BD pour adultes avertis : le printemps sera chaud…

La bande dessinée pour lecteurs adultes avertis accélère une reconquête du marché qu’elle a trop longtemps déserté. Encouragés par la discrétion des censeurs, mais aussi par un lectorat demandeur de nouveautés, les éditeurs spécialisés nous proposent un printemps chaud, très chaud. Nous avons sélectionné pour vous six nouveautés, deux revues et quatre albums qui devraient combler les attentes des amateurs du genre.

Les éditions Dynamite, filiales de la Musardine, sortent deux ouvrages dans des genres différents…

« Parallèles » par Nill.

« Parallèles » du dessinateur brésilien Nill (assisté par Doni) nous invite à partager les vies intimes de Lisandra, Marta, Lucia, Ana Lucia, Anabel et Noëlle : des femmes superbes qui ne se connaissent pas.

C’est à travers leurs amants que leurs histoires se croisent, tout au long de séquences torrides et perverses. L’album sous couverture souple, qui compte 200 pages de sexe hard en couleurs, est également disponible en version numérique.

Nouvelle livraison pour l’incontournable collection Fumetix qui nous invite à (re)découvrir l’excellent « Orient Sexpress » : petit format pour adultes des éditions Novel Press, filiale d’Elvifrance publié en Italie de 1988 à 1990 par Ediperiodici sous le titre « Wagone letto ».

Les trois récits sélectionnés présentent des histoires réalisées par deux bons dessinateurs de fumetti per adulti : Alberto Del Mestre et Augusto Chizzoli.

« Orient Sexpress » par Alberto Del Mestre et Augusto Chizzoli.

Un petit bouquin de 300 pages en noir et blanc, au prix modeste de 13 € : mythique et immanquable.

Tabou l’autre grand label de la BD pour adultes n’est pas en reste, avec deux albums eux aussi aux tons différents.

« Une journée bien remplie » de l’Espagnol Juan M. Sanmiguel (né en 1979) revient sur un vendredi particulièrement chaud vécu par trois superbes jeunes femmes.

Il s’agit de Clara la black au corps parfait, de Rachel la rousse pulpeuse et de Kaori la transsexuelle asiatique.

Seules ou en trio, elles évoquent avec réalisme cette journée riche en chaudes étreintes.

« Une journée bien remplie » par Juan San Miguel.

« Les Arcanes de la Maison Fleury » est un ouvrage plus ambitieux : à la fois historique, classique, et plus discrètement érotique.

Londres à la fin du XIXe siècle connaît une nouvelle série de meurtres, après ceux commis par Jack l’Éventreur.

Le commissaire Barnes enquête au sein de la Maison Fleury : un lupanar de luxe aux pensionnaires tout aussi craquantes que perverses.

Le dessinateur italien Gabriele Di Caro (né en 1985) illustre, avec force de détails, l’ambiance feutrée des lieux mis en valeur par des couleurs chaudes et discrètes.

Une série pour adultes haut de gamme en trois volumes qui devrait intéresser au-delà des amateurs du genre, notamment les passionnés d’histoires classiques où se mêlent petite et grande Histoire.

« Les Arcanes de la Maison Fleury T1 : Le Rossignol » par Gabriele Di Caro.

Les deux revues trimestrielles dédiées à la bande dessinée pour adultes sont elles aussi au rendez-vous.

Blandice publiée par Tabou propose un numéro spécial sur le Japon et la BD.

Le rédactionnel vite parcouru est compensé par des bandes dessinées de qualité : « Le Peuple des brumes » de Katia Even, Styloide et Marina Duclos, « Les Contes du kimono d’or » de L1J et H202, « Inguinis Oracle » de Katia Even et Nicolas Guenet, « Le Petit Derrière de l’histoire » de Katia Even, une histoire courte de Mc Cock et « Yakuza Moon » un manga de Shoko Tendo (Blandice n° 15, 100 pages en couleurs, 6,90 €, en kiosques).

Le hors-série érotisme de L’Immanquable invite le lecteur à découvrir des créatures de rêve sous une couverture signée Manara.

Si la partie BD est plutôt décevante — une histoire mièvre de l’Indienne Sankha Banerjee et un manga de Mitsukoswan et Kahil —, le rédactionnel vaut le détour : commentaires de Manara sur certaines des illustrations de son dernier ouvrage, fantasmes osés à propos des modèles ayant posés pour des toiles fameuses par Joël Alessandra, points de vue d’André Juillard sur ses modèles de « Carnets secrets », entretien avec Philippe Brenot et Laetitia Coryn, rencontre avec Jean-David Morvan…

C’est tout un art de remplir un journal à bon compte avec des images servant à promouvoir des albums. Pourquoi pas, si le lecteur y trouve lui aussi son compte (L’Immanquable hors-série n° 23, 100 pages en couleurs, 7,90 €, en kiosques).

Henri FILIPPINI

« Parallèles » par Nill

Éditions Dynamite (17,90 €) EAN : 978 2 3623 4534 0

« Orient Sexpress » par Alberto Del Mestre et Augusto Chizzoli

Éditions Dynamite (13 €) EAN : 978 2 3623 4533 3

« Une journée bien remplie » par Juan San Miguel

Éditions Tabou (17 €) EAN : 978 2 3595 4156 4

« Les Arcanes de la Maison Fleury T1 : Le Rossignol » par Gabriele Di Caro

Éditions Tabou (17 €) EAN : 978 2 3595 4165 6

Galerie

Une réponse à BD pour adultes avertis : le printemps sera chaud…

  1. BARRE dit :

    Sacré Henri! Vous avez bien raison, toutes ces bonnes feuilles permettent de faire circuler la sève, très important au printemps!