« Féroce » : un époustouflant thriller écologique !

En ces temps compliqués pour la création de nouvelles bandes dessinées classiques, l’arrivée en librairie de « Féroce » est réconfortante. Gregorio Muro Harriet et Alex Macho proposent un diptyque au scénario implacable, surfant avec originalité sur une thématique bien actuelle : l’écologie. Voilà le premier album remarquable d’un dessinateur doué qui est loin de tomber dans le minimaliste et qui multiplie les audaces graphiques.

Janvier 2019. En Extrême-Orient russe, dans la région du Kraï du Primorié, de monstrueux engins détruisent sans sourcilier la forêt dont le bois est destiné à l’appétit grandissant du voisin chinois. Une courageuse équipe de cinéastes, conduite par Sabine Köditz, s’installe pour plusieurs semaines au cœur de la taïga. Ils sont chargés, pour le compte du WWF, de filmer le tigre de Sibérie : le tigre de l’amour. Un tigre géant blessé par un braconnier erre dans la forêt, traquant l’homme non pas pour se nourrir, mais par simple désir de vengeance. Viktor Anatoly, jeune bûcheron originaire de la région et fils d’un policier, se dresse contre son employeur afin de défendre l’Amba : l’esprit des forêts ancestrales. Au cœur de l’hiver sibérien, un combat inégal commence contre les puissantes brigades forestières contrôlées par la mafia sino-russe…Avec habileté, le scénario évite les pièges de l’histoire écolo traditionnelle, tout en dénonçant la destruction programmée des grandes forêts de la planète. L’intrigue, basée sur des faits réels, est riche en surprises et est soutenue par des personnages crédibles et attachants.Gregorio Muro Harriet, scénariste d’origine basque espagnole a publié plusieurs séries à succès à la fin du siècle dernier : « La Marque de la sorcière », « Simon Braslong », « Yan et Mirka », « Justin Hiriart », « La Sueur du soleil »… Après une longue absence, il revient sur le marché français en 2019 avec « La Honte et l’oubli », puis « Les Dragons de la frontière » publiés aux éditions Glénat. On retrouve son goût pour l’Histoire, ses dialogues ciselés, son souci jamais gratuit de raconter une aventure humaine et crédible.Espagnol lui aussi, Alex Macho a travaillé pour les studios d’animation, tout en illustrant des ouvrages dans divers domaines. Après « La Honte et l’oubli », « Féroce » est sa deuxième bande dessinée importante, en attendant la réalisation d’autres projets en cours avec son scénariste. Son sens du décor et de l’action lui permet d’offrir des pages dynamiques aux décors grandioses soignés, parfaitement maîtrisées. Les visages de ses nombreux personnages sont particulièrement expressifs. Sa représentation de la forêt sibérienne et de ses paysages hivernaux est tout simplement sublime. Mention spéciale aux couleurs lumineuses de Garluk Aguirre.Un thriller haletant et original présenté en deux parties qui valent le détour.

Henri FILIPPINI

« Féroce T1 : Taïga de sang » par Alex Macho et Gregorio Muro Harriet

Éditions Glénat (14,95 €) — EAN : 978 2 3440 4412 4

Galerie

2 réponses à « Féroce » : un époustouflant thriller écologique !

  1. gouvion dit :

    Ce duo d’auteurs est en effet des plus talentueux.
    Par contre, il y a une erreur : la série « La honte et l’oubli » est une réalisation des mêmes auteurs donc la phrase « Féroce » est sa première bande dessinée importante » concernant le dessinateur, est erronée.
    Il s’agit ici de la deuxième série des ces auteurs, publiée en français, et si ils ont d’autres idées en tête (comme le laisse supposer l’article), espérons que Glénat nous les proposera…