Sur son fauteuil roulant, Lya poursuit sa quête de justice…

Lya, 21 ans et brillante étudiante en droit, a su surmonter son handicap. Elle est restée paraplégique après avoir été renversée par une voiture. Le chauffard s’est enfui sans lui porter assistance. Depuis, elle cherche à connaître son nom. Discrète et déterminée, la jeune stagiaire enquête dans un prestigieux cabinet d’avocats de sa petite ville de province.

Dans le premier volume de « Dans les yeux de Lya » nous avions découvert une jeune femme traumatisée par un accident de voiture, même si elle en conserve peu de souvenirs :  renversée sur la chaussée, presque inconsciente, elle distingue les chaussures d’un homme debout à côté d’elle puis l’arrière d’une grosse berline qui démarre dans la nuit puis, plus rien. Le chauffard qui l’a renversée a pris la fuite sans appeler les secours. À 17 ans, la lycéenne doit s’habituer à se déplacer en fauteuil roulant. Sa famille la protège, aménage son pavillon pour qu’elle puisse déambuler sans problème d’une pièce à l’autre et poursuivre normalement ses études.

Dans les yeux de Lya T2 page 4

Antoine, Lya et Adèle

Quatre ans plus tard, Lya est devenue une sérieuse étudiante en droit.

Si elle a quitté le cocon familial pour une colocation au centre-ville avec son ami Antoine, elle n’a pas choisi au hasard le cabinet d’avocats dans lequel elle effectue son premier stage.

C’est celui qui a rédigé le compromis entre ses parents et le responsable de son handicap : une grosse somme d’argent contre leur silence.

Dans les dossiers du cabinet DV associés se cachent donc le nom du coupable.

Un dossier confidentiel

L’étudiante stagiaire a bien besoin de l’aide désintéressée d’Adèle, une secrétaire compréhensive et de son ami Antoine pour débusquer les documents qui lui donneront le nom du coupable.

Son obstination paye et elle met la main sur le dossier de son accident, étrangement vide. On n’y trouve pas de nom du chauffard qui lui a volé ses jambes, simplement quelques indices. De quoi engager ce sympathique et candide trio sur différentes filatures et planques et remonter ainsi jusqu’au nom, encore secret, de celui qui a fuit après avoir écrasé Lya.

Le début desfilatures...

Ce second volume d’une trilogie annoncée est mené de main de maître par Carbone (Bénédicte Carboneill).

Nous écrivions ici, à propos du tome inaugural de la série : « L’ancienne professeure des écoles est devenue une scénariste recherchée de la bande dessinée pour la jeunesse avec des séries comme « Les Zindics anonymes » ou « La Boîte à musique ». Dans ce polar pour collégiens, elle construit patiemment un huis-clos anxiogène en ménageant de nombreux rebondissements et chausse-trapes. Dans le même temps, elle s’empare du sujet du handicap sans effet mélodramatique et larmoyant avec distance et justesse de ton. Pas de compassion mal placée mais une jolie héroïne déterminée dont le fauteuil roulant n’entrave pas les ambitions ni les actions les plus risquées. »

Adèle commence une planque...

La compiégnoise Justine Cunha, ancienne character designer de studios d’animation apporte à cette bande dessinée au thème original son dessin informatisée, séduisant et expressif, aux couleurs chaleureuses.

Elle varie astucieusement les angles de vue et dynamise ainsi les scènes de huit clos dans les bureaux du cabinet d’avocats.

On ne s'improvise pas facilement détective...

La quête de vérité de Lya touchera à sa fin dans le troisième volume de ce thriller original. Un ultime tome forcément riche de nombreuses surprises et rebondissements inattendus.

Lya

.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Dans les yeux de Lya T2 : Sur les traces du coupable » par Justine Cunha et Carbone

Éditions Dupuis (12,00 €) – EAN : 979-1-0347-3686-7

Lya et Antoine

Galerie

Les commentaires sont fermés.