Les belles intégrales de chez Dupuis… et du Lombard !

À peine avions-nous mis en ligne nos derniers articles sur les nouveautés du passé (1) que trois autres intégrales indispensables aux amateurs curieux et passionnés sont venues fleurir les devantures de nos librairies préférées ! Voici l’occasion, pour nous, de les mettre en exergue bien entendu, mais aussi d’annoncer les pépites que nous préparent leurs éditeurs (en l’occurrence Dupuis et Le Lombard) jusqu’au premier trimestre 2018, voire plus !

Le deuxième (et a priori ultime) tome de l’intégrale « Broussaille » chez Dupuis propose les dernières aventures et flâneries du jeune héros écolo de Frank Pé : l’auteur de la magnifique trilogie « Zoo » (avec Philippe Bonifay) et d’un récent « Le Spirou de… » avec Zidrou (voir « Le Spirou de… T10 : La Lumière de Bornéo » par Frank Pé et Zidrou).

Si le premier opus (chroniqué ici : « Broussaille T1 : l’intégrale 1978-1987 » par Frank Pé et Michel de Bom) proposait les débuts de la série, publiée d’abord sous forme de carnets d’une ou plusieurs pages, puis de récits complets et enfin d’histoires à suivre, ce gros livre de plus de trois cents pages contient, certainement, quelques-uns des meilleurs épisodes de la série : « La Nuit du chat » et « Sandrine des collines » ou encore le déroutant, mais graphiquement splendide « Un faune sur l’épaule ».

En effet, Frank Pé y démontre, une fois de plus, qu’il est un fabuleux dessinateur et un très bon narrateur !

Pour couronner le tout, le dossier de cinquante pages dû à l’érudit Jean-Pierre Abels (qui dirige l’imprimerie Dupuis depuis 1982 et qui se révèle ici un excellent réalisateur de dossiers patrimoniaux) propose, outre de nombreuses révélations sur le contexte éditorial de l’époque où cette série était publiée dans Le Journal de Spirou (entre 1988 et 2002, du moins en ce qui concerne les récits contenus dans ce deuxième volume), un paquet d’inédits ou de documents difficilement trouvable : voilà qui devrait même obliger ceux qui ont déjà acheté les albums à l’unité à ressortir leurs porte-monnaie pour acquérir ce formidable ouvrage !!!

Un extrait du dossier du deuxième tome de l'intégrale « Broussaille ».

Extrait d'« Un faune sur l’épaule ».

La seconde nouvelle intégrale Dupuis concerne « Jessie Jane » : un éphémère western humoristique au féminin (conçu par Mazel et Gérald Frydman) qui enchanta les lecteurs de l’hebdomadaire des éditions Dupuis, entre 1981 et 1983.

Il s’agit de l’histoire de trois femmes qui tiennent un restaurant ambulant au Far West. Leur spécialité, très appréciée des cow-boys, c’est la cuisine aux fayots qu’elles accommodent avec tout un tas de recettes originales.

Jessie Jane en tenue plus que légère !

Elles vont rencontrer Jessie Jane : une timide jeune fille abandonnée par son fiancé et dont la beauté attire tous les mâles de l’Ouest, d’autant plus qu’il lui arrive d’apparaître dans des tenues plus que légères.

Jessie Jane, qui ne rêve, en fait, que d’aventures, de voyages, de bagarres endiablées et de longues chevauchées à travers les plaines du Far West, va alors accompagner toutes ces braves dames dont la vie va devenir, dès lors, beaucoup moins calme…

Extrait du premier épisode de « Jessie Jane ».

Mazel est au meilleur de sa forme et son dynamique dessin colle à merveille aux scénarios de Gérald Frydman, lequel venait du cinéma : il était aussi, par ailleurs, l’auteur des textes de l’antimilitariste et avant-gardiste « Sergent Laterreur » publié dans Pilote, entre 1971 et 1973.

Hélas, alors que la série « Jessie Jane » semblait bien fonctionner, les deux longues aventures et le récit complet de quatre pages déjà publiés avaient reçu un bon accueil des lecteurs, et que le scénario d’un nouvel épisode avait même été remis à la rédaction, d’un seul coup, Charles Dupuis ne veut plus entendre parler de leur projet… Que s’est-il passé ?

Un embryon de réponse est proposé dans le copieux dossier historique et contextuel d’une quarantaine de pages qui précède la réédition des bandes dessinées : il est dû à l’encyclopédiste Patrick Gaumer, un habitué de cette discipline méticuleuse oh combien difficile à réussir pour satisfaire l’exigence justifiée des lecteurs de ces intégrales. Évidemment, le propos développé est passionnant et, comme à l’accoutumée, il est illustré par de nombreux incunables attractifs : inédits, dessins originaux, croquis inédits, couvertures et pages reprises du Journal de Spirou

Un extrait du dossier de l'intégrale « Jessie Jane ».

Voilà donc pour les nouvelles intégrales Dupuis de cette immédiate rentrée, mais qu’est ce que nous concocte l’éditeur, sur le plan patrimonial, pour la fin de l’année ?

Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault.

Couverture provisoire.

Autant poser directement la question à nos amis Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault, les responsables de ce secteur chez cette vénérable structure belge : « Nous avons choisi le mois d’octobre pour célébrer les cinquante ans de carrière de Jean-Claude Fournier aux éditions Dupuis. Dame ! Avec Willy Lambil et Roger Leloup, il est notre plus ancien et plus fidèle dessinateur.

Couverture provisoire.

En parallèle de la sortie de “Plus près de toi”, son nouvel album dans la collection Aire libre (sur scénario de Kris), nous publions le dernier volume de l’intégrale “Bizu” et le premier des “Crannibales” (sur scénarios de Zidrou).

L’occasion de (re)découvrir les aventures de cette famille de cRannibales, qui a fait les riches heures du Journal de Spirou, période Thierry Tinlot, et de constater, avec bonheur, qu’elles sont toujours aussi appétissantes : le dossier est signé par Boris Henry qui est un chroniqueur de bandes dessinées ayant participé à de nombreux magazines ou sites spécialisés. La librairie Bulle (Le Mans) organise, par ailleurs, un drôle de week-end pour faire la fête à Fournier : un auteur à la carrière pour le moins inattendue. » (4) 

Un extrait du dossier du premier tome de l'intégrale « Les Crannibales ».

Couverture provisoire.

Formidable ! Que pouvez-vous encore nous dévoiler ? : « Toujours en octobre, on poursuit la publication de l’intégrale “Lucky Luke”… qui marque l’arrivée, en douceur, de René Goscinny. Si ce ne sont pas encore les albums qu’il a scénarisés, c’est tout du moins le moment de sa rencontre avec Morris. Là encore, les familles Morris et Goscinny nous ont généreusement prêté de très beaux documents : ils vont permettre aux lecteurs de mieux s’imprégner des coulisses… Les lecteurs pourront également mettre au pied de leur sapin de Noël le recueil des bandeaux-titres du Journal de Spirou : épais ouvrage de trois cent trente pages dans lesquels sont mis à l’honneur ces magnifiques tableaux miniatures qui ont sublimé les couvertures du journal pendant de nombreuses années. Alain Maury a réalisé un important travail de retouches, destiné à améliorer la qualité de reproduction des dessins d’André Franquin. En ce qui concerne cet auteur, sachez aussi que la réédition en édition dite courante des couvertures des recueils du Journal de Spirou est également au programme, ainsi que la réédition de “Biographie d’un gaffeur”, paru dans la collection Gag de poche, en 1965… Du beau patrimoine, en somme ! » 

Couverture provisoire.

Certes, voilà de beaux projets qui nous feront finir en beauté l’année en cours, mais qu’en est-il de 2018 ? « Pour ce qui est du programme 2018 des intégrales Dupuis, il faut, là, élargir le sujet à toutes nos sorties patrimoniales. En effet, les intégrales nécessitent un immense travail, tant sur le plan rédactionnel [votre serviteur en sait quelque chose] qu’éditorial, et empêchent de développer d’autres projets patrimoniaux. C’est pourquoi la seule parution du premier trimestre est le tome 2 de l’intégrale “Tif et Tondu”. Mais attention, hein, quelle intégrale ! Elle marque l’arrivée de l’immense Maurice Rosy (5) dans la série alors dessinée par Will (6), et la naissance du sublimissime M. Choc. La couverture (attention derechef, c’est une couverture provisoire, comme toutes celles qui sont présentées en exclusivité dans cet article) est une promesse de bonheur à elle seule. En avril, on réédite le “Marc Jaguar” de Maurice Tillieux :

Une planche originale de « Valhardi contre le soleil noir » par Jijé.

“Le Lac de l’homme mort”, en parallèle de la sortie des “Camions du diable”, sa suite, réalisée par François Walthéry, Jean-Luc Delvaux et Étienne Borgers. Il faut le faire bien, lui aussi ! »

Peut-on avoir également des indices sur ce que vous avez prévu pour les mois suivants ? « En avril, on vous présentera également le tome 4 de l’intégrale “Valhardi”, lequel marque le retour de Jijé (7) dans la série. Nous avons dû abandonner la réalisation de la préface : nous l’avons confiée à Jérôme Dupuis, journaliste à Lire et L’Express. Son travail, remarqué sur les numéros spéciaux de Lire (Franquin, “Lucky Luke”), n’a fait que nous conforter dans l’idée qu’il serait idéal sur le sujet. Et puis, Jijé, c’est sa tasse de thé. C’est d’ailleurs en sa compagnie que nous avons partagé notre dernier déjeuner avec Benoît Gillain, il y aura bientôt un an, quelques jours avant que ce dernier ne décède… » (8)

Couverture provisoire.

Couverture provisoire.

Pourquoi ne plus réaliser la confection de ses dossiers alors que vous excellez en ce domaine ?« Nous nous sommes beaucoup investis sur les premiers tomes de “Valhardi” et nous sommes ravis de la relève annoncée. Comme tous nos camarades qui rédigent ces préfaces, Jérôme ne ménage pas sa peine pour livrer, lui aussi, une préface édifiante. Et si nous avons confié la présentation de “Valhardi” à Jérôme, c’est aussi parce que, désormais, ce seront deux intégrales de “Lucky Luke” qui sortiront chaque année. La troisième est prévue en juin, la quatrième en octobre. Et nous ne pouvions assumer la réalisation de plus de trois dossiers dans l’année : une préface de “Tif et Tondu” et deux de “Lucky Luke”, c’est le maximum. Ces travaux représentent un immense travail de recherches et, associé au travail de suivi éditorial de toutes les intégrales Dupuis, cela fait vraiment beaucoup. En mai paraîtra le deuxième volume de “Jojo” d’André Geerts : notre bouffée de fraîcheur. Ce programme du premier semestre est allégé, c’est vrai, mais c’est pour offrir en fin d’année des parutions patrimoniales plus diversifiées, étonnantes parfois… : comme ce “Spirou” inédit depuis près de soixante-quinze ans, sorti tout droit des années de guerre. N’insistez pas : même sous la torture, on n’en dira rien de plus… »

Un extrait du dossier du deuxième tome de l'intégrale « Lucky Luke ».

            Bon, et bien, puisque c’est comme ça, passons aux éditions de la Concurrence, pardon… aux éditions du Lombard, avec la dernière intégrale qu’il ne faut pas rater en ce moment : le deuxième opus de celle de « Benoît Brisefer ». Cela dit, nous restons quand même sur un terrain familier et presque commun, puisque cette agréable et sympathique série créée par Peyo (9) a aussi été publiée (dès 1960) dans Le Journal de Spirou, que Dupuis et Le Lombard appartiennent au même groupe (Média-Participations) et que le formidable dossier de trente pages qui précèdent les rééditions des aventures de ce petit garçon à la force surhumaine (qu’il perd aussitôt dès qu’il s’enrhube) est dû, une fois encore, à l’ami Patrick Gaumer : mais où ce diable d’homme trouve-t-il le temps de tout faire ?

            « Dans ce cas-là, vous confiera-t-il, j’ai simplement interviewé François Walthéry (10) qui est devenu le dessinateur attitré des épisodes proposés dans cette intégrale, lesquels ont été publiés dans Le Journal de Spirou entre 1968 et 1972, les scénarios étant dus à Peyo, Gos ou Yvan Delporte… J’ai posé une question, appuyé sur l’enregistreur… et je me suis retrouvé avec de quoi remplir au moins trois dossiers d’intégrales différentes (rires). Vous voyez, avec François, c’est facile ! » Facile, facile, il en a de bonnes le Gaumer ! Il faut quand même, après, qu’il retranscrive tout ça, l’ordonner, qu’il vérifie les dates et les événements cités, qu’il retrouve l’iconographie dans les revues de l’époque, qu’il déniche des inédits ou des documents rares pour satisfaire le lecteur, et il faut savoir aussi qu’il rende sa prose, à la base très didactique, la plus agréable à lire pour tout un chacun : mais ça, Patrick, il sait faire ! Il est même devenu un expert de cette pratique !

Patrick Gaumer.

Un extrait du dossier du deuxième tome de l'intégrale « Benoît Brisefer ».

            Donc, aucune hésitation, foncez dans votre échoppe habituelle pour vous procurer cet indispensable opus de presque deux cent vingt pages qui contient quelques-uns des meilleurs récits de la série : « Tonton Placide », « Le Cirque Bodoni » et « Lady d’Olphine » (Marc Wasterlain (11) secondant Walthéry sur ce dernier épisode).

Cependant, je vous vois venir, vous allez me demander maintenant si nous n’avons pas aussi quelques scoops quant au programme patrimonial à venir au Lombard.

Ne reculant devant aucun sacrifice, nous nous sommes enquis de cette doléance auprès des gentes dames du service de presse du Lombard, lesquels nous ont aussitôt gentiment répondu (avec l’aval de la nouvelle directrice de collection Camille Monnart) : « Voici les intégrales prévues chez nous prochainement : en octobre, vous aurez droit au volume 7 de l’intégrale “Bob Morane” d’Henri Vernes qui contient cinq histoires mythiques dessinées par William Vance — le tome 8, toujours avec Vance aux dessins et toujours avec un dossier réalisé par Jacques Pessis, est prévu pour février 2018 —, en janvier, ce sera le tome 6 de l’intégrale “Jonathan” (avec un grand entretien de Cosey réalisé par Isabelle Dillmann) et en mars, place au tome 3 de l’intégrale “Benoît Brisefer” ! »

 À noter que ce troisième tome contiendra la version dessinée par Albert Blesteau, ainsi que certaines raretés signées Peyo comme « Pierrot et la lampe » ou les planches publicitaires de Benoît pour Benco. Comme il se doit, Patrick Gaumer sera, encore une fois, de la partie pour assumer la partie dossier !

« Benoît Brisefer » par Albert Blesteau.

Enfin, il se murmure également que, parmi les projets patrimoniaux, on aurait aussi droit, et ceci certainement avant la fin de l’année 2018, à une belle intégrale de l’excellente série « Martin Milan » de Christian Godard, avec des dossiers de présentation qui seraient confiés à des mains expertes… Mais chut, il paraît que c’est encore beaucoup trop tôt pour l’annoncer officiellement…

Gilles RATIER

Merci à Élise Harou, Diane Rayer, Camille Monnart, Patrick Gaumer et, bien entendu, à Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault. 

Peut-être moins indispensable, mais très agréable quand même, le tome 9 de l'intégrale « Les Petits Hommes » de Pierre Seron vient de sortir également chez Dupuis.

(1) Voir Encore des rééditions qui méritent votre attention… chez BD Must, Dupuis, Hibou ou au Long Bec ! et Tillieux, Goscinny et Charlier en majesté….
(2) Sur Frank Pé, voir sur Bdzoom.com : Frank : l’esthétique de la nature et de l’émotion !, Je reviens de l’expo de Frank Pé : c’est superbe ! ou Un faune sur l’épaule.
(3) Sur les rééditions des bandes dessinées de Mazel, voir sur Bdzoom.com : Encore trois intégrales Dupuis incontournables !,Tout est bon dans le Dupuis, surtout ses intégrales patrimoniales ! ou Nouvelles intégrales des BD du passé….

Moins patrimoniale, mais à découvrir quand même, le tome 1 de l'intégrale « Croisade » de Philippe Xavier et Jean Dufaux est également annoncé en novembre au Lombard.

(4) Pour en savoir plus sur Jean-Claude Fournier, voir sur Bdzoom.com : Jean-Claude Fournier (1ère partie)Jean-Claude Fournier (2ème partie)Jean-Claude Fournier élu Miss Aubenas 2012 !« Les Chevaux du vent » T2 par Jean-Claude Fournier et Lax, ou Spécial 75 ans de Spirou : « Spirou et Fantasio » T22 (« L’Abbaye truquée ») par Jean-Claude Fournier.
(5) Pour en savoir plus sur Maurice Rosy, voir sur Bdzoom.com : Maurice Rosy.
(6) Pour en savoir plus sur Will, voir sur Bdzoom.com : Willy Maltaite alias Will (première partie), Willy Maltaite alias Will (deuxième partie), ou « Tif et Tondu ».
(7) Pour en savoir plus sur Jijé, voir sur Bdzoom.com : Les « Spirou » de Jijé (1ère partie)Les « Spirou » de Jijé (2ème partie)Une bande dessinée inconnue de Jijé !Un géant nommé Jijé !!!, ou Et Jijé apporta la fantaisie.
(8) Voir Disparition de Benoît Gillain…
(9) Pour en savoir plus sur Peyo, voir sur Bdzoom.com : « Johan et Pirlouit » et « Les Schtroumpfs » de Peyo .
(10) Pour en savoir plus sur François Walthéry, voir sur Bdzoom.com : « Natacha ».
(11) Pour en savoir plus sur Marc Wasterlain, voir sur Bdzoom.com  : Le Coin du patrimoine et L’Univers de Marc Wasterlain.

Galerie

15 réponses à Les belles intégrales de chez Dupuis… et du Lombard !

  1. Diddu dit :

    Merci pour ce panorama très complet comme à votre habitude, et fort alléchant. La seconde intégrale de Broussaille, la première de Jojo et les deux premières de Benoit Brisefer attendent déjà sur ma table de chevet. Je me réjouis cependant d’ores-et-déjà de la parution de la suite de Benoit Brisefer et de Jojo, ainsi que du premier tome des bandeaux-titres du Journal de Spirou et du recueil de toutes les couvertures des recueils du Journal de Spirou par Franquin

    Que de belles perspectives à venir !

  2. JEAN dit :

    Le site DUPUIS a brièvement annoncé une intégrale de « Max l’explorateur » de Bara, mais cela est remis à plus tard, dommage. Toujours rien dans les tuyaux concernant l’excellente série de Piroton: Jess Long.

    • Gilles dit :

      J’aimerai moi aussi une intégrale Max l’explorateur… Sur Amazon (à prendre certainement avec des pincettes), il est indiqué (visuel de couverture à l’appui) une Anthologie (sélection de strips) pour début 2018…

  3. BONET dit :

    Magnifique tome 2 de l’intégrale de Broussaille.
    L’introduction très documentée m’a donné de nouvelles clés pour mieux comprendre ‘Un faune sur l’épaule’, un chef d’oeuvre d’introspection à relire d’urgence pour les amateurs.
    On ferme ces 300 pages en se demandant combien de temps il faudra attendre pour découvrir de nouvelles pages de ce héros si discret…

  4. Frédéric Fabre dit :

    Cher Gilles bonjour
    Alors là ! L’intégrale Martin Milan, chronologique, complète, documentée et préfacée, pas de plus beau cadeau de Noël pour moi !
    Et si derrière, Dargaud pouvait initier celle de Norbert et Kari…
    Mais je me souviens d’une interview récente que vous aviez réalisée je crois où Godard clamait qu’il ne publierait plus rien chez les éditeurs traditionnels et surtout pas d’intégrale ! Ca m’avait démoralisé… C’est formidable qu’il ait changé d’avis. Et c’est une preuve solide que les éditeurs et préfaciers de séries patrimoniales font un boulot fantastique – mais ce n’est pas à vous qu’il faut dire ça…
    amitiés
    fred

    • Gilles Ratier dit :

      Merci Fred de nous lire aussi passionnément !
      Bien cordialement
      Gilles Ratier

    • Marcel dit :

      Ben, en fait, j’ai lu l’annonce de cette intégrale il n’y a pas longtemps sur le blog de Godard lui-même. Il annonce même être en train de réaliser… un album inédit ! Et ça c’est vraiment chouette !
      Mais il semblait indiquer cette sortie pour les 50 ans du personnage… soit 2017…
      Quant à Norbert et Kari, il y a effectivement de nombreux inédits (histoires longues, et planches manquantes dans les albums, où les histoires ont été « rabotées » pour entrer dans le format 46CC), les droits sont à Godard, il faudrait qu’un éditeur ait la démarche de vouloir l’éditer…

      • mireio dit :

        à noter à ce sujet qu’il y a en ce moment une grande rétrospective de l’oeuvre de godard à la galerie des petits papiers huberty breine de paris avec des planches de norbert et kari et martin milan.

  5. Bernard Levaux dit :

    Bonjour,
    Il y a déjà eu en 2013 un ouvrage sur toutes les couvertures des recueils du journal Spirou. Qu’y a-t-il de nouveau dans celeui qui va sortir ?
    Amicalement

    • Bonjour !
      Cette nouvelle version du magnifique livre paru en 2013 se distingue par son format (plus petit), son papier, sa mise en page et son prix. Par ailleurs, les couvertures ont été remastérisées. Ces deux éditions n’ont donc en commun que leur sujet, traité de deux façons très différentes. Sachant que le premier a été tiré à 2 000 exemplaires, cette édition dite « grand public » est là pour satisfaire ceux qui n’ont pu s’offrir le précédent.

      Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault

  6. fredo dit :

    bonjour,

    j’espere une integrale totoche ainsi que corinne et jeannot par tabary .
    dans l’integrale benoit brisefer, il manque les dessins pubs de peyo pour la campagne bonbons antoine.
    je suis decu par toutes ces integrales par le manque de materiels publicitaires.
    quelquin peut’il me répondre?

    • Gilles Ratier dit :

      Bonsoir Frédéric (et aussi Jean, à qui l’on n’avait pas encore répondu) !
      Merci de nous lire régulièrement et de nous faire part de vos désirs et de vos interrogations sur les intégrales à paraître.
      Cependant, je crois qu’il faut bien comprendre une chose : c’est que les éditeurs sont avant tout des marchands, même si la plupart se font quand même plaisir en éditant ou rééditant des œuvres qu’ils apprécient. Donc, il faut que les projets d’intégrales soient viables, au moins un minimum. Même pour les petites structures, moins solides financièrement, c’est évidemment aussi une question d’argent. Il faut être sûr de rentabiliser un peu les coûts (car cela reste cher de fabriquer un beau livre, même si cela coûte moins d’argent qu’autrefois) et les efforts demandés aux différents contributeurs : metteurs en pages et rédacteurs (pour peu qu’il y ait un dossier, comme je l’explique dans mon article, c’est un sacré boulot qui est long et complexe).
      Vous comprendrez déjà que toutes les envies ne sont pas rentables, loin de là : moi, par exemple, j’aimerais voir un jour la publication d’une intégrale des œuvres de Jean-Claude Forest : mais il est certain que si un éditeur se lançait dans un tel projet aujourd’hui, il faut être réaliste, combien d’acheteurs potentiels cela va-t-il intéresser ? Ensuite, même quand l’éditeur (et les rédacteurs ou graphistes) accepte de perdre de l’argent, d’autres écueils peuvent se présenter comme les demandes (exigences justifiées, ou pas) de l’auteur (s’il est encore parmi nous) ou de ses ayants droit. Pas facile de tomber toujours d’accord !
      Donc, on peut toujours avoir envie de telle ou telle intégrale, mais c’est plus facile d’en parler que de la réaliser réellement.
      Pour les dessins publicitaires de Peyo dont parle Jean, le prochain tome de « Benoît Brisefer », comme je l’explique également dans mon article, doit contenir différentes bandes mineures ou publicitaires de Peyo se rattachant à l’univers de Benoît Brisefer : peut-être y aura-t-il les dessins dont vous parlez ?
      Sur ce plan-là, je trouve d’ailleurs vos propos généralistes sur les intégrales un peu durs, car je connais le professionnalisme de la plupart des contributeurs de ses ouvrages (notamment le couple Pissavy-Yvernault et l’ami Gaumer) et ces derniers n’ont de cesse de trouver le moindre inédit ou dessin peu connu pour satisfaire la curiosité des lecteurs : s’ils ne les ont pas trouvés, c’est que ces documents sont très difficilement exploitables ou que, malgré de nombreuses recherches, leurs efforts sont restés vains.
      Voilà ce que je peux vous répondre aujourd’hui ! Mais peut-être que les responsables de dossiers que je viens de citer voudront rajouter une pierre dans le jardin de mes propos qui tentent de vous expliquer précisément que la plupart des acteurs actuels sur le marché font le maximum pour réaliser des intégrales parfaites (même si la perfection n’existe pas) et que c’est uniquement des problèmes d’argent, de temps ou de difficultés dans les rapports humains qui font échouer les projets, malgré toute la passion qu’il y a derrière…
      Bien cordialement
      Gilles Ratier

      • Patrick GAUMER dit :

        Bonjour,
        Merci Gilles pour ta réponse.
        Frédéric, vous avez raison, les illustrations pour les bonbons Antoine (« À fin bec, Antoine ») sont très amusantes et méconnues de bien des lecteurs (notamment ceux de l’édition française du journal Spirou). À ma connaissance, il existe 3 pubs (1/2 page dans le n° 1457 et un recto-verso dans le n° 1459), mais peut-être en connaissez vous d’autres ? Auquel cas, auriez-vous la gentillesse de me les signaler ?
        J’ai d’ores et déjà prévu de les intégrer dans l’intégrale 3 où nous reproduirons également les planches publicitaires de « Benco et Benoît », non parues, elles, dans l’édition belge de Spirou. Vous y trouverez également pas mal d’autres surprises.
        Bien cordialement,
        Patrick Gaumer

  7. fredo dit :

    bonjour,

    merci , pour votre réponse.
    j’ai eu la meme réponse par les éditions atlas , quand je leur ai demandé de continuer la collection archives asterix avec des albums publicitaires.
    concernant benoit brisefer , il existe une belle affiche en couleur et 3 demi affiches en nb , il en existe peut etre d’autres ?
    on les trouvent assez facilement sur ebay , mais ca serait bien de les avoir dans la meme collection.
    sincères salutations.

  8. fredo dit :

    fredo,

    autre question ,
    quelle version allez vous faire paraitre de pierrot et lampe?
    j’espere aussi une prolongation de l’integrale avec toutes les petites histoires de personnages méconnus dans la carriere de peyo?
    merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>