L’automne 2022 en couvertures…

La pandémie n’ayant finalement que peu entamé l’enthousiasme des lecteurs en 2021, le SNE a pu souligner, fin juin 2022, une performance littéraire (chiffre d’affaires supérieur de 12,4 % à celui de 2020), portée « par la très bonne santé de la BD (+ 55,9 %) et notamment du manga, qui a bénéficié d’un puissant appel d’air avec le Pass culture ». Qu’en sera-t-il fin 2022 ? Espérons ainsi que les très nombreux titres annoncés dès cet automne surmontent une nouvelle vague de Covid et favorisent, de nouveau, le plaisir de la découverte. Respectons pour l’instant la tradition de cette rubrique, en plongeant – en avant-première ! – sous les plus belles couvertures franco-belges à venir…

Toujours présenté chronologiquement (par dates de parutions), cet avant-goût concerne quelques uns des plus beaux visuels programmés entre la fin août et octobre prochain. Pour des raisons évidentes, nous tentons dans une certaine mesure de privilégier les albums isolés ou les nouvelles séries ; une règle d’or… qui n’empêche pas de nombreuses exceptions ! Cette sélection – parfaitement subjective – met à l’honneur divers titres que nous évoquerons naturellement plus en détails au cours des semaines et mois à venir.

Un inconnu dans la ville... (couverture et planche 4 - La Boite à bulles 2022).

Débutons notre tour de piste avec l’intriguant visuel de « L’Homme qui corrompit Hadleyburg », titre annoncé chez La Boîte à bulles pour le 17 août. Adaptation par Wander Antunes de Souza d’un récit méconnu de Mark Twain (1899), ce one shot de 88 pages raconte l’arrivée d’un inconnu dans la petite ville d’Hadleyburg, réputée pour être la plus intègre de toute l’Amérique. Une probité qui ne tardera pas à voler en éclat devant le piège dressé par l’arrivant : une récompense de 40 000 dollars offerte à celui ou celle qui lui avait jadis porté secours… Une histoire de vengeance, doublée par la mise en scène amère de l’hypocrisie du christianisme américain.

L'Odyssée d'Astérios ! (Couverture et premières planches - Dargaud 2022).

Autre époque et autre mythologie avec la couverture d’« Astérios, le Minotaure », nouvelle réalisation de Serge Le Tendre et Peynet, à paraître chez Dargaud le 26 août. Dans ce one shot de 72 pages, l’architecte Dédale, récemment arrivé en Crète, est chargé par le roi Minos de garder un enfant hors normes : Astérios, né d’un accouplement contre-nature entre la reine et un taureau. Un être dont la véritable monstruosité est la résultante des effets de la solitude, confrontée à l’intolérance des humains…

L'ombre et la proie (couvertures et premières planches - Le Lombard 2022).

Visuel pour l'édition en noir et blanc.

Passons au Lombard avec l’annonce de la parution le 26 août de l’album « Le Serpent et le coyote », un nouveau thriller musclé de 152 pages, concocté au sein de la prestigieuse collection Signé par deux spécialistes du genre : Matz et Philippe Xavier. Dans l’Amérique des années 1970, Joe se balade en camping-car dans les grands espaces du Far-West : il y rencontre un petit coyote, mais aussi de petits voyous, des agents du FBI, un U.S. Marshal et d’anciens amis plus ou moins fréquentables. Or, le fait de croiser ce bon vieux Joe a étrangement tendance à réduire leur espérance de vie… Pour cette fable cynique en clair obscur, deux éditions sont prévues : classique (142 p. ; disponible le 9 septembre) et noir et blanc (152 p.), naturellement présentées sous des visuels alternatifs.

Le monde du silence (couverture et premières planches - Dupuis 2022).

Chez Dupuis, éditeur qui fête cette année ses 100 ans d’existence, l’événement de la rentrée est bien sûr constitué par la reprise de la série « Spirou et Fantasio ». Réalisé entre esprit vintage et expression de la modernité par le trio Benjamin Abitan, Sophie Guerrive et Olivier Schwartz, ce T56 intitulé « La Mort de Spirou » (sortie le 26 août) fait littéralement disparaître ses héros… Du moins les expédie-t-il sous la surface terrestre, plus précisément dans la cité sous-marine de Korallion, précédemment visitée en 1964 dans un mythique album de Franquin : « Spirou et les hommes-bulles ». Actuellement prépubliée dans l’hebdomadaire Spirou, l’aventure est une renaissance enivrante, mise en parallèle d’une réflexion sur nos choix de société.

Papillons de nuit... (couvertures et premières planches - Dupuis 2022).

Restons chez Dupuis, toujours à la date décidemment encombrée du 26 août, avec l’annonce de la clôture du diptyque heroic fantasy « Ténébreuse ». Usant de ses terribles pouvoirs, Islen a déchainé ses animaux contre son Roi le père. En compagnie du chevalier déchu Arzhur, elle a toutefois appris à assumer une hérédité léguée par une mère toxique. Sous la surveillance de trois harpies, le dramatique spectacle va faire tomber bien des masques… Scénarisée par le regretté Hubert, cette fantasy littéraire est somptueusement dessinée pour la collection Aire librepar Vincent Mallié. La version luxe de cet épilogue (88 pages en noir et blanc ; 49 €) sera disponible dès la fin août, tandis que l’album classique (80 pages couleurs ; 20,95 €) sera mis sur les rayonnages des librairies à partir du 2 septembre. Voir aussi la chronique du tome 1 : « Ténébreuse » : l’ode à la rédemption de Vincent Mallié et du regretté Hubert !.

Hot dogs ! (couverture et page 8 - Delcourt 2022).

Avec « L’Impudence des chiens » (Delcourt, 31 août), Aurélien Ducoudray et Nicolas Dumontheuil signe assurément l’un des très grands titres de cette rentrée. Dynamitant le récit historique conventionnel, les trublions narrent en 80 pages l’improbable épreuve du Congrès : où comment, sous l’œil (qui frise…) de Dieu, des juges, et d’un public émoustillé, le Comte de Dardille doit contenter bibliquement sa femme Amélie de Figule : voici en effet que cette dernière réclame le divorce et la moitié de la fortune du comte en l’accusant de renâcler à la besogne ! Une comédie érotico-burlesque qui transforme le lit conjugal en champ de bataille, et les préparatifs en parcours du combattant… du sexe.

Ne suivez pas la flèche... (Delcourt 2022).

Fort habitué à être présenté au sein de nos avant-premières, « Marshall Bass » (par Darko Macan et Igor Kordey) ne déroge pas à cette présentation avec le huitième opus de la série : « La Mort misérable et solitaire de Mindy Maguire ». Annoncé chez Delcourt pour le 31 août, cet album renvoie le premier marshal afro-américain au fin fond du désert pour une chasse à l’homme… qui s’avère être une femme ! Mindy Maguire, dont nul ne sait pourquoi elle a assassiné Skunk Bernhardt, ne survivra elle-même que si Bass la retrouve en territoire indien avant les hommes – passablement alcoolisés – de Dryheave : voir aussi Spécial « Marshal Bass » par Igor Kordey et Darko Macan.

Couvertures (Casterman 2022).

Passons chez Casterman avec la parution attendue, le 7 septembre prochain, du nouveau « Corto Maltese T16 : Nocturnes berlinois », toujours réalisé dans la lignée d’Hugo Pratt (voir Corto Maltese, la ballade du temps jadis) par les auteurs espagnols Juan Díaz Canales et Rubén Pellejero (voir « Corto » se révèle un peu… : interview express de Juan Díaz Canales !Le bel automne de « Corto Maltese »… ou « Corto Maltese T13 : Le Soleil de minuit » par Rubén Pellejero et Juan Díaz Canales). À l’automne 1924, Corto découvre un vieil ami assassiné à Berlin : le héros se lance dans une enquête vengeresse difficile, alors que la fragile République de Weimar est au bord de la guerre civile, entre espions communistes et société secrète d’extrême-droite… Comme d’accoutume, cet album sera proposé en versions couleurs (72 pages, 17 €) et noir et blanc (88 pages, 25 €).

Chacun porte son crôa... (Delcourt 2022).

Achevons notre tour de piste éditorial avec la parution prochaine du troisième tome de « Saint-Elme », réalisé par Serge Lehman et Frederik Peeters. Dans « Le Porteur de mauvaises nouvelles », débarqué à Saint-Elme, Philippe Sangaré se lance sur la piste de son frère disparu tandis que, sous terre, Franck se laisse guider par ces étranges et omniprésentes grenouilles… Voir notre chronique du tome 1 : « Saint-Elme » par Frederik Peeters et Serge Lehman : étrange et onirique polar !.

Bonnes vacances à tous (la rubrique reviendra dès le mardi 23 août) et très bonnes lectures-découvertes à l’ensemble de nos anciens ou nouveaux BDzoomeurs !

Philippe TOMBLAINE

« L’Homme qui corrompit Hadleyburg » par Wander Antunes de Souza

Éditions La Boîte à bulles (19,00 €) – EAN : 978-2-849534359

Parution 17 août 2022

« Astérios, le Minotaure » par Frédéric Peynet et Serge Le Tendre

Éditions Dargaud (19,00 €) – EAN : 978-2-205088946

Parution 26 août 2022

« Le Serpent et le coyote » par Philippe Xavier et Matz

Éditions du Lombard (22,50 €) – EAN : 978-2-8082-0537-5

Version noir et blanc (29,00 €) – EAN : 978-2-8082-1029-4

Parution 26 août et 9 septembre 2022

« L’Impudence des chiens » par Nicolas Dumontheuil et Aurélien Ducoudray

Éditions Delcourt (19,99 €) – EAN : 978-2-413043607

Parution 26 août 2022

« Spirou et Fantasio T56 : La Mort de Spirou » par Olivier Schwartz, Benjamin Abitan et Sophie Guerrive

Éditions Dupuis (11,90 €) – EAN : 978-2-800173832

Parution 26 août 2022

« Marshall Bass T8 : La Mort misérable et solitaire de Mindy Maguire » par Igor Kordey et Darko Macan

Éditions Delcourt (14,95 €) – EAN : 978-2-413044598

Parution 31 août 2022

« Ténébreuse » T2 par Vincent Mallié et Hubert

Éditions Dupuis (20,95 €) – EAN : 9791034759644

Version noir et blanc (49,00 €) – EAN : 9791034759682

Parution 26 août et 2 septembre 2022

« Corto Maltese T16 : Nocturnes berlinois » par Rubén Pellejero et Juan Díaz Canales

Éditions Casterman (17,00 €) – EAN : 978-2-203221680

Version noir et blanc (25,00 €) – EAN : 978-2-203221697

Parution 7 septembre 2022

« Saint-Elme T3 : Le Porteur de mauvaises nouvelles » par Frederik Peeters et Serge Lehman

Éditions Delcourt (16,95 €) – EAN : 978-2-413044499

Parution 12 octobre 2022

Galerie

Les commentaires sont fermés.