Soif ! : quand sciences et bandes dessinées s’unissent…

Alors que Spirou propose une petite dose de docu-BD, Soif ! sous-titré La Revue curieuse, se lance franchement dans le docu-BD en y consacrant l’ensemble de sa pagination. Si Spirou n’a rien à craindre de ce nouveau venu, Topo, le bimestriel ado de l’actu dessinée lancé par La Revue dessinée , trouve sur sa route avec Soif !: un concurrent sérieux.

Sous une couverture d’Alfred, ce nouveau journal conjointement publié par les éditions Petit à petit et la Fondation Flaubert abritée par l’université de Rouen, ne manque pas d’allure. 148 pages de format 21 x 24,5 pour la plupart en couleurs dont plus de la moitié en bandes dessinées, pardon, en docu BD. Au sommaire du premier numéro de ce mook, contraction de magazine et book, faut être dans le coup lorsque l’on parle de BD aujourd’hui, de treize sujets « sérieux » présentés en quelques pages richement illustrées par douze cadors dans leurs domaines respectifs. Nager coordonné avec le neuroscientifique Didier Chollet, Micofinance et pauvreté avec l’économiste Célestin Mayukou, l’agilité en entreprise avec la docteure en Sciences de gestion Fanny Simon, le bien-être scolaire avec  l’universitaire Nicolas Guirimand, justice et terrorisme avec l’enseignant chercheur Antoine Mégie, les villes nouvelles de l’Arctique russe avec la géographe Yvette Vaguet, à la recherche de Maurice Lachâtre avec le professeur en sciences du langage François Gaudin, l’Intégration des enfants handicapés avec le professeur émérite Daniel Mellier, l’histoire de la protection sociale avec le professeur émérite Yannick Marec, les enfants hyper connectés avec la psychologue Émilie Chanoni, les concours des miss avec la chercheuse en sociologie Camille Couvry, l‘Exil politique par le maître de conférences Youssef El Alaoui, enfin la surveillance policière  dans l’entre-deux-guerres par le maître de conférences Guillaume Neveu.Si tout cela vous semble bien ardu, rassurez-vous, scénaristes de BD et dessinateurs apportent leur note de légèreté. Notons Nicolas Pona, Eddy Simon, Emmanuel Marie, Céka et Wallace pour les textes, Sylvain Dorange, Halim Mahmoudi, Kyung Eun Park, James Blondel, Anne Perrine Couët, Emmanuel Lemaire, Thierry Chavant, Joël Alessandra, Laurence Clément, François Foyard, Jena, Sylvain Bauduret et Efix pour les dessins. On peut regretter l’absence de courtes bandes dessinées d’humour, histoire de détendre un peu le jeune lecteur entre deux sujets… à moins que bande dessinée sans la caution docu ou roman donne des boutons à cette docte assemblée.

Petit à petit, sise à Rouen, maison d’édition spécialisée dans les ouvrages de BD documentaires couvrant de nombreux domaines (Histoire, poésie, sport, tourisme, histoire des villes…) était tout indiquée pour proposer ce genre de publication, ludique, curieuse, accessible au plus grand nombre.

Henri FILIPPINI

Soif ! n° 1 – 148 pages couleurs, trimestriel (16,90   €) – ISBN : 9782380460001
En librairie ou par abonnement, 53, rue Gauchoise, 76000 Rouen, amandine@petitapetit.fr

Galerie

3 réponses à Soif ! : quand sciences et bandes dessinées s’unissent…

  1. Crissant Clavier dit :

    Bonnes remarques,le snobisme de boboland récupère tout : dernière connerie en date,le film Joker actuellement sur les écrans serait le…. roman graphique des adadaptations de BD au cinéma !

    Un pas de plus dans le clivage et le ridicule.

    Par contre cette revue semble d’une meilleure tenue,question art de la BD ,que les purges narratives servies habituellement par les aligneurs de cases qui sévissent habituellement dans le genre.

    Une ambition à encourager.

    • Crissant Clavier dit :

      ….Qui sévissent habituellement dans le genre du docu-BD.

      • Glissant gravier dit :

        C’est marrant, j’ai vu personne relayer cette affirmation où que ce soit – de là à penser qu’elle est issue de votre imagination fertile hein… D’ailleurs il n’y a plus que vous pour parler de roman graphique, ce que vous faites profusément ; votre amour de la bande dessinée sans doute qui vous amène à la désigner par des termes aussi affectueux que purge ou sévisse. Des passionnés comme vous on en redemande !

        Mais je m’éloigne du sujet et on va me taper sur les doigts. Question donc : quel peut bien être le foutu rapport entre le magazine Soif ! (que vous n’avez pas lu et moi non plus, mais je ne ressens aucun besoin d’émettre une opinion à son sujet) et le film Joker ? J’aimerais savoir dites, franchement ça m’interpelle.