Alain Dodier, dessinateur qui se revendique classique : de « Pijannot » à « Jérôme K. Jérôme Bloche »…

Aux yeux de la plupart des lecteurs et auteurs, Alain Dodier est un dinosaure : un galérien de la bande dessinée qui a œuvré toute sa vie, ou presque, au côté d’un seul personnage. Ils se trompent, car Alain Dodier est un créateur heureux de bande dessinée qui a pris un immense plaisir à partager, et à faire partager, le quotidien de son héros pendant 40 ans. La publication d’une nouvelle enquête de Jérôme K Jérôme Bloche et la réédition du fugitif Pijannot nous donne l’occasion d’évoquer cet auteur discret et talentueux.

Une fois de plus, Jérôme tente d’obtenir son permis de conduire, lorsqu’il abandonne voiture et inspecteur pour sauver Rebecca : une jeune femme qui tente de se suicider sur le périph’. En l’absence de son amie Babette, partie exercer son métier d’hôtesse de l’air du côté de Bangkok, il héberge la jeune femme en tout bien tout honneur : mais le naïf Jérôme va essuyer les foudres de Babette persuadée qu’il la trompe… 

Cette nouvelle aventure du détective privé, plus proche d’une comédie de boulevard aux multiples rebondissements que d’une enquête policière, permet de croiser des personnages familiers : madame Rose la concierge, madame Zelda la voisine voyante extralucide, Arthur l’ami curé, Burhan l’épicier arabe… Ce sont 70 pages de pur bonheur où se pose une question brûlante : Jérôme et Babette vont-ils enfin se marier ?

En toile de fond, le dessinateur dunkerquois invite le lecteur à effectuer une belle balade au cœur du Paris pittoresque.

Pour les collectionneurs amoureux de la série, une édition spéciale brochée au tirage limité non mentionné est proposée par les éditions Dupuis au prix de 28,95 € (EAN : 979 1 0347 6528 7).

Plus modeste, le tirage en est limité à 150 exemplaires, est le petit album cartonné de format 15×19,5 cm où Yann Delaunay a réuni les 30 pages d’un mini-récit intitulé « Pijannot à l’école », publié par Spirou en 1987 au n° 2579, mais dessiné en 1980 : deux ans avant la création de Jérôme.

La tignasse rousse, des lunettes rondes et vêtu d’un imperméable, Ernest Pijannot est inspecteur de la police municipale d’une petite bourgade.

C’est une évidente ébauche du futur Jérôme, d’autant plus que le scénariste est son ami Pierre Makyo : l’un des deux premiers coscénaristes de la série.

Cet ouvrage, signé et numéroté par les deux auteurs, présente un dossier et un récit complet de huit pages resté inédit (éditions Hématine, www.hematine.be). Notons que les pages de ce mini récit ont aussi été reprises chez Loup en 2003.

Né le 2 mai 1955 à Dunkerque où il réside toujours, Alain Dodier est un autodidacte dont les premiers travaux sont publiés à partir de 1973 dans le fanzine Falatoff, puis dans Spirou où il collabore à la rubrique Carte blanche. (1)

Il commence comme professionnel en 1977, dans le magazine écologique Pistil avec « Janotus agent spécial », puis la série animalière humoristique « Marty et Titine ».

À la rédaction de cet hebdomadaire, il rencontre un autre jeune débutant : Pierre Makyo. Devenus inséparables, ils imaginent « Gully » publié par Mercredi en 1980, puis par Spirou. Hélas, malgré plusieurs tentatives éditoriales, cette série qui leur tient à cœur ne décolle pas.

Avec le concours de Serge Le Tendre, les deux amis imaginent « Jérôme K. Jérôme Bloche », dont le premier épisode est publié en décembre 1982 dans le premier numéro de Spirou album +. Méticuleux, appréciant les décors soignés, Alain Dodier est aujourd’hui seul aux commandes de son polar bon enfant, au ton original, qui compte à ce jour 28 albums.

Photo de circonstance d'Alain Dodier par Jean-Jacques Procureur.

Alain Dodier est le meilleur exemple prouvant que l’on peut réaliser des bandes dessinées classiques au héros récurrent en y trouvant toujours le même plaisir, 40 ans après.

Henri FILIPPINI

(1) Voir sur BDzoom.com : http://bdzoom.com/7889/interviews/le-coin-du-patrimoine-alain-dodier/.

« Jérôme K. Jérôme Bloches T28 : Et pour le pire » par Alain Dodier

Éditions Dupuis (13,95 €) — EAN : 979 1 0347 5701 5

Parution 18 mars 2022 

« Pijannot » par Alain Dodier et Pierre Makyo

Éditions Hématine (25 €) — EAN : 978 2 9601 2297 8

Parution 8 mars 2022

Galerie

2 réponses à Alain Dodier, dessinateur qui se revendique classique : de « Pijannot » à « Jérôme K. Jérôme Bloche »…

  1. Michel Schetter dit :

    Je suis fan. Viens d’acheter hier le dernier volume qui complètera ma collection. C’était le dernier exemplaire caché (déjà!?) dans un rayon chez Cultura St-Malo. Il est vrai que les nigauds de vendeurs d’aujourd’hui privilégient les BD dessinées par des ordinateurs avec des scénarii aussi convenus que « Plus belle la vie » en version trash ou facho, japonisantes ou jardins d’ados attardés. Mon dieu, comme ce monde, ce « milieu » de la BD devient moche !! Heureusement, Dodier tient le coup. Il continue à nous faire rêver en exprimant un bon sens empreint d’humanité, une touche de vrai cinéma français sur papier. J’adore. Comme l’impression de rajeunir, d’oublier cette époque où les smartphones se portent en bandoulières en six coups de « lol ». Merci. Prends aussi du bon temps pour vivre, on a besoin de tes respirations.

  2. Olivier Northern Son dit :

    Superbe histoire, en dehors des sentiers battus et rebattus.

    La crème du franco-belge.