Deux ouvrages remarquables publiés par Dupuis invitent Floc’h et Olivier Cinna…

Depuis peu tombé dans le giron des éditions Dupuis, le label Champaka Brussels propose un ouvrage superbe qui comblera tous ceux qui apprécient le beau dessin. Le trait élégant de Floc’h succède aux trois volumes consacrés à Walter Minus, Boucq et Sorel, premiers invités de cette prestigieuse galerie. Par ailleurs l’excellente collection Les Cahiers Aire Libre présente pour sa troisième livraison un hommage somptueux au dessinateur Olivier Cinna : « Haïku ».

Il aura suffit de trois albums écrits par François Rivière (« Le rendez-vous de Sevenoaks », « Le dossier Harding » et « À la recherche de Sir Malcolm »), ensuite réunis sous le titre « Une trilogie anglaise », pour faire de Floc’h le maître incontesté de la nouvelle « ligne claire ». Sans oublier « Blitz », « Uderground » et « Blackout », les trois albums de la « Trilogie du Blitz » eux aussi écrits par le nostalgique François Rivière. Six ouvrages réalisés en guise de pied de nez à la « nouvelle BD » alors dominante  qui ont marqué une génération de lecteurs et conquis les suivantes. Qui ont aussi permis au plus british des dessinateurs français de débuter une fabuleuse carrière internationale d’illustrateur.

Né à Mayenne le 25 septembre 1953, Jean-Claude Floc’h est le fils d’un artisan imprimeur célèbre.  C’est une sélection de ces travaux d’illustrateur et d’affichiste qui est proposée dans ce très bel ouvrage sobrement titré « Art by Floc’h ». Travaux de commande, notre dandy apprécie à juste titre l’argent et déteste travailler dans le vide, sublimé par les contraintes du commanditaire. À l’occasion de ce recueil, les dessins d’origine ont été retouchés un à un, les couleurs retravaillées, des motifs ont été retirés, des ombres ajoutées… Petits détails parfois minimes dont la recherche devrait passionner les admirateurs de son oeuvre parmi les plus pointus. De couvertures de magazines (Monsieur, Le Nouvel Observateur, Interiors, The New Yorker…) en affiches de films (« Smoking », « La bûche », « Another Year »…),c’est toute l’élégance du trait de Floc’h que l’on savoure au fil des pages de ce superbe ouvrage sous jaquette qui en compte 120 de format 295 x 282 mm  imprimées sur papier Condat Mat 300 g dont le tirage est limité à 2500 exemplaires. Il est préfacé par Nicolas Trespallé et offre un frontispice signé par l’auteur.

Si les haïkus sont des petits poèmes japonais composés d’un verset de 17 syllabes, ceux d’Olivier Cinna sont muets et sublimement graphiques. Après le surprenant « Hibakusha », excellent album de la collection Aire Libre adapté de la nouvelle de Thilde Barboni publié en 2017, Olivier Cinna avait souhaité prolonger son escapade au Japon en consacrant un Cahier Aire Libreà ses dessins calligraphiés. Une succession d’estampes tracées de son trait sensuel, proposant des portraits de femmes sublimes entre noire et rouge, défile sous nos yeux émerveillés. Olivier aura tout juste eu le temps de terminer son voyage, terrassé le 24 mars dernier à l’âge de 46 ans. Lorsque l’on sait la fin tragique de leur auteur, ces images posthumes ont encore plus de force et de mystère. Ce tirage unique est limité à 2000 exemplaires, accompagnés d’un tiré à part signé et numéroté par l’auteur. À noter l’avant-propos émouvant de sa scénariste Thilde Barboni.

Henri FILIPPINI

« Art by Floc’h » par Floc’h - Champaka Brussels (45 €) – ISBN :978 2 3904 1005 8

« Haïku » par Olivier Cinna - Aire Libre (28 €) – ISBN : 978 2 8001 7072 5


Galerie

Les commentaires sont fermés.