Cité ensevelie » par Dominique Rousseau et Gilles Chaillet.

« Condor : intégrale » T2 par Dominique Rousseau et Jean-Pierre Autheman

Éditions Dargaud (20,50 €) — EAN : 978-2-205-08579-2

Parution 4 novembre 2022

Galerie

Les commentaires sont fermés.