Zoom sur les meilleures ventes de BD du 5 mai 2021

Toujours recherché par les lecteurs, « Wanted Lucky Luke » reste en tête du classement des meilleures ventes de BD, mais quitte le « Top 20 GfK/Livres Hebdo » dont les seuls représentants du 9e art sont à nouveaux trois titres d’origine asiatique, tous positionnés en fin de palmarès : « My Hero Academia T28 : Destruction massive » de Kohei Horikoshi (Ki-oon, 18e), « Mashle » T1 d’Hajime Komoto (Kaze Manga, 19e) et « Fairy Tail : 100 Years Quest » T8 de Hiro Mashima et Atsuo Ueda (Pika, 20e). De son coté, le « Top 20 BD » accueille une unique nouveauté (« Idiss ») et un retour stratosphérique…

Reparti dans l’espace depuis le 23 avril, pour un séjour de six mois à bord de la station spatiale internationale, l’astronaute star Thomas Pesquet suscite toujours autant d’engouement au vu de son destin exceptionnel. Il en est de même pour le best-seller de Marion Montaigne qui lui est consacré (« Dans la combi de Thomas Pesquet »), de retour dans le « Top 20 BD » à l’occasion de cette nouvelle mission spatiale. Le titre rentre même dans les hauteurs du classement, dont il s’empare de la 7e place.

Et c’est donc l’adaptation d’ « Idiss », par l’avocat scénariste Richard Malka pour le dessinateur Fred Bernard, de la biographie romancée de la grand-mère de Robert Badinter, qui est le seul nouvel ouvrage à rejoindre le « Top 20 BD ». De justesse, car le titre s’y hisse en 20e position !

Peut importe puisque cette entrée nous donne l’occasion de saluer ces grands hommes et leur travail. Robert Badinter d’abord, l’homme politique connu pour son profond humanisme et principalement pour son combat gagné contre la peine de mort en 1981. Il livre avec « Idiss »  (le roman est édité chez Fayard) le somptueux et émouvant portrait d’une femme qui incarne l’une des plus grande tragédie du 20e siècle.

Richard Malka, le célèbre avocat militant intransigeant de la liberté d’expression et défenseur de Charlie Hebdo, et Fred Bernard, l’auteur notoire de nombreux ouvrages jeunesse (et de la saga « Jeanne Picquigny » chez Casterman), proposent un recueil qui dépasse la simple adaptation.

Très réussie, celle ci se conjugue avec une véritable œuvre qui transcende les genres. Cet excellent ouvrage a été édité chez Rue de Sèvres à hauteur de 30 000 exemplaires pour son premier tirage. Une réimpression de 5 000 albums est déjà en cours.

Laurent TURPIN

Top 20 BD (copyright GfK/Livres Hebdo) du 19 au 25 avril 2021

CLASSEMENT SERIES TITRES AUTEURS EDITEURS
1er (=) Wanted Lucky Luke ! Matthieu Bonhomme LUCKY COMICS
2e (+1) Mortelle Adèle T1 Tout ça finira mal Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
3e (+1) Mortelle Adèle HS2 Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres Diane Le Feyer, Mr Tan GLOBULLE
4e (+1) La Fortune des Winczlav T1 Vanko 1848 Philippe Berthet, Jean Van Hamme DUPUIS
5e (-3) Les Enfants de la Résistance T7 Tombés du ciel Benoît Ers, Vincent Dugomier LE LOMBARD
6e (=) Mortelle Adèle T4 J’aime pas l’amour Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
7e retour Dans la combi de Thomas Pesquet Marion Montaigne DARGAUD
8e (-1) Mortelle Adèle HS Au pays des contes défaits Diane Le Feyer, Mr Tan GLOBULLE
9e (-1) Mortelle Adèle T2 L’Enfer, c’est les autres Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
10e (+6) Mortelle Adèle T17 Karmastrophique Diane Le Feyer, Mr Tan GLOBULLE
11e (-1) Mortelle Adèle T3 C’est pas ma faute ! Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
12e (+6) Mortelle Adèle T14 Prout atomique Diane Le Feyer, Mr Tan GLOBULLE
13e (-1)   Mortelle Adèle T5 Poussez-vous les moches Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
14e (=) Mortelle Adèle T9 La Rentrée des claques Diane Le Feyer, Mr Tan GLOBULLE
15e (=) Mortelle Adèle T6 Un talent monstre ! Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
16e (-5) Mortelle Adèle T8 Parents à vendre Diane Le Feyer, Mr Tan GLOBULLE
17e (=) Mortelle Adèle T7 Pas de pitié pour les nazebroques ! Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
18e (-9) Les Légendaires : Les Chroniques de Darkhell T2 La Croisée sanglante Patrick Sobral DELCOURT
19e (=) Elles T1 La Nouvelle(s) Aveline Stokart, Kid Toussaint LE LOMBARD
20e Nouveau Idiss Fred Bernard, Richard Malka (d’après Robert Badinter) RUE DE SÈVRES

Galerie

8 réponses à Zoom sur les meilleures ventes de BD du 5 mai 2021

  1. Henri Khanan dit :

    Plus de la moitié des vingt premières places concernent Mortelle Adèle. Et si vous publiez une liste en les mettant de coté, ce qui permettrait de donner un coup de projecteur aux albums qui suivent?

    • BARRE dit :

      On ne peut souhaiter qu’elle soit morte Adèle, mais ce que vous proposez n’est pas si sot si son titre est retiré…

  2. CINELOVER dit :

    ATTENTION Dans le dernier album publié par les Editions de l’Elan: BOB BANG, il manque une page (4 strips)dans l’histoire » 4 squelettes et un cercueil, page 41 dernier strip N° 34 et page 42 premier strip N° 39. Cette page est présente dans la premiére édition brochée! Cet album ne présente aucune histoire en plus de la premiére édition.

    • CINELOVER dit :

      De mieux en mieux, dans BOB BANG des éditions de l’ELAN, il manque aussi une page dans l’histoire Les naufrageurs, les strips 43 è 47 sont absents alors qu’ils existent dans la premiére version!!!

      • Henri Khanan dit :

        Vous semblez avoir une dent contre l’Elan. Sur Félix( pas le Chat!), le minuscule éditeur avait fait un travail remarquable. Donc c’est assez étonnant!

        • CINELOVER dit :

          J’ai TOUS les Félix, Achille et Boule-de omme, Bob Bang premiére version, Monsieur Balourd , Ange sine ils sont d’une grande qualité, mais Bob Bang est un « Flop », c’est une Réedition avec deux pages manquantes. Avant de lancer la fabrication, il faut RELIRE l’épreuve. Alors SVP pas de procés d’intention! Qui aime bien Châtie bien!

  3. Henri Khanan dit :

    Assez étonnant de la part de l’éditeur, jusqu’ici très méticuleux dans ses anthologies.

  4. M. Bluebird dit :

    Justement, il ne s’agit pas là d’anthologies (qui sous-entendrait une sélection des meilleurs récits) mais d’une intégrale du maître Tillieux, jusqu’à ses oeuvres les moins passionnantes (je pense aux Histoires réalistes). Alors, si la réédition du Bob Bang se révèle effectivement défectueuse, c’est un peu embêtant. La réalisation des Félix (mise en page et photogravure) était il est vrai impeccable; je n’en dirai pas autant des dossiers d’introduction, parfois mal ficelés, souvent mal rédigés, et qui pour le coup, n’avaient pas fait l’objet d’une relecture approfondie (que de lieux communs, que de banalités !). Ces reproches n’enlèvent rien à la pertinence d’un projet qui a enfin été mené à son terme, et à la qualité technique de la réédition.