« Les Plus Belles Filles de la BD érotique » : sexe et beauté !

Appelées pudiquement les filles de papier lors de leurs premières apparitions à l’orée des années 1960, les héroïnes dénudées, de plus en plus impudiques, n’en finissent plus de peupler les fantasmes des lecteurs de bandes dessinées. Ce beau livre d’images en propose une sélection qui devrait émouvoir plus d’un amateur du genre.

« Jessica » par Horacio Altuna.

D’Alex dessinée par Christian Zanier à Wanda due à Olson, ce sont quelques 80 filles de rêves qui peuplent les pages sulfureuses de ce très bel ouvrage de 268 pages en couleurs, au grand format 30 x 23 cm.

Une fiche d’identité d’une page précède des extraits d’une ou plusieurs planches judicieusement choisies.

De quoi donner envie au lecteur d’en savoir plus sur ces belles nées de l’imagination d’auteurs pour certains connus, pour d’autres pudiquement dissimulés sous des pseudonymes.

Notons Anita de Guido Crépax, Giovanna de Giovanna Casotto, Jessica de Horacio Altuna, Claudia Cristiani de Milo Manara, Linda de Philippe Bertrand, Esmera de Zep et Vince, Beba de Baldazzini… pour les premières.

Flo d’Ardem, Hilda de Kovacq, Laura de Pylate, Liz et Beth de G. Lévis, Poupée de Pitek, Stella de Foxer, Valérie de Bruce Morgan… pour les secondes.

Les textes de présentation signés Nicolas Cartelet sont précis, riches en anecdotes.

« Linda » par Philippe Bertrand.

On lui doit aussi la sélection des personnages et de leurs créateurs.

À ce propos, on peut regretter que, dans sa galerie, quelques auteurs et héroïnes de premier plan soient curieusement absents : Colber/Mancini avec Ninon, Nado et autres Lydia, Hugdebert et ses sensuelles adeptes du rail, Jo Cordes et son Iris, Arcor et sa Éva…

Papier et impression sont de qualité, la mise en page est aérée, le tout sous une couverture audacieuse signée Milo Manara.

En parcourant les pages de ce beau livre d’images, on ne peut que constater la variété des thèmes et la qualité graphique d’un genre très décrié.

Ces filles défiant le temps et les modes, les censeurs et les castrateurs témoignent d’une sacrée santé face à l’adversité parfois redoutable, souvent imbécile de soi-disant défenseurs de la morale.

Notons que Nicolas Cartelet est aussi l’auteur de « L’Anthologie de la fellation en BD » publiée chez le même éditeur.

« Esmera » par Vince et Zep.

Bien entendu, la lecture de cet ouvrage — oh ! Combien audacieux — est réservée à un lectorat adulte et averti !

D’autant plus que, pour un bon nombre de ces pages, il serait plus exact de parler de BD pornographiques plutôt que de BD érotiques.

 Henri FILIPPINI

 « Les Plus Belles Filles de la BD érotique » par Nicolas Cartelet

Éditions Dynamite (29,90 €) — EAN : 978 2 3623 5420 3

Galerie

Les commentaires sont fermés.