« Last American » par Mick McMahon, John Wagner et Alan Grant

Laurent Lerner, responsable éditorial, a le chic pour sortir des oubliettes des auteurs et des histoires extraordinaires faisant partie du patrimoine des comics dits alternatifs. Cet album inédit en France le prouve une fois encore : « God Bless les éditions Delirium » !

Le capitaine Ulysses S. Pilgrim, de l’US Army, a été placé il y a vingt ans en hibernation cryogénique, alors que l’apocalypse nucléaire était déclenchée. Sa mission était simple : il devait trouver et sauver les éventuels rescapés, et éliminer les potentiels ennemis. Mais alors que les robots en charge de son réveil et de son acclimatation à un monde de ruines contaminées l’accompagnent pour ces deux taches, une question l’assaille : « et si j’étais le seul survivant ? »« Last American », dans cette traduction française réalisée par Philippe Touboul, est avant tout un très bel album cartonné grand format. On sait que les éditions Delirium ne se moquent pas de leurs lecteurs, mais il est utile de faire remarquer ce genre de détail quand on doit compter ses euros afin de départager ses acquisitions BD. Superbement façonné, avec de jolies pages de garde aux bandes (les stripes du drapeau américain), on remarquera aussi l’ajout, entre chacun des quatre chapitres constituant l’album, des couvertures originales. Sont aussi proposées en bonus en fin de volume, quelques illustrations en couleurs et en noir et blanc, de toute beauté.

Concernant le dessin (oui, commençons par lui), il est foncièrement congelé dans les années 1990 : date originale de publication chez l’éditeur américain Epic.Si l’on apprécie le travail des auteurs anglais tels ceux d’Alan Moore période 2000 AD (« Halo Jones » par exemple) ou le « Judge Dredd » grande époque (chez les Humanoïdes associés en 1982, ou chez Arédit), voire « Les Watchmen » (souvenez-vous de votre première impression lorsque vous avez découvert les rues de Manhattan avec ce smiley posé au sol dans une flaque de sang), autant dire que l’on ne sera pas déçu. BD alternative, BD punk, appelez cela comme vous voulez, le charme qui émane de ces planches se devait d’être decryogénisé. On appréciera d’autant plus ces 133 pages que Mick McMahon n’a pas tant d’albums que cela publiés chez nous. Quant au scénario de John Wagner et Alan Grant, il est tout simplement bluffant. Froid dans son déroulé, mais non sans pointes d’humour (grinçant), celui-ci donne l’impression de se dérouler comme dans un rêve éveillé. Dans ce récit dystopique, nous sommes le soldat Pilgrim. Et nous marchons, dans cette nuit sèche et toxique, sur les quelques ossements humains jonchant encore le sol, figés dans leurs derniers instants d’espoir. On se croirait autant investi de cette mission improbable et triste à mourir, que le héros (antihéros ?) des deux auteurs se confie et craque régulièrement : montrant ce qu’il a de plus humain en lui, qu’il adorerait partager. L’effet est garanti.Mais ce qui résonne le plus, évidemment, à la lecture de cette charge, puisque c’en est une évidemment, très politique, contre le gouvernement Reagan d’alors (1), c’est l’écho d’un avertissement lancé à cette époque, par un duo d’artistes. Ceux-ci ne pouvaient sans doute pas se douter combien, 27 ans plus tard, cette charge et ces mises en garde seraient d’une telle acuité.

Alors que deux dirigeants des pays les plus dangereux au monde, en matière de menace nucléaire, s’invectivent actuellement sous les yeux de millions d’êtres humains, on se dit que la lecture de « Last American » n’a jamais été aussi recommandable qu’aujourd’hui.

Une œuvre froide… et si émouvante pourtant. Un classique oublié de la BD anglo-saxonne, enfin disponible en français.

 Franck GUIGUE

Couverture originale du troisième fascicule

 

 

(1) C’est Ronald Reagan qui avait lancé la « guerre aux étoiles »en mars 1983, officiellement nommée : l’initiative de défense stratégique (IDS). Initiative destinée à la protection des États-Unis contre une frappe nucléaire stratégique (Wikipédia).

Toutes images ci-dessus : © Mick McMahon/Alan Grant/John Wagner/Éditions Delirium

 

« Last American » par Mick McMahon, John Wagner et Alan Grant

Éditions Délirium (24 €) — ISBN : 979-10-90916-38-8

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.