La louve est-elle un loup comme les autres pour les moutons ?

Dans la culture populaire, contes, chansons ou comptines, on parle du loup et jamais de la louve. Dame Hersent existe pourtant bel et bien en dehors du « Roman de Renart ». Elle est l’héroïne d’une courte BD jeunesse dans laquelle elle chasse des moutons, sans grand succès pour le plus grand bonheur du troupeau d’herbivores.

La louve est un chasseur solitaire. Elle est obstinée, tenace, et élabore des stratagèmes de plus en plus sophistiqués pour capturer un mouton. Qu’elle se camoufle en buisson, utilise un appeau bêlant ou fabrique un piège standard, elle échoue toujours à mettre les crocs sur un ovidé. Naïve, maladroite et parfois trop sensible, la pauvre carnivore devient bien vite la risée d’un troupeau qui n’a plus peur d’elle. Au contraire, les moutons se moquent d’une louve qu’ils ne craignent plus.

Experte en camouflage.

Cette héroïne canine anthropomorphe fait les beaux jours de MordeLire, une revue qui vise à rendre autonomes les jeunes lecteurs à partir de sept  ans avec de courts romans et de bandes dessinées humoristiques comme « Tilda » et donc « Louve ». Les éditions Milan offrent aux primo-lecteurs l’occasion de s’amuser des échecs répétés d’un prédateur finalement sympathique qui ne s’offusque pas outre mesure de ses fiascos répétés.

Révisions.

Compter les moutons.

Le format carré des planches de ce petit album se prête à de courtes histoires dans un immuable gaufrier de 4 cases.

Les plus souvent en une page, parfois en deux ou trois, les auteurs réussissent à mettre en scène des gags gentiment amusants autour des mésaventures d’une louve sans cesse privée des meilleurs morceaux de l’agneau.

L’histoire de la louve et des moutons évoquent les meilleurs duos cartoonesques de chasseurs maladroits/chassés jamais pris tels Tom et Jerry ou Vil Coyote contre Bip Bip.

La première bande dessinée de Marie Manand et Armand Robin est vive et plaisante, adaptée à un jeune lectorat qui sera ravi de ce détournement bienveillant des rôles traditionnellement dévolus aux loups et moutons dans les contes et fables. Le duo de scénaristes s’est fait remarquer sur des dessins animés comme « Les Lapins crétins », « Les Daltons » ou « Le Donjon de Naheulbeuk », des séries télévisées et même des films. Ils travaillent pour cette série pour l’illustratrice jeunesse Caroline Hüe qui y apporte son trait rond et lumineux, facilement lisible.

Hal-louve-ween.

« Louve, y es-tu ? » est une belle découverte. Le premier volume annonce une série d’humour jeunesse, simple au ton bonhomme et aux références reconnaissables pour les tout jeunes lecteurs. À suivre, donc…

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Louve y es-tu ? T1 : Une faim de louve » par Caroline Hüe, Armand Robin et Marie Manand

Éditions Bayard, collection BDkids (8,95 €) – EAN : 978-2-40801922-8

Galerie

Les commentaires sont fermés.