Road-movie breton… en cyclomoteur !

Sous-titré « L’Ultime épopée des Terre-Neuvas », « Phare Ouest » est la plaisante virée en Bretagne d’un adolescent accompagné de son grand-père, un duo genre Tintin bien propre sur lui accompagné d’une sorte de capitaine Haddock, buveur, bravache, la répartie bien balancée et la provoc en embuscade…

Tout avait commencé – et plutôt mal ! – dans le Béarn, lors du baptême de son petit-fils, à la suite de quoi François Chapot avait définitivement rompu les amarres avec la belle-famille de son fils. Ce dernier avait d’ailleurs mal tourné. Comprenez que le gamin « rigolo, imaginatif, plein d’envies » était devenu sérieux, et même banquier ! Pour le marin breton de Saint-Malo, ouvert à l’aventure et au grand air, à l’en croire une sorte de corsaire métissé terre-neuvas, c’était comme un naufrage familial, (commencé d’ailleurs avec sa femme, une Béarnaise, qui l’avait quitté pour un Normand, un comble pour un Breton !).

Toujours est-il que François ne s’attend pas à ce que 17 ans plus tard son petit-fils décide, humiliant ses parents, de partir en vacances en scooter comme il l’a fait lui-même. Histoire de crucifier un peu plus les parents, François décide d’accompagner son petit-fils avec sa « mob » de 1968. Ce que le grand-père ne sait pas encore, c’est que le petit-fils, « Pèir » en occitan mais qu’il s’obstine à nommer « Pierig » en breton, veut faire exactement le tour de Bretagne qu’il avait fait au même âge !

Quelque temps plus tard, ils descendent donc du train, au Croisic, avec leurs deux-roues et c’est parti pour la balade bretonnante, pétrie de souvenirs, de désillusions (tant de choses ont changé !) et d’imprévus, le tout arrosé de chouchen et d’histoires anciennes (même l’Ankou est de la partie !) ; arrosé tout court car le débat sur la prétendue pluie bretonne ne manque pas à l’appel !

Philippe Charlot réussit là un scénario joliment troussé, inspiré de sa propre histoire. Avec humour, nostalgie, désinvolture et réécriture de sa propre histoire, le grand-père fait découvrir sa Bretagne, une Bretagne que Stéphane Heurteau a choisi de dessiner d’un trait caricatural agrémenté de couleurs légères, ce qui ne l’empêche pas de retrouver ici et là son goût du fantastique et des décors sombres et énigmatiques : roches inquiétantes, oiseaux décharnés, tempêtes affolantes… l’occasion de renvoyer au « Prince de l’Ennui » chroniqué ici-même.

Didier QUELLA-GUYOT  ([L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook).

http://bdzoom.com/author/didierqg/

« Phare Ouest » par Stéphane Heurteau et Philippe Charlot

Grand Angle (17, 90 €) – ISBN : 978-2-8189-6707-2

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.