« Thorgal » : Louve a disparu !

Après avoir mené, pendant de longues années, une vie éditoriale de héros somme toute paisible auprès de ses créateurs Jean Van Hamme et Grzegorz Rosiński, Thorgal a connu bien des vents contraires. Non pas que ses nouveaux pilotes furent mauvais, bien au contraire, mais, pour eux, tenir le cap fut difficile. Aujourd’hui, le nouvel équipage conduit par Yann et Fred Vignaux tient bon la barre, et l’enfant des étoiles est prêt à reprendre la mer…

Louve a grandi : elle est devenue une belle jeune fille que convoitent les hommes. Lorsque Yasmina sa guenon revient seule au village à moitié morte, Thorgal, Aaricia et Jolan s’inquiètent. Ils obtiennent rapidement la certitude que Louve a été enlevée par des marchands de peaux de phoques venant des îles Foroyar : un petit archipel perdu au large des Shetlands. Le pire est à envisager. Sans perdre de temps, Thorgal et Jolan embarquent avec Finnbjorn qui connaît bien ces îles inhospitalières. Prisonnière dans une solide cage de bois, Louve est l’otage de Grimur : le chef d’un clan sanguinaire qui veut la marier à son fils Gaut. Il est l’époux en secondes noces de la Selkie : une femme muette étrange, aux pouvoirs puissants, dont il a volé la peau de phoque. Aborder sur ces terres hostiles est périlleux, d’autant plus que Kopakonan, statue d’une idole maléfique géante, fruit d’une vieille légende, en rend l’accès impossible. La jeune prisonnière peut compter sur l’aide de Gilly et de sa demi-sœur Ava, fille de Grimur et de la Selkie, qui possède un don avec les bêtes. Pendant que la cérémonie ancestrale du grindadrap transforme les flots en un bain de sang, Thorgal et Jolan forcent le passage…

Après s’être rodé, avec le succès que l’on sait, sur « Louve » et « La Jeunesse », deux cycles appartenant aux « Mondes de Thorgal », Yann accède enfin à la série originelle. Ce second album réalisé avec le dessinateur Fred Vignaux confirme la solidité du duo. Toujours parfaitement documenté sur le monde scandinave, Yann possède l’art de fusionner fiction et réalité, tout en respectant les fondamentaux des personnages. L’univers de Thorgal, tel que l’a imaginé Jean Van Hamme est le même, et pourtant les personnages gagnent en authenticité. Stop aux cycles qui n’en finissent pas. Désormais, Thorgal est le héros de one shot : ce qui n’ôte rien aux rebondissements et au dynamisme du récit.

Fred Vignaux, dont on se souvient de la trilogie « Neige origine » avec Didier Convard, s’est glissé avec aisance dans le monde viking teinté de fantastique initié par Grzegorz Rosinski. S’approprier d’un personnage culte comme Thorgal n’est pourtant pas chose aisée. Après un essai plus que convaincant sur le septième volume de « Kriss de Valnor », il s’impose comme le légitime continuateur de la série. N’oublions pas la mise en couleurs à la fois discrète et efficace de Gaétan Georges, pour qui le défi à relever n’était pas chose facile.

Les projets autour de « Thorgal » ne manquent pas. Yann promet bien des surprises au sein de la série mère, mais aussi quelques belles découvertes avec les personnages secondaires. À suivre…

Henri FILIPPINI

« Thorgal T38 : La Selkie » par Fred Vignaux et Yann

Éditions du Lombard (12,45 €) — EAN : 978 2 8036 7718 4

Galerie

Les commentaires sont fermés.