Tapages nocturnes : éditeur sans concession

Depuis quelques années les éditions La Musardine et Tabou règnent sur la bande dessinée pour adultes, tendance hardcore, parvenant à refaire vivre un domaine lourdement frappé par un excès de censure à la fin du siècle dernier. Tapages nocturnes est dirigé par Jean Paul Moulin, qui se veut « éditeur sans concession » et espère bien en devenir le troisième larron.

Depuis sa création en 2015, le label Tapages nocturnes a publié une dizaine d’albums soignés dont trois sont signés Alex Varenne, une référence du 9e art. En ce début d’année, trois nouveaux ouvrages sont annoncés, présentant des histoires prépubliées par les hors-séries « Spécial érotisme » du mensuel L’Immanquable, dont Jean Paul Mougin est l’un des animateurs.

- « Quelques pincées de désir » : ouvrage collectif, cet album présente sept histoires coquines réalisées par cinq jeunes femmes dessinatrices venues de France, d’Italie et des États-Unis : Marie Avril, Megan Rose Gedris, Niki Smith, Marine Tumelaire et Ariel Vittori. Tour à tour tendres ou plus crus, ces récits aux graphismes originaux  permettent de découvrir une nouvelle génération de dessinatrices prometteuses, qui osent aborder des thèmes portés jusqu’à présent par des hommes (parution en février, 64 pages couleurs, 15,50 €, ISBN : 979 10 96039 241).

- « Phantasia, contes érotiques du XX° siècle » : c’est encore une femme, la Toulousaine Lilian Coquillaud (« Les Peuples oubliés » chez Paquet) qui signe les cinq récits de cet album où les rapports amoureux entre jeunes trentenaires mêlent nouvelles technologies et fantasmes de toujours. Une débauche de corps dénudés, sensuels et audacieux (album disponible, 64 pages couleurs, 15,50 €, ISBN : 979 10 96039 227).

- « Plaisirs de reine » : mariée à 15 ans au dauphin de France, futur Louis XVI, l’autrichienne Marie-Antoinette de Habsbourg s’ennuie à Versailles. Elle se divertit agréablement auprès de ses servantes particulièrement coquines, mais aussi en compagnie d’un beau chevalier venu de l’étranger. Version libre et osée des jeunes années de la future reine de France, imaginée par Pylate, pseudonyme du dessinateur belge Yves Plateau. Un trait classique et précis de l’illustrateur chez Casterman des « Voyages de Jhen » et des « Voyages d’Alix aux Jeux olympiques » (parution en mars, album cartonné, 64 pages bichromie, 15,50 €, ISBN : 979 10 960 393234).

Rappelons que ces albums s’adressent à un lectorat adulte et averti.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.