Fumetto : le Hop ! transalpin…

C’est avec une belle régularité que le 104ème numéro de Fumetto nous arrive. Tout en couleur, avec ses 64 grandes pages de format (24 x 34), il présente un panorama complet sur l’actualité de la bande dessinée italienne, tout en proposant des articles érudits sur les créations du passé.

Sous une couverture inédite réalisée en hommage aux super héros et signée par le grand Claudio Villa, les articles et rubriques se succèdent à un rythme d’enfer : étude sur les couvertures réalisées pour le magazine Tex Willer par Claudio Villa, sur celles des comics aux États-Unis et enfin retour sur l’oeuvre de Fernando Carcupino, fameux dessinateur de couvertures.

Le magazine évoque ensuite la riche carrière de Giove Toppi, grand dessinateur d’avant-guerre, pionnier de la bande dessinée italienne, complétée par une imposante bibliographie chronologique. On trouve également une étude du magazine confessionnel italien Pioniere et, pour rester dans le même sujet, un panorama de la bande dessinée catholique en France. Un article sur « Hawks of the Seas », une série signée Willis B. Rensie (pseudonyme qui cache le célèbre Will Eisner), est accompagné de la reprise d’un épisode complet.

Ajoutons un clin d’oeil à « Topo Gigio » de Maria Perego, une présentation du « Buffalo Bill » des éditions Nerbini, une évocation insolite des super-héros imaginés par Oesterheld en Argentine, toute l’actualité du trimestre, la découverte de Cinesino magazine de BD missionnaire publié en 1951, le « Martin Mystère » de Donald Trump… et bien d’autres découvertes. À l’image de Hop ! en France, Fumetto est le magazine incontournable pour savoir ce qui se passe dans l’univers de la bande dessinée de l’autre côté des Alpes.

Vendu uniquement sur abonnement annuel, Fumetto propose pour l’année 2018 ses quatre numéros (février, septembre, octobre et décembre), mais aussi deux ouvrages à la présentation soignée destinés aux seuls abonnés : une réédition des planches de  « Casey Ruggles » (1950-1953) par Warren Tufts (192 pages) et une reprise de « Enguerrand e Nadine » de Claudio Villa, série parue en France en 1981 aux éditions Lug dans Les Albums du Grand Blek (272 pages en couleurs). Le prix de l’abonnement annuel pour l’étranger est de 110 € frais de port compris. (Viale Ramazzini, 72, 42124 Reggio Emilia, Italie,www.amicidelfumetto.it, www.amicidelfumetto.it).

Henri FILIPPINI

Galerie

Une réponse à Fumetto : le Hop ! transalpin…

  1. Joachim Duplomb dit :

    Bonjour !
    Beau sens de l’œcuménisme, Monsieur Filippini ! En effet, la revue italienne Pioniere véhiculait les valeurs d’une « religion » mais c’était une « religion séculaire » : le communisme. Pendant toute une période, elle a d’ailleurs repris pas mal de de bandes provenant de notre Vaillant (voir là : http://www.guidafumettoitaliano.com/guida/testate/testata/5397 ). Il est vrai qu’une série de ce Pioniere tout rouge qui a fini sa vie comme supplément encarté dans le quotidien communiste l’Unità , a été publié dans l’hebdomadaire Bayard qui n’était pourtant pas le plus « ouvert » des titres catholiques (Babifer né Chiodino sous le crayon de Vinicio Berti). Ce genre d’échange entre catholiques et communistes n’est pas unique : le premier épisode d’Yves le Loup ( dessiné par Bastard et le seul écrit par Henri Bourdens) est paru dans l’Action catholique au Québec), Teddy Ted de Lécureux et Forton est paru en Italie dans Vitt, éphémère successeur du grand hebdo Catholique Il Vittorioso… Savez-vous qu’une partie non négligeable du Pioniere a été numérisée et est librement consultable en ligne (http://www.ilpioniere.org/) ?
    Par ailleurs, je n’ai pas vu de nouveau grand article de fond dans la rubrique « Patrimoine » de BDZoom depuis plusieurs semaines. Je suis en manque. Y’en aura-t-il d’autres ou bien est-ce terminé.
    Bien cordialement.
    Joachim Duplomb