Titeuf : nos belles colonies de vacances…

Deux ans après la publication du faux seizième album, en fait une réédition remontée de « Petite Poésie de saisons », le gosse à la mèche est de retour avec une aventure inédite. Et quelle aventure ! Puisqu’il s’agit d’une histoire à suivre… ou presque. Cerise sur le gâteau, Tchô !, le magazine, revient sous le nom du héros de Zep. Les vacances s’annoncent chaudes pour les jeunes lecteurs.

Faute de place au camp de jeux vidéo (une excuse bidon de ses parents), Titeuf est envoyé pour la première fois en colonies de vacances.

Pas vraiment heureux de partir pour la cambrousse, notre facétieux gamin retrouve ses amis Manu et Thérèse et découvre un tas d’autres gosses : Jimmy qui pue des pieds, Ronaldo le rigolo, Stella la silencieuse, Anthony qui nous fatigue le slip, Minimeuf qui le harcèle, Shirley la mono à l’accent anglais qui bouffe des sauterelles… et surtout Louanne la jolie monitrice mégacool dont il est raide amoureux.

Malheureusement, la belle file le parfait amour avec son collègue Rufus. Au camp du Bois des ours, on campe, on vit de chouettes aventures (tout en respectant l’écologie), on découvre même un trésor…Sans être une véritable histoire avec une riche intrigue qui tient en haleine le lecteur, ce « Titeuf » à suivre propose des gags en cascade, tout en racontant le quotidien d’une bande de gamins de la ville découvrant la nature.

Les fidèles de la série ne seront pas déçus ; même s’il a quitté sa maison et ses amis, leur héros reste le même : rigolo, râleur, unique !

Zep, toujours aussi à l’aise avec les savoureux dialogues enfantins, propose des pages champêtres riches en petits détails et peuplées de personnages épatants.

Ce long récit compte 62 pages… comme les bons vieux « Tintin » !Avec la disparition l’an dernier de Super Tchô !, après seulement cinq numéros, l’ultime aventure presse du héros de Zep au sein des éditions Glénat s’est interrompue.

Unique Héritage presse, depuis peu repreneur des journaux Disney, lance Titeuf mégazine tiré à 35 000 exemplaires, mais ceux qui attendaient un journal offrant la même richesse que les différentes formules de Tchô ! seront un peu déçus.

Mijoté sous la direction de Jean-Claude Camano, un expert, le Tchô ! de 1998 ne se contentait pas de surfer sur le succès de « Titeuf ».

Des auteurs talentueux y ont fait leurs premiers pas : Dab’s, Tébo, Julien Neel, Mathilde Domecq, Nob, Téhem, Olivier Supiot, Boulet, Lisa Mandel… et bien d’autres. Ce magazine qui se dit « tout nouvô ! » se limite, comme trop d’autres hélas, à puiser à bon prix dans les catalogues des éditeurs : en l’occurrence les albums de « Titeuf ».

Une vingtaine de pages, pour la plupart vues et revues, enrobent un rédactionnel branché écolo conçu par Gérard Viry Babel venu de Fluide glacial (Titeuf mégazine n° 1, trimestriel, 52 pages couleurs, 4,95 €, en kiosques).

Henri FILIPPINI

PS : Pour les plus accrocs, il faut encore signaler le dossier de presse à la fois élégant et original. Présenté sous forme d’un sac à dos, il contient des cartes postales, une carte, des badges, un dossier… Et un prime un sac de plage à l’effigie du héros. De quoi faire saliver d’envie les collectionneurs : tout ceci n’étant pas commercialisé.

« Titeuf T17 : la Grande Aventure » par Zep

Éditions Glénat (10, 95 €) — EAN : 978 2 3440 4527 5

Galerie

Une réponse à Titeuf : nos belles colonies de vacances…

  1. Karl dit :

    Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour obtenir une critique positive.