« Des Lumières dans la nuit T1 » par Lorena Alvarez

Sandy est une fille unique qui s’ennuie souvent. Ses parents sont gentils mais ils l’écoutent peu, quant à l’école catholique où elle est élève, la rigueur du règlement y bride son imagination. C’est par le dessin qu’elle s’évade, le jour et même la nuit, à l’aide de mystérieuses petites lumières colorées. La vie de la petite solitaire est douce jusqu’à sa rencontre inattendue avec une amie de plus en plus intrusive. Doit-elle s’en méfier ?

Marfie

Sandy, une jeune fille de l’école primaire, adore dessiner : des monstres gentils, des paysages luxuriants et même des sujets religieux.

Ses parents doivent l’arracher de ses crayons et pinceaux pour la pousser tous les soirs à se coucher.

Mais une fois allongée dans son grand lit, les yeux grands ouverts elle voit de nombreuses petites boules de lumières rouges-orangées et quand elle s’en empare, c’est tout un monde merveilleux qui s’ouvre à elle, fait d’une faune et d’une flore fantastiques et bienveillantes.

Au petit matin le réel reprend ses droits. Elle doit enfiler son strict uniforme pour se rendre en vélo vers l’établissement privé où elle suit sa scolarité.

Des Lumières dans la nuit T1 page 3

Une sévère nonne surveille les tenues des petites filles qui entrent dans cet établissement religieux. A la pause méridienne, toujours solitaire, Sandy, à son habitude, dessine allongée sur le gazon. Pour une fois elle est interrompue dans son occupation monomaniaque par une autre élève. C’est une nouvelle qui apprécie énormément ses dessins : « Ils sont plutôt bons ! Je parie que tu vas devenir célèbre ! ». Sandy est troublée par cette rencontre avec une fillette, grande pour son âge, très pâle, aux cheveux mauves. Quand elle en parle en cours, ses camarades affirment ne pas l’avoir vue. Sa description leur évoque le fantôme de « la fille de la fontaine », une élève qui s’est noyée près de l’école.

Sandy est perturbée, cela ne l’empêche pas d’être contente de revoir Marfie à l’école mais aussi près de sa maison. Elle l’a fait entrer dans sa chambre avant que la jeune fille étrange ne l’entraîne, au milieu de la nuit, dans une forêt proche. Marfie révèle alors sa vraie nature ; effrayante aux yeux de la douce Sandy.

Des Lumières dans la nuit T1 page 5

Cette année, les éditions Vents d’Ouest nous font découvrir de très bons auteurs pour la jeunesse sud-américains.

Après Jorge Corona, l’auteur vénézuélien de « Les Incroyables aventures de l’enfant plume », c’est le travail de la Colombienne Lorena Alvarez qui nous charme.

Elle a transcrit dans « Les Lumières de la nuit » le dynamisme et les couleurs de Bogotá, sa ville natale, ainsi que les expériences et l’atmosphère de l’école catholique qu’elle fréquentait, enfant.

Double page Des Lumières dans la nuit T1

Son récit se concentre sur la vie de Sandy, une jeune fille solitaire qui développe son propre univers merveilleux pour peupler sa solitude et mettre à distance les autres. Elle s’invente même une amie imaginaire mais celle-ci perturbe le fragile équilibre de sa vie. Marfie révèle vite ses ambiguïtés ; elle flatte Sandy pour mieux s’introduire dans son monde imaginaire et le pervertir. Y parviendra-t-elle ? Nous le saurons dans le deuxième volume du diptyque.

Des Lumières dans la nuit T1 page 12

Sandy et marfie

Les rondeurs et les couleurs radieuses du dessin de Lorena Alvarez illuminent de belles séquences oniriques.

Le monde merveilleux de l’autrice offre alors au lecteur de doux animaux aux grands yeux, des êtres à mi-chemin du monde végétal, de grandes bulles de rêveries ou des pieuvres rêveuses qui flottent dans l’espace.

De quoi embraser l’imagination et la créativité des plus jeunes et titiller celles des plus grands, déjà éveillées par les thématiques développées dans l’album : les refuges enfantins à la solitude, le besoin de reconnaissance, les dangers des amitiés naissantes ou le besoin de créer dès le plus jeune âge.

Marfie entre dans la chambre de Sandy

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Des Lumières dans la nuit T1 » par Lorena Alvarez

Éditions Vents d’Ouest (18,95 €) – ISBN : 978-2-7493-0835-7

Galerie

Les commentaires sont fermés.