« Les Tuniques bleues », la collection : deuxième fournée…

En 2011 Hachette Collections a proposé l’intégralité des aventures des « Tuniques Bleues » sous forme d’albums grand format, opération commerciale dont le succès a été important. Aujourd’hui, le spécialiste des collections des grands classiques de la bande dessinée franco belge relance la machine pour le plus grand plaisir des lecteurs qui ne possèdent pas les ouvrages de la première édition.

Spirou (numéro 4227 du 17 avril 2019) « Oui, le plaisir de dessiner est toujours là, sinon j’arrêterais ! Mais c’est de plus en plus difficile, j’essaie de pousser le dessin toujours plus loin. Pour moi, c’est une seconde nature. Chaque matin, je vais à ma table de travail, et si je ne le fais pas, je culpabilise. Ca fait 60 ans que ça dure ! ». Les scénarios documentés et sans cesse renouvelés de Raoul Cauvin (né en 1938) renforcent l’impression de travail d’artisan bien fait que ressentent les lecteurs depuis 1968, il y a un peu plus de 50 ans et non 60 comme le confie Willy Lambil qui pour sa part a publié ses premiers travaux, dont la série « Sandy », il y a bien 60 ans.

Une collection originale proposée en grand format (24 X 32 cm), ce qui permet d’apprécier la qualité du dessin, et ce ne sont pas des marges blanches plus larges qui nous sont offertes comme c’est trop souvent le cas, puisque la taille des planches a été augmentée pour l’occasion. Les couvertures aux images soignées entourées d’un élégant gris bénéficient d’un dos toilé orné d’une frise. Un dossier additionnel de huit pages signé Brieg Haslé-Le Gall, un spécialiste bien connu des amateurs de BD, complète ces albums vendus à un prix raisonnable. Des cadeaux destinés aux seul abonnés, certes modestes, accompagnent le nouveau lancement de cette collection : 3 tirés à part reproduisant des aquarelles domaine où Lambil excelle, les rééditions des tomes 1 et 2 de « Pauvre Lampil », les figurines de Blutch et de Chesterfield. Souhaitant proposer les épisodes les plus porteurs en début de parution les 62 albums que compte cette série seront publiés dans le désordre mais la frise respecte l’ordre chronologique. Premier titre actuellement en kiosque, « Les Déserteurs », vendu 1,90 € sera suivi par « La Prison de Robertville » au prix de 6,99 €, puis par « Les Bleus de la marine » au prix normal de 12,99 €. (vendu en kiosque tous les quinze jours ou par abonnement : www.collection-lestuniquesbleues.com).

La soixante troisième aventure de Blutch et Chesterfield devrait débuter prochainement dans les pages de Spirousous le titre provisoire « La Bataille du cratère ». Notons qu’une superbe édition intégrale est en cours de parution aux éditions Dupuis dans la collection Patrimoine, le second volume ayant été publié en 2016. Débutée en 1968 (Spirou numéro 1585 du 29 août) sous forme de gags où les membres du 22° de Cavalerie de l’armée du Nord sont plus nombreux, la série a trouvé son rythme de croisière avec l’arrivée des grandes histoires à suivre où seuls le sergent Chesdterfield et le caporal Blutch ont survécu. Campé graphiquement par Salvé (Louis Salvérius) le duo a poursuivi ses exploits sous le crayon de Willy Lambil après le décès subit du créateur en 1972.

Albums classiques, intégrales, collection collector… chacun peut choisir sa formule !

Henri FILIPPINI

Galerie

7 réponses à « Les Tuniques bleues », la collection : deuxième fournée…

  1. Crissant Clavier dit :

    Coup de tonnerre,Raoul Cauvin arrête Les Tuniques Bleues après le 64 eme album -le 63 va sortir bientôt :
    « . Une nouvelle pour terminer… J’ai averti Lambil et la direction (Dupuis)que, à moins d’un miracle, je ne reprendrai pas la série des tuniques bleues. J’ai l’impression d’avoir fait le tour. Je ne voudrais pas qu’elle tourne en eau de boudin. Apporter du neuf ne fera pas de mal… « 

    • Crissant Clavier dit :

      Cauvin rajoute:
       » (…..)un nouveau scénariste, un mec qui reprendrai le flambeau avec des idées nouvelles.A Lambil de décider à présent avec qui il veut continuer. Le 64 est une histoire comme les autres. Je laisse la porte au futur repreneur, celui qui sera choisi par Lambil et la maison pour continuer la saga. »

      « Lambil termine le 63.Le 64 devrait être mon dernier.Lambil décidera. Moi, je n’ai plus rien à dire. Je laisse tout. »

      « (…..)me voir abandonner la série des tuniques bleues et, parfois, les autres séries aussi. P Tombal, femmes en blanc, les psy et le reste. Pour certaines séries, je vous en ai déjà parlé, c’est surtout une question de mévente qui est en cause. Plus rien ne marche comme avant concernant la bd.
      La série des tuniques, c’est autre chose. Je la termine avec cette impression d’avoir fait le tour. Qui pour la reprendre? Je n’en sais rien. Je laisse Lambil faire son choix si il décide de continuer la série. Je n’ai encore eu aucune nouvelle de lui. Par contre, la direction veut me rencontrer.
      Un dîner sympa pour dire au revoir… je ne suis pas contre. Mais je refuse déjà si on me demande de passer à autre chose. Plus envie. Plus le feu sacré.
      L’âge est là. Mes neurones me quittent de plus en plus.
      Un immense merci à tous ceux qui ont suivi cette série comme toutes les autres. Je ne citerai aucun nom de peur d’en oublier. Sachez quand même, et là aussi je vous l’ai dit et répété, ce n’est pas de gaité de coeur. Loin de là.
      Me reste CEDRIC. J’ose espérer que vous marquerez autant d’intérêt pour cette série. En tous cas, je fais tout pour.

      Un des plus grands humoristes de la BD ,n’en deplaise à tous les gentrifieurs de service et assimilés qui cherchent à imposer leurs approximations en toute impunité , se retire peu à peu sur la pointe des pieds .

      Un géant discret,qui a énormément fait pour la vitalité et la visibilité de la BD aux yeux du plus grand nombre.
      La BD lui doit beaucoup

  2. Henri Khanan dit :

    C’est assez triste, mais honorable en porte de sortie. Les Tuniques bleues sont un gros best-seller, Cauvin commence à accuser le poids des âges, apparemment, il n’y a plus que les histoires du gamin Cédric qui l’amusent. C’est son droit! Laissez le vivre paisiblement sa retraite!
    Maintenant pour la relêve, je pense instantanément à deux auteurs connus, Zidrou et Trondhein. Lequel des deux emportera le jackpot?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>