Original Watts et Jean-Yves Mitton : une histoire de passion…

Depuis trop longtemps absent de la bande dessinée classique Jean-Yves Mitton revient avec une trilogie qui lui permet de renouer avec une époque qui lui est chère, celle de la barbarie viking. Lassé depuis longtemps des grosses structures éditoriales, il publie « Alwilda » chez Original Watts, un éditeur lyonnais passionné par la bande dessinée qui, tout en proposant des nouveautés, reprend ses anciennes créations dans d’excellentes conditions. Il nous semble intéressant d’en parler alors que les articles le concernant sont rares et que la publication du troisième volume est proche…

Au Vème siècle, le monde Scandinave, en proie avec les conflits des nombreux clans qui le composent, subit la loi implacable du Norglaw. C’est le cas du royaume de Gotland Sund où le roi Syldar s’apprête à céder son trône à Olaf Syldärson son fils aîné de 14 ans. Sa soeur, Alwilda, redoutable combattante, veut aider le jeune garçon surnommé par ses ennemis le Troll, à les vaincre. Après bien des aventures, la jeune et blonde guerrière est contrainte de fuir à bord d’un drakkar sur la mer Baltique accompagnée de douze vierges promises à l’homme qu’elle était contrainte d’épouser. Bien décidée de gagner le titre de Walkyrie, femme libre combattant le norglaw, elle devient l’une des plus fameuses femmes pirates de la Baltique soutenue par l’amour que lui inspire Knüt-le-Värig.

Moins érotique que ses précédentes « Chroniques barbares » (actuellement rééditées sous forme d’intégrales par Soleil), ce récit mouvementé aux images puissantes et soignées de Jean-Yves Mitton renoue avec ses travaux classiques après son intermède érotique et la publication de « Kzara » puis de « Messalina » chez  Ange.

Si la présentation sous forme d’albums classiques permet de savourer ce récit, Original Watts en propose d’autres versions plus luxueuses aux tirages limités, Blank Coverau tirage de 33 exemplaires (35 €) ou encore Blake et White (35 €).

« Messalina », péplum érotique en six épisodes, bénéficie de la réédition des albums publiés par Ange mais aussi d’une brochure en noir et blanc, « Vices, sévices, supplices & délices » Comix réunissant des dessins très hard, signée et numérotée, au tirage limité à 250 exemplaires. IL existe deux versions aux prix de 30 et de 18 euros.

Une édition limitée à 250 exemplaires proposée sous forme de comics présente « Mikros vs Photonik », un récit de 24 pages où les deux personnages créés pour feu Mustang sont réunis dans une même aventure par un Mitton en grande forme.

Le riche catalogue propose aussi deux albums permettant de retrouver  des épisodes de « Blek le roc » dessinés par Mitton, six comics rééditant « L’Archer blanc » série écrite par François Corteggiani publiée par le Journal de Mickey, d’autresComics avec « Mikros », « Photonik » ou encore « Kronos »… De quoi réjouir tous ceux qui suivent depuis longtemps la  carrière de Jean-Yves Mitton. Les faibles tirages entraînant des ruptures de stocks il est recommandé de se reporter au site Internet de l’éditeur, www.originalwatts. com, 3 rue des Capucins, 69001 Lyon).

Henri FILIPPINI

« Alwilda, Tomes 1 et 2 » par Jean-Yves Mitton

Original Watts (19 €) _ ISBN : 9 791093 063454

Galerie

Une réponse à Original Watts et Jean-Yves Mitton : une histoire de passion…

  1. gaudet dit :

    Jean-Yves Mitton sera le parrain de la prochaine édition Bulles en Bresse
    à Viriat (01440) les 28 ET 29 SEPTEMBRE 2019; Philippe Delisle et Cosimo Ferri feront partie des invités.