Étudier « Tintin » sans les images, c’est possible…

Il est encore temps de visiter l’exposition « Zoom sur Hergé », autour de l’oeuvre du dessinateur, organisée jusqu’au 23 décembre à Paris par Patrick Mérand, auteur de plusieurs ouvrages sur l’univers de « Tintin ». Des livres sans une seule image d’Hergé, dure loi hélas imposée par les éditions Moulinsart.

Cette exposition est réalisée et proposée par Patrick Mérand dans les locaux des éditions Sépia (24 rue des Écoles, 75005 Paris, tous les jours de 10 heures à 18 heures 30, www.zoomsurherge.fr) et invite le visiteur à suivre Tintin, le reporter globe trotter, là où l’aventure l’attendait.

Si vous n’habitez pas ou ne passez pas par Paris en cette fin d’année  il est possible de se procurer les neuf ouvrages déjà parus, dont le dernier sorti en juin : « Les Costumes, la mode et les uniformes dans l’oeuvre d’Hergé » (100 pages, 16 €). De « Tintin au pays des Soviets » jusqu’à « Tintin et les Picaros », l’auteur revient sur le travail méticuleux du dessinateur pour que costumes mais aussi couvre-chefs et uniformes soient conformes à la réalité. De nombreuses illustrations et documents photographiques permettent d’en apprécier la précision. Des références sur les albums concernés des « Aventures de Tintin » et l’emplacement des dessins dans les pages dessinées par Hergé, permettent d’en faciliter la lecture. Un voyage inédit à la fois ludique, culturel et plaisant.

Tintinophile de la première heure, Patrick Mérand, diplômé de Science Po Paris, licencié en psychologie, est le fondateur des éditions Sépia. Depuis 2009, il est l’auteur d’autres volumes encore disponibles sur l’univers d’Hergé : « Le Lotus bleu décrypté » (16 €), « Les Langues étrangères  dans l’oeuvre d’Hergé » (15 €), « La Géographie et l’Histoire dans l’oeuvre d’Hergé » (15 €), « Les Arts et les sciences dans l’oeuvre d’Hergé » (15 €), « La Tintinopholie » (12 €), « Les Moyens de transport et de communication dans l’oeuvre d’Hergé » (15 €). Documentés, richement illustrés, ces ouvrages permettront aux passionnés de « Tintin » de (re)découvrir l’oeuvre sous un angle inédit.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.