Vinifera et Parental Advisory Explicit Content : deux nouvelles collections pour la prochaine rentrée chez Glénat…

Après « Conan » les créations originales Disney, les collections La Sagesse des mythes, Explora…, les éditions Glénat préparent le lancement de deux nouvelles collections pour la prochaine rentrée : Vinifera et Porn’Pop. Quelques mots à leur propos en avant-première.

Annoncée pour la prochaine rentrée, fin août,  Vinifera  proposera cinq séries indépendantes (soit un total de trente albums) évoquant l’histoire de la vigne de l’Antiquité à nos jours. Un voyage dans le temps, des ancestrales amphores de Pompéi à l’actuelle viticulture bio. Des histoires originales évoquées par une solide équipe d’auteurs, conseillés par Éric Corbeyran, dont les connaissances dans le domaine viticole sont grandes (« Châteaux Bordeaux », « Clos de Bourgogne »…). Deux premiers cycles sont au programme dès la fin août : « Les Amphores de Pompéi », un récit qui, à travers des personnages fictifs, évoquera les secrets des vins de l’Antiquité. Écrite par Éric Corbeyran cette saga sera mise en images par Alexis Robin (« Si j’ai bonne mémoire »). Également programmée, « Les Moines de Bourgogne », une autre histoire écrite par Corbeyran et dessinée par Brice Goepfert (« Le Fou du roy », « Les Chemins de Malefosse »). À travers le personnage d’un jeune orphelin engagé par les moines cisterciens, c’est l’histoire fascinante de la vinification au Moyen Âge qui nous est contée.

Une collection ambitieuse et prometteuse dans la grande tradition des séries portant l’empreinte des éditions Glénat depuis la collection Vécu, mêlant agréablement grande Histoire et fiction, le tout dans un style réaliste classique. Les albums de 56 pages en couleurs, vendus au prix de 14,50 € seront complétés par un cahier didactique rédigé par un historien spécialisé sur le sujet.

C’est en septembre que sera lancée la collection  initialement baptisée Parental Advisory Explicit Content mais qui s’appellera finalement Porn’Pop et qui bénéficiera de la supervision de Céline Tran, alias Katsuni, ancienne star du X. Vous l’aurez compris, nous sommes loin du vin (quoique…), puisque cette collection ambitionne de parler de la sexualité sous toutes ses formes, sous le masque du divertissement. Traductions et créations alterneront dans des ouvrages de format roman (17,5 x 24,8 cm) à la pagination variée.

« Les Joies du sex-toy et autres pratiques sexuelles », une fantaisie coquine signée Erika Moen et Matthew Nolan, son mari, esr un guide pratique de 296 pages, mêlant humour et vulgarisation, qui dit tout sur l’usage des jouets pour adultes. « Petit Paul » permet à Bastien Vivés, après « Les Melons de la colère », de renouer avec la BD coquine. Le candide Paul, enfant précoce vivant à la campagne avec son père, est doté d’un sexe monstrueux, ce qui lui pose bien des problèmes avec les adultes comme avec ses copains. 126 pages de situations lubriques, de fantasmes inavouables, sous le crayon épuré du dessinateur incontournable de « Polina ». Vous l’aurez compris, cette nouvelle collection, bien que placée sous le signe de l’humour, s’adresse à un lectorat adulte et averti.

Bien entendu, il ne s’agit que de vous faire saliver, nous reviendrons plus longuement sur ces deux nouvelles collections au moment de leur lancement.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.