« Gataca » : Sharko, le héros de Franck Thilliez en BD !

Bien connu par les lecteurs de thriller avec une vingtaine de romans à son actif, Franck Thilliez est un abonné aux best sellers depuis longtemps. Les éditions Philéas, filiale de Jungle spécialisée dans l’adaptation de romans à succès, récidivent avec la publication d’un second épisode des enquêtes de l’inclassable commissaire Sharko et de son inséparable Lucie Hennebelle. Un beau mariage entre le polar et la BD, deux genres qui s’apprécient.

Prison de Vivonne le 14 avril. Grégory Carnot, l’assassin des deux filles de Lucie Hennebelle s’est suicidé après s’être atrocement mutilé dans sa prison. Au même moment, en région parisienne, le commissaire Sharko enquête sur la mort tout aussi horrible d’une étudiante en biologie, à première vue tuée dans un zoo par une guenon. Ces deux morts tragiques vont permettre aux deux enquêteurs du « Syndrome (E) » de réunir une nouvelle fois leurs compétences. D’autres décès tout aussi inexplicables entraînent le duo dans une folle enquête, dont la clé remonte aux origines de l’humanité : jusqu’aux temps lointains où un néandertalien a été massacré au harpon par un Cro-Magnon. Quels sont les liens entre la thèse de la jeune étudiante consacrée à la violence chez les gauchers et les ouvrages eugénistes du diabolique professeur Terney ? Une fois encore, Lucie et Sharko enquêtent aux frontières de la science, confrontés à une violence extrême.Publié en 2011 par Univers poche, le roman s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires. Après « Le Syndrome (E) » adapté l’an dernier, c’est le même duo d’auteurs qui s’attaque à la seconde partie de cette passionnante trilogie.

Auteur d’une vingtaine de romans, Franck Thilliez — scénariste de la série « Alex Hugo » pour la télévision — est scénariste de bande dessinée depuis 2016 avec « La Brigade des cauchemars » récit jeunesse dessiné par Yomgui Dumont, dont le cinquième album vient de paraître chez Jungle. L’adaptation du présent ouvrage est signée Sylvain Runberg (né en 1971) scénariste d’une centaine d’albums, dont l’adaptation — puis la suite inédite — de « Millenium ».Après avoir débuté dans la publicité, Luc Brahy se lance dans la bande dessinée avec « Imago Mundi », « Climax », « Les Champs d’azur »… Son trait, moins détaillé qu’à ses débuts, lui permet de s’adapter aux nouvelles contraintes de l’édition, lesquelles rognent de plus en plus sur le budget des auteurs. La lecture n’en demeure pas moins agréable, permettant au lecteur d’entrer avec gourmandise dans l’univers glauque du récit. La même équipe travaille dès à présent sur « Atomka » : le roman qui conclut cette trilogie.Voilà encore une réalisation prometteuse des jeunes éditions Philéas spécialisées dans la mise en chantier d’albums inspirés par des romans à succès. Si l’exercice n’est pas nouveau, il connaît un réel engouement depuis quelques années. Les éditeurs traditionnels s’y intéressent de plus en plus eux aussi, au point de voir les éditions Dupuis nommer une éditrice spécialisée dans les adaptations littéraires. C’est toutefois un peu triste de voir le métier de scénariste de BD s’appauvrir au point de laisser le champ libre aux romanciers, dont ils deviennent les simples adaptateurs.

Henri FILIPPINI

« Gataca » par Luc Brahy et Sylvain Runberg, d’après Franck Thilliez

Éditions Philéas (17,90 €) — EAN : 978 2 4914 6701 2

Galerie

Les commentaires sont fermés.