Corben et Malik : le bout du chemin…

Ce mois de décembre 2020 débute vraiment tristement, à l’instar du reste de l’année, puisque deux auteurs qui nous ont fait rêver au cours des trois dernières décennies du XXe siècle s’en sont allés. L’Américain Richard Corben et le Belge Malik. Deux artistes talentueux qui, chacun avec leurs traits, ont contribué à la grande histoire de la bande dessinée.

Planche originale d'« Ogre ».

Richard Corben.

Richard Vance Corben est né le 1er octobre 1940 à Anderson dans le Missouri.

Après avoir travaillé pour un studio d’animation, il participe dès 1967 aux journaux alternatifs qui fleurissaient à l’époque aux États-Unis.

C’est à partir de 1970 qu’il publie ses premiers récits emblématiques : « Rowlf » dans Voice of Comicdom, puis dans les magazines de Warren Publishing : Eerie, Creepy, Vampirella.

Utilisant avec maestria l’aérographe, il inspire toute une génération de jeunes dessinateurs.

En France, grâce aux efforts de Fershid Bharucha pour le faire découvrir, ses travaux sont traduits dans la première formule d’Actuel, Métal hurlant, Comics USA, USA magazine

Les Humanoïdes associés, Albin Michel, Neptune, Glénat… plus récemment Toth, Delcourt, Panini comics et surtout Délirium ont traduit son œuvre foisonnante.

Grand admirateur de Lovecraft et d’Edgar Alan Poe, il adapte leurs univers dans plusieurs de ses histoires. Parmi les nombreux ouvrages traduits en France, notons « Den », « Jeremy Brood », « Vic et Blood », « Les Mille et Une Nuits », « Ghost Rider »…

« Murky World », son dernier ouvrage publié en France, vient de sortir chez Délirium. Grand prix de la ville d’Angoulême en 2018, Richard Corben est décédé le 2 décembre au cours d’une opération chirurgicale du cœur. Il avait 80 ans.

« Murky World ».

Malik.

William Tai, connu des lecteurs de bandes dessinées sous le nom de Malik, est né à Paris le 2 janvier 1948 de parents eurasiens.

Il passe les premières années de sa vie en Indochine, puis sa famille gagne la Belgique.

Il étudie le dessin à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, travaille brièvement à Tintin, puis entre à Spirou à partir de 1970.

Il utilise d’abord un style réaliste assez éloigné de la BD franco-belge qui surprendra plus d’un lecteur du journal.

Après quelques « Oncle Paul » dès 1971, il crée « Archie Cash » : une série d’aventures, avec un baroudeur dont les traits virils sont inspirés par Charles Bronson, imaginée par Jean-Marie Brouyère et Terence (Thierry Martens). Quinze albums sont édités par Dupuis de 1973 à 1988.

« Archie Cash ».

Deux ans plus tard, il propose « Blue Bird » avec Brouyère : ces marginaux évoluant aux États-Unis ne vivront que deux aventures.

Conscient que ses histoires aux personnages trop sexués ne sont pas appréciées par Charles Dupuis, il s’oriente vers l’humour.

D’abord en 1977 avec le grand singe « Big Joé », également présent dans Super As, puis surtout avec « Cupidon » (en 1988) qu’il anime avec Raoul Cauvin.

L’angelot facétieux poursuit ses gags jusqu’en 2012, totalisant 22 albums édités chez Dupuis, puis Joker, et un dernier chez Noir Dessin en 2014.

« Cupidon ».

On lui doit aussi « Johnny Paraguay » et « Chiwana » (deux séries réalistes parues aux éditions des Archers) et en 1989 le début de l’adaptation des « Colonnes du ciel » d’après Bernard Clavel chez Claude Lefrancq.

« Johnny Paraguay ».

Il aborde un registre plus léger avec « Chansons cochonnes » chez Topgame (deux albums) aux côtés de Jidéhem et Kox. C’est ensuite une BD torride qu’il pratique à partir de 2002 dans Bédé Adult’ sous le pseudonyme Phénix, en signant des parodies fort lestes et sans paroles : « Les Passions de Notre-Dame » et « Les Centaures ». On lui doit aussi des couvertures et des illustrations pour ce journal.

Sous le pseudonyme de Phénix.

Autoportrait de Malik.

Toujours dans ce domaine, mais avec un humour moins osé, il participe aux trois collectifs : « Sortilèges » publiés chez BD Fly entre 2011 et 2018 et à « Alianah » chez le même éditeur en 2015.

Aussi à l’aise dans l’humour que dans le réalisme, Malik a été présent dans les pages de Spirou pendant plus de 40 ans : ce qui n’est pas donné au premier venu.

Il a été retrouvé mort ce vendredi 11 décembre à 6 h 30, à la suite d’un incendie dans les décombres de la maison isolée qu’il habitait, seul, à Huppaye, près de la commune de Ramillies, en Belgique.

Il avait 72 ans.

Grand éleveur de mygales, il confiait avoir élevé plus de la moitié des mygales vivant en Belgique.

Nos condoléances aux familles de ces deux auteurs appréciés des lecteurs.

Henri FILIPPINI

« Cupidon ».

Galerie

19 réponses à Corben et Malik : le bout du chemin…

  1. Henri Khanan dit :

    Cette fin d’année est très triste…. On perd à jamais des auteurs qui nous ont accompagnés pendant plus de quarante-cinq ans….

    • PATYDOC dit :

      Eh oui nos bibliothèques sont plus constituées de morts que de vivants, la BD, art récent du XXème siècle, rejoint peu à peu le reste de la littérature ! Sinon, BD Zoom a oublié de mentionner également le décès du jeune Le Hir

  2. EC Comics fan dit :

    R.I.P dans le dôme du IX art faiseur de monde fantastiques , et de lecteurs toujours émerveiller .

  3. BARRE dit :

    Merci Richard pour toutes tes merveilles! Nul doute que tu as rejoint Den au pays de nulle part…

  4. BARRE dit :

    Voilà pourquoi Archie Cash Bronson s’est retrouvé confronté un jour à des mygales!…

  5. Fran6 dit :

    Les trois piliers de l’underground américain (Corben-Wrighston et Bode) découverts en France au début des années 70 grâce à Actuel et Fershid Bharucha s’en sont allés…
    Ca fiche un coup de vieux, mais il nous reste leurs oeuvres pieusement conservées dans nos bédéthèques !

  6. EC Comics fan dit :

    ( PS …. Même si cela à déjà été dit des dizaines de fois par les érudit de ce forum , à mon tour j’adresse un gigantesque merci à Mr L. Lerner boss de Delirium de nous gâté avec les anthologies sur Richard Corben , mais également les bd sur B. Wrightson , les Eeries , Creepy , Vampirella , Misty , Oink … ect … ect …
    Merci encore une fois qu’un tel éditeur soit là pour nous autres fan de bd underground .  » Que des bd cultes chezDelirium  » , effectivement , ce n’est pas seulement une pub , mais la vérité avec des bd de très hautes qualités aux niveaux de la fabrication et des introductions .
    M-E-R-C-I !!
    David G

    • Capitaine kérosène dit :

      Wrightson n’œuvrait pas dans l’underground. Et des titres tels que Eerie, Creepy et Vampirella n’en faisait pas parti non plus.

      • PATYDOC dit :

        En effet, je ne pense pas que Warren publishing fût un éditeur « underground » ? ou alors « underground » veut simplement dire qu’on n’est pas chez EC Comics ou Marvel ? de toute manière Corben faisait partie comme Wrightson et consorts de l’écurie Warren….Alors pourquoi nous bassiner sur tous les sites BD francophones que Corben était un auteur « underground » ? Quant à la France, être publié dans Métal Hurlant, c’était tout sauf de la presse « underground » ! C’est triste de voir que même chez les critiques passionnés de la BD, tous se copient en racontant les mêmes inepties !

  7. EC Comics fan dit :

    _ Houlà !!! …. à vos ordres chefs . Je ne suis qu’un petit collectionneur amateur de ces bd , chefs , mais je ne désespère pas prendre du galant , chefs , afin de pouvoir me tenir droit comme un manche à balai à vos côtés !!!
    Par  » underground  » ( seigneur Dieu , que n’ai-je pas dit là comme « blasphème » ) je pensé simplement faire déclaration de mon amour pour ces bd en opposition au bd mainstream genre DC ou autres avec de dizaines des titres différents sur une seule année de parution et ce pour un seul super-héros ( je sent que je vais encore en prendre plein la gueule pour ce mot « mainstream » )
    Donc merci de vos reproches alors que mon post n’était là que pour rendre hommage à ce grand artiste que fût R. Corben et par la même occasion remercié l’éditeur Delirium pour les magnifiques bd de sa collection .
    Au revoir donc à ce site , je ne posterai plus , au vu du « courage »de certains membres de se mettre à deux pour envoyez knac~out un petit nouveau venu …

    PS : concernant les EC comics , ne vous inquiéter pas pour moi , je possède de chez Akileos les 5 volumes  » tales from the crypt  » , les 4  » haunt of fear  » , les 3  » shock suspenstories  » , ainsi que les 6 volumes de la collection  » weird science  » et  » weird fantasy  » . Evidemment je ne possède pas comme vous les mag. originaux des années 50 , mais comme je ne suis qu’un troufion de troupe , mes « deux » généraux pardonneront ce petit amateur dégouttant de 3 ème classe .
    David G. de Metz , alias EC Comics fan

    • Capitaine Kérosène dit :

      Quelle susceptibilité.
      Je ne vous ai pas agressé que je sache. Je rectifiais simplement une petite erreur concernant Wrighston.
      Quant à Corben, il a bien débuté dans l’underground avec des revues confidentielles auto-produites et s’est longtemps tenu à l’écart du mainstream.
      Contrairment à Wrighston, qui lui a essentiellement publié dans cette catégorie.
      Patydoc est un habitué de la polémique, toujours prêt à pourfendre des moulins à vent. Ne vous en formalisez pas. Répondez-lui de la même manière ou ignorez-le.
      Et continuez à partager vos enthousiasmes.

  8. EC Comics fan dit :

    Merci cap Kérozène de votre réponse tout en sagesse …
    Bonne fête @ vous et a tous ces incroyables érudit qui font la richesse de ce forum .

  9. philippe Larbier dit :

    Je viens d’apprendre la disparition de la compagne de Malik, Anne.Décidément, cette année 2021 aura été dramatique jusqu’à ses dernières heures.

  10. EC Comics fan dit :

    … 2020 aura été dramatique , laissons d’abord passer 2021^^ …

  11. EC Comics fan dit :

    Le 24/02/2018 capt. Kérosène á commenté dans l’article  » comics USA : histoire d’une culture populaire  » de M. Deveau ; je cite <> que du mainstream .
    J’avoue avoir le tournis lá du coup ^^^ … alors finalement , underground ou pas underground ?
    Qu’importe , on ne vas pas y passé l’année …. la page est tournée .
    Bonne année tout-de-même @ tous & toutes et bonne lecture .

  12. EC Comics fan dit :

    Oup’s mes excuses pour cette lourde bévue , donc je voulais écrire la citation de capt. Kérosène suivante <>
    Désolé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>