« Alice Milliat, pionnière olympique » : on ne naît pas sportive, on le devient !

Alors que les JO de Paris débutent dans deux ans, le dessinateur Chandre et nos collaborateurs Didier Quella-Guyot et Laurent Lessous réhabilitent la figure d’Alice Milliat, dont l’œuvre en faveur de la place des femmes dans le sport demeure largement méconnue : alors qu’elle en a été, dans la première moitié du XXe siècle, l’inlassable promotrice.

Alice Milliat n’a cessé de défendre la participation des femmes aux épreuves sportives, afin qu’elles soient acceptées dans toutes les compétitions, à l’égal des hommes. L’album des éditions Petit à petit retrace son parcours : de ses performances en aviron jusqu’à la place accrue dévolue aux femmes aux Olympiades, en décrivant les nombreux obstacles — les refus systématiques de Pierre de Coubertin notamment — et les nombreuses avancées obtenues par son obstination. Ceci des premières compétitions réservées aux femmes jusqu’à la création des Jeux olympiques féminins, en 1920.

L’ouvrage retranscrit fidèlement les préjugés d’une époque, les discours paternalistes, ou les attitudes sexistes qui fondent un système inégalitaire. En ressortent d’autant plus la quête émancipatrice et la volonté sans faille d’Alice Milliat.

Pour retracer cette ambition, cet album s’appuie sur un scénario solide et informé de Didier Quella-Guyot, auquel Chandre offre un dessin réaliste qui, lui aussi, facilite la compréhension d’une époque aux valeurs et usages, lesquels diffèrent grandement de ceux d’aujourd’hui. Enfin, les planches documentaires élaborées par Laurent Lessous alternent judicieusement avec l’histoire, afin de mettre celle-ci en perspective avec ce mouvement d’émancipation, et les résistances qu’il a dû vaincre, pour aboutir à postérité d’Alice Milliat dans le monde sportif actuel.

On ignore si la femme est l’avenir du sport : en revanche, qu’il occupe davantage de place dans leur présent, qu’il soit délesté de nombreux stéréotypes machistes, et que la parité soit enfin la règle aux JO de Paris en 2024 doit à des personnalités de l’envergure d’Alice Milliat. Reconnaissons à Chandre, Didier Quella-Guyot et Laurent Lessous d’avoir pleinement mis en lumière son œuvre et ses combats.

Alain DEMARCO

« Alice Milliat, pionnière olympique » par Chandre, Didier Quella-Guyot et Laurent Lessous
Éditions Petit à petit, collection Personnages célèbres en BD (16,90 €) — EAN : 9782380461046
Parution 11 février 2022

Galerie

Les commentaires sont fermés.