Yvan Pommaux reprend ses pinceaux pour une aventure inédite de Marion Duval…

Cela ne nous rajeunit pas : Marion Duval aura 40 ans l’an prochain ! C’est en effet en 1983 que paraît, aux éditions Bayard, « Le Scarabée bleu » : le premier volume des aventures d’une jeune héroïne de dix ans. Yvan Pommaux signe seul les huit premiers tomes des aventures policières sentimentales de Marion, avant d’en abandonner le dessin, puis le scénario, sur les 20 volumes suivants. Il en redevient le seul auteur pour « La Couleur des secrets » : une intrigue inédite, sorte de conclusion des huit premiers tomes.

Yvan Pommaux est à l’honneur cette semaine sur notre site. Dans cet article consacré à « Angelot du lac », notre confrère Henri Filippini rappelait la carrière de cet auteur complet : « Né le 13 septembre 1946 à Vichy, Yvan Pommaux étudie le dessin aux Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, puis de Bourges. Il publie ses premiers dessins dans la presse en 1970 (dans Lui, Elle…), avant d’occuper le poste de maquettiste à l’École des loisirs, en 1972. Il illustre quelques ouvrages scolaires avant de devenir un illustrateur de premier plan de livres pour enfants, aujourd’hui considérés comme des classiques : « La Marque bleue », « La Pie voleuse », « Panique au cirque », « John Chatterton », « Lola », « Le Grand Sommeil »… Mêlant parfois illustration et bande dessinée dans ses ouvrages, il aborde pour Bayard Presse ce genre en 1983 dans Astrapi, avec la création de « Marion Duval ». Suivront « Angelot du lac », toujours pour Astrapi, et la série animalière « Théo Toutou » dans DLire. »

« Marion Duval : La Couleur des secrets » page 7.

Marion Duval.

Marion Duval est donc née en 1983 : l’auteur s’est inspiré de ses filles pour inventer une héroïne d’une dizaine d’années, véritable détective en herbe qui mène de main de maître des enquêtes policières teintées d’émotions et de doux sentiments.

Elle a bientôt 40 ans, mais ne vieillit pas, même si ses enquêtes se déroulent à l’époque de leur publication. Nous la retrouvons ainsi de nos jours qui entreprend un voyage avec de multiples changements, en train puis en autobus, de Paris à Saint-Aubin-les-Bains pour retrouver sa mère, Line, pour les vacances.

Line est invitée dans la petite station thermale pour réaliser une œuvre qui doit être exposée dans les bâtiments un peu vintages des anciens bains. C’est dans cette ville provinciale que Marion va devoir mener une enquête bien surprenante.

La jeune fille sympathise avec Eloi, le fils d’une amie de sa mère, et avec Nancy, une adulte spécialiste d’un peintre méconnu : John Singleton. Ce dernier a mystérieusement disparu il y a des décennies, après un séjour à Saint-Aubin-les-Bains. Nancy espère retrouver sa trace et pourquoi pas quelques-uns de ses tableaux qui ont acquis depuis sa disparition une certaine valeur.

Contre toute attente, leur enquête les entraine sur des pistes inquiétantes rythmées par des bruits équivoques, des espions trop facilement repérables, et un secret par trop bien gardé dans la ville. Une aventure qui leur apprend beaucoup sur l’histoire mouvementée d’une petite station thermale sise près de Clermont-Ferrand et sur la puissance évocatrice des œuvres d’art.

Yvan Pommaux reprend la main sur le destin de son héroïne. Sur les 28 albums de « Marion Duval », il n’a signé le scénario et le dessin que sur les 8 premiers, laissant à d’autres d’abord la partie graphique, puis le scénario. Avec ce bel et grand album à la couverture cartonnée, il donne une sorte de conclusion à la première partie de la série.

Son style au classicisme ligne claire affirmé est au service d’une intrigue savamment orchestrée. On pourra reconnaitre, dans certains des bâtiments thermaux de Saint-Aubin-les-Bains, des références amusées et précises à l’architecture de Vichy : la ville de naissance de l’auteur.

« Marion Duval : La Couleur des secrets » page 29.

« La Couleur des secrets » marque le début aux éditions Bayard d’une collection pour les œuvres d’Yvan Pommaux. Suivront les trois tomes d’« Angelot du lac » et les huit premiers « Marion Duval ». De quoi raviver la nostalgie des plus vieux lecteurs et offrir aux plus jeunes l’occasion de découvrir le charme et l’humour de séries intemporelles.

.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Marion Duval : La Couleur des secrets » par Yvan Pommaux

Éditions Bayard (11,90 €) – EAN : 979-10-363-3801-4

Parution 9 mars 2022

Galerie

Les commentaires sont fermés.