L’Aventure : promesse tenue !

Les lecteurs nostalgiques, ce n’est pas une insulte, qui ont été déçus par le spécial Noël de Spirou parti se perdre à New York, vont pouvoir se consoler avec le quatrième numéro de L’Aventure, trimestriel cuisiné avec amour du côté de Bruxelles par Alain De Kuyssche, ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire des éditions Dupuis. Pari gagné pour cette petite entreprise aux moyens limités mais aux nombreux amis.

Le retour de Luc Warnant

C’est donc, comme le dit son rédacteur en chef, ciselé avec amour, riche de surprises qui faisaient le bonheur de nos enfances que ce n° 4 de L’Aventure nous arrive. 112 pages en couleurs bourrées de bandes dessinées emballées sous une couverture délicieusement rétro, une couverture comme on aimait en découvrir à la Une de nos chers illustrés d’antan. Retour de Luc Warnant (dessinateur de « Timothée Octave Wang » et créateur graphique de « Soda ») qui a fait carrière dans l’animation en 3D.  Avant de présenter ses nouvelles créations, il nous propose « Le Miroir aux arlouettes » un charmant conte de Noël demeuré inédit. Autre récit de Noël, « La Soupe au sang », une histoire exotique et glauque signée Benoi. L’excellent Marc Wasterlain (« Docteur Poche », « Jeannette Pointu ») livre « Noël en famille » : un drame familiale en huit planches évidemment sublimes.

À ces histoires qui sentent bon le sapin s’ajoutent les suites des récits en cours : l’exotique « Eden » par André Taymans dont l’album est déjà disponible, « La Magicienne des eaux profondes » aventure inédite de Percevan par Jean Léturgie et Philippe Luguy (album annoncé fin janvier), « Fin de bail » un récit très noir mais oh combien réjouissant d’Antonio Cossu, une trop brève apparition de « Sophia Stromboli » par Taymans et Walthéry, la suite de « Adelin & Irina » récit d’heroic-fantasy signé Nico. Enfin, la surprise de Noël, « Bravo la Costa ! », une aventure en 17 planches du P’tit bout d’chique. Une histoire de Michel Dusart dessinée en 1994 par Mittéï dans le troisième album de la série publié chez Marsu Productions. Pas vraiment satisfait  du résultat, François Walthéry a redessiné en 2016 ce récit, avec l’aide de Jean-François De Marchin. Une revisite peuplée de jolies filles qui ne semble pas troubler l’adorable P’tit bout d’chique.

Noël en famille selon Marc Wasterlain

Certains regretteront que certaines de ces histoires, bien qu’inédites, sortent des cartons à dessins longtemps après leur réalisation, mais lancer un journal avec de maigres moyens n’est pas chose facile. Et mieux vaut proposer ces pages travaillées avec l’amour du travail bien fait que des graffitis bâclés. 

Du Walthery inédit !

L’Aventure se poursuivra fin mars prochain avec un cinquième numéro largement consacré aux 50 ans de Natacha. Cette livraison sera accompagnée d’un comic inédit contenant des histoires courtes des auteurs.

Percevan vit de nouvelles aventures, à retrouver bientôt en librairie

Trimestriel, 112 pages couleurs, vente au numéro : 12 euros. On peut se procurer les quatre premiers numéros contre un versement de 44 euros (Belgique 40 €), prix de l’abonnement pour une année. Les nouveaux abonnés recevront un tiré à part signé Walthéry et Taymans (éditions du Tiroir, 5 clos du champ d’Abeiche, 1420 Braine-L’Alleud, Belgique, info@editions-du-tiroir.be).

Henri FILIPPINI

Galerie

Une réponse à L’Aventure : promesse tenue !

  1. Marcel dit :

    « « Le Miroir aux arlouettes » un charmant conte de Noël demeuré inédit. »

    Heu… Ben non, il a été publié dans Spirou en 1984.