Un nouveau « Bob et Bobette » dans la mythique Série bleue, d’après un projet inachevé de Willy Vandersteen !

Entre 1948 et 1959, le Belge flamand Willy Vandersteen rejoint le journal Tintin pour y publier les aventures de Bob et Bobette (1), à la demande d’Hergé qui le somme, toutefois, d’adapter son style à la ligne claire du Maître, de réduire le nombre de personnages et d’imaginer des intrigues plus réalistes. Il en découlera la célèbre Série bleue — à cause de la couverture de la collection qui est bleue, alors que les publications flamandes de « Bob et Bobette » sont rouges —, laquelle vient de s’enrichir d’un neuvième titre inédit, réalisé par le dessinateur flamand Dirk Stallaert et le prolifique scénariste français François Corteggiani.

En 1959, Willy Vandersteen, préparant pour le journal des jeunes de 7 à 77 ans des éditions du Lombard une nouvelle péripétie de ses Bob et Bobette (après « Le Fantôme espagnol », « Le Casque tartare », « Le Trésor de Beersel » ou « La Cavale d’or », qui sont devenus des classiques de son œuvre), survole l’Asie aux frais du quotidien De Standaard, en quête d’inspiration. À son retour, il commence une histoire – intitulée « Le Sonomètre » – dont il ne réalise que quatre pages détaillées et une page de brouillon, avant de passer à autre chose : la collaboration entre Vandersteen et Hergé arrivant à son terme. « Le Sonomètre » ne fut donc pas achevé… jusqu’à aujourd’hui !En effet, l’an passé, le dessinateur Dirk Stallaert (notamment connu pour avoir succédé à Marc Sleen au dessin de la très populaire série « Néron », mais aussi pour le public francophone avec l’illustration des aventures de Nino, petit orphelin fugueur dans les pages de Hello BD) et le célèbre scénariste François Corteggiani (auteur de nombreuses et célèbres séries, comme « Pif » dont il dessine aussi le strip quotidien sous le pseudonyme transparent de Kort) ont été choisis pour terminer cette histoire ; car on avait retrouvé les ébauches de travail que Vandersteen avait laissé chez Karel Verschuere et Eduard De Rop, ses collaborateurs de l’époque, ainsi que chez son fils Bob.

Ainsi, un peu plus de 60 ans après la genèse du « Sonomètre » (racontée en détail dans un dossier de huit planches en conclusion de l’ouvrage), l’album de 54 planches, est aujourd’hui disponible aux éditions Standaard.

Prépublié dans le journal néerlandais De Telegraaf depuis le 29 août dernier, à l’occasion du 75e anniversaire de « Bob et Bobette », le résultat est vraiment très plaisant et efficace, tant dans le trait ligne claire de Stallaert que dans la narration de Corteggiani. Remplie de clins d’œil aux mondes de la BD populaire (à Vandersteen lui-même croqué dans la première page, à Osamu Tezuka un peu plus loin, à Jo-El Azara et à son mythique « Taka Takata », à Edgar P. Jacobs et à ses « 3 Formules du professeur Satō »…), l’histoire, respectant l’esprit un brin loufoque de la série, démarre alors que Bob et Bobette rendent visite à Lambique qui vient d’emménager dans une nouvelle maison. Ce dernier joue aux apprentis sorciers, après avoir retrouvé une boîte de petit chimiste dans son déménagement. Ses expériences explosives sont interrompues par le facteur qui vient lui livrer, par erreur, un paquet destiné à un certain professeur Tellenbol, lequel travaille à la construction d’un appareil capable de mesurer la pression du son, mais également d’absorber tous les sons contenus dans un espace… Lorsque notre sympathique trio se rend chez le professeur pour lui apporter le paquet, ils tombent nez à nez avec un cambrioleur : l’appareil, appelé sonomètre, suscitant la curiosité de nombreux individus aux intentions douteuses… C’est ainsi que Bob et Bobette vont se retrouver au Japon, de l’autre côté de la planète…

Gilles RATIER

 (1)   Voir Willy Vandersteen dans Tintin. « Bob et Bobette (série bleue) T9 : Le Sonomètre » par Dirk Stallaert et François Corteggiani

Éditions Standaard (14,99 €) — EAN : 978-90-02-02667-6

 

Galerie

5 réponses à Un nouveau « Bob et Bobette » dans la mythique Série bleue, d’après un projet inachevé de Willy Vandersteen !

  1. Olivier Northern Son dit :

    Mille Sabords! Cela aurait mérité de ressusciter le Journal Tintin pour l’occasion!

  2. treblig dit :

    Merci, Gilles Ratier de nous avoir alerté sur la parution de cet album, en nous donnant à lire ce passionnant article.

    Comme les albums parus chez Standaard sont toujours difficiles à trouver en France, sauriez-vous me dire où a-t-on des chances de trouver celui-ci dans notre hexagone ?

    Bien à vous.

    GG

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour Treblig et merci pour votre réaction !
      Normalement, avec les références que nous donnons en bas de l’article, tout libraire qui veut bien s’en donner la peine doit pouvoir se procurer cet album et le fournir à ses clients (la marge sera peut-être faible). Cependant, j’ai cru comprendre aussi, par ailleurs, que l’ouvrage devrait bientôt être diffusé pour le réseau Canal BD : à confirmer.
      Bien cordialement et joyeuses fêtes malgré la conjoncture…
      Gilles Ratier

  3. Vieux Crouton dit :

    J’ai une question. Vu le nombre impressionnant d’album de bob et bobette ,Willy Vandersteen avait-il des assistants. Merci de votre réponse.