« Les Bidochon » s’offrent une intégrale…

Tout juste partis assurer leur retraite du côté de chez Dargaud, Raymonde et Robert Bidochon s’offrent une édition Intégrale de leurs albums publiés chez Fluide glacial. Christian Binet, présent dans le mensuel depuis son numéro 11 d’avril 1977, il y a plus de quarante ans, ne pouvait rompre complètement les ponts avec son éditeur historique. De son côté les éditions Audie/Fluide glacial se devaient d’offrir un bel écrin au couple infernal. Mission accomplie !

C’est timidement que Monsieur Bidochon apparaît en avril 1977 dans le premier récit consacré par Christian Binet au chien Kador. Se contentant dans un premier temps du rôle de maîtres incrédules du cabot lisant Kant, très vite Raymonde et Robert deviennent les véritables héros de la série. Deux ans plus tard, débarrassés de l’encombrant Kador, ils affrontent seuls les petits et grands problèmes de la vie quotidienne. Ce premier volume de 216 pages permet aux lecteurs ignorants (il y en a encore quelques-uns) de revivre la première rencontre du couple gare Saint-Lazare, leurs vacances ébouriffantes dans le Sud Finistère, leur quotidien pas triste dans une HLM, la construction de la maison de leurs rêves. Premières chroniques de la France à la fin du siècle dernier, celles d’un couple somme toute comme les autres tour à tour drôle, gaffeur, autant bourré de défauts que de qualités, pas toujours futé, mais tellement attendrissant. Si leur nom est aujourd’hui passé dans le parler populaire, c’est tout simplement parce que nous sommes tous un peu des « Bidochon ».

Cette première intégrale, il devrait en avoir cinq ou six, réunit les quatre premiers albums (« Roman d’amour », « Les Bidochon en vacances », « En Habitation à Loyer Modéré » et « Maison, sucrée maison ») publiés à partir de 1980 par Audie/Fluide glacial. Le temps pour Christian Binet de passer du trait un peu torturé de ses débuts dans les journaux de la presse catholique au style enlevé que nous lui connaissons encore aujourd’hui. Préfacé par Pierre Perret, un inconditionnel qui avoue avoir rencontré de nombreux « Bidochon », cet ouvrage se poursuit par la présentation de la série par Gérard Viry-Babel. En fin d’album un dossier additionnel propose un texte de Christian Binet, « Il était une fois les Bidochon » et sous le titre « La France des Bidochon », la présentation des quatre albums publiés dans cette première intégrale par Vincent Bernière et Maël Rannou. Le tout illustré de documents sympas dont l’arbre généalogique des Bidochon. Et pour conclure, « Marthe et Richard » un récit de la série « Histoires ordinaires » publié dans Fluide glacial en 1978 ayant pour héros un couple qui ne se prénomme pas encore Raymonde et Robert. A noter que le cartonnage de couverture est découpé en forme de coeur laissant apparaître les Bidochon. Un album à offrir et à s’offrir.

Puisqu’il est question d’offrir, nous vous offrons ci-dessus deux pages de « Kador » qui ne figurent pas dans cette intégrale dédiée aux seuls « Bidochon »… et un gag « charmant » de Binet.

Henri FILIPPINI

Sur Christian Binet, voir aussi le « Coin du patrimoine » que Gilles Ratier lui a consacré : Christian Binet.

« Les Bidochon : l’Intégrale » T1 par Christian Binet

Éditions Fluide glacial (29,90 €) – ISBN : 9 782378783204

Galerie

Une réponse à « Les Bidochon » s’offrent une intégrale…

  1. BARRE dit :

    C’est mon avis, et je le partage, mais j’ai toujours trouvé que cette bande dessinée était moche. Tout est laid et inintéressant au possible, sans humour. A fuir!