Hop ! n° 165 : hommage à Albert Uderzo…

Ce nouveau Hop ! nostalgie BD accorde une place de choix à Albert Uderzo, disparu voici peu de temps. Bien d’autres articles plus pointus sont proposés à ceux qui attendent avec impatience l’arrivée dans leurs boîtes aux lettres de la revue animée par Louis Cance. Infatigable, il explore notre riche patrimoine BD… et chez BDzoom.com, on adore ça !

Curieusement, Hop ! n’a jamais consacré d’articles importants au grand Albert Uderzo, sinon la publication d’un épisode de « Benjamin et Benjamine » et un court entretien.

Il faut dire que les ouvrages autour de l’œuvre du dessinateur d’« Astérix » sont légion et que Hop ! préfère les découvertes plutôt qu’enfoncer des portes déjà largement ouvertes.

Pardonnons cette envie, certes un peu tardive de la part de Louis Cance, de combler ce vide dans la riche liste des auteurs invités par son magazine.

Francis Saint Martin propose en quatre pages un survol complet de la carrière d’Albert Uderzo où les points d’ombre sont rares.

Bien plus intéressant, Louis Cance se lance dans l’un de ces essais de bibliographie dont il a le secret. Et là, croyez-moi, pas un auteur ayant dédié un ouvrage à l’œuvre d’Uderzo n’a été aussi loin dans la recherche du plus petit détail, débusquant même des erreurs commises ailleurs par d’autres spécialistes. Et là, on se dit que cet hommage est le bienvenu.Pour rester dans les essais bibliographiques que l’on adore, notons la quatrième partie consacrée à l’œuvre de Jean Cézard par Louis Cance et Gérard Thomassian, plus particulièrement axée sur ses nombreux travaux réalisés pour 34 Caméra : le magazine de poche des éditions Vaillant. Avec, en prime, la suite de la réédition du truculent « Paris à l’an 1000 ». Passons ensuite à la troisième partie de la rétrospective dédiée à Pierre Brochard, au cours de laquelle Louis Cance, décidément infatigable, présente les travaux réalisés par le dessinateur hors des éditions de Fleurus. Impressionnant !

Enfin, neuvième partie de l’étude de ce grand classique de la BD américaine que fut « Scorchy Smith ». Marc-André Dumonteil se penche sur la période 1954-1959, et plus particulièrement sur le dessinateur George Tuska.

Les rubriques habituelles sont au rendez-vous : actualité, dernière minute, scoops, actualité des collectionneurs… Et bien sûr le Remember qui consacre des fiches détaillées aux carrières des auteurs disparus, hélas de plus en plus nombreux : Frank McLaughlin, Bill Nellor, Claire Bretécher, Martin Pasko, Frank Johnson, Cric, Hy Fleishman, Russ Cochran, Philippe Adamov, Sergio Tisseli, Juan Gimenez, Ralph Dunagin, Allen Bellman, Daniel Azulay, Nick Cuti, Denise Millet, Erwin Drèze, Richard Sala, Dennis O’Neil, Giovanni Romanini, André Chéret, François Dermaut, Philippe Kailhenn, Frank Bolle, Gene Deitch, Andrew Christine, René Follet, René Moreu, Jean Marcellin, Hubert, Boguslaw Polch, Roman Arambula, Joe Sinnott, Jean-Claude Pertuzé, Mort Drucker, Victor Gorelick, Suat Yalaz… Un travail titanesque.En achetant Hop !, continuez à encourager Louis Cance et son équipe de chercheurs, hélas de plus en plus rares en ce bas monde, et tous bénévoles.

 Henri FILIPPINI

 Hop ! n° 165, 68 pages (8 €, abonnement annuel 26 €)

56 Boulevard Lintilhac, 15000 Aurillac, www.hop-bd.fr

Galerie

5 réponses à Hop ! n° 165 : hommage à Albert Uderzo…

  1. BARRE dit :

    Louis Cance, depuis ses histoires de Pif publiées dans le magazine avec un gadget, nous enchante avec ce Hop là! Ce magazine/fanzine est une totale réussite, tant dans le contenu que la mise en page et la couverture.

    • Fab dit :

      Je suis d’accord avec vous, je me suis régalé. Seul bémol qui m’a un peu énervé , j’ai reçu un numéro mal broché dans lequel il y a 6 pages en double et par conséquent 6 pages manquantes. Je ne sais pas si c’est seulement un cas isolé ou si cela touche beaucoup d’exemplaires. Quoiqu’il en soit c’est toujours un plaisir de lire ce magazine.

  2. Henri Khanan dit :

    Je dois dire que je préfère Louis Cance directeur-éditeur de Hop! à Louis Cance dessinateur de Pif!
    Il me semble bien que Hop! est la dernière revue d’études sérieuses sur la BD, après l’arrêt du Collectionneur du même genre. Il reste aussi le papiers Nickelés de Frémion, mais il est davantage consacré à l’illustration au sens large.