Une intégrale en couleurs pour « Les Tours de Bois-Maury » : le chef d’œuvre médiéval d’Hermann…

En cette année 2017, le talent d’Hermann a été célébré comme il se doit au festival d’Angoulême par une magnifique exposition en son honneur, en tant que Grand Prix de la ville d’Angoulême. L’occasion de voir de belles planches originales, notamment celles de sa série médiévale culte : « Les Tours de Bois-Maury ». Les éditions Glénat publient, fort à-propos, une intégrale de la série en deux tomes. L’occasion de (re)découvrir le parcours du chevalier Aymar de Bois-Maury et d’Olivier, son fidèle écuyer.

Œuvre personnelle, foisonnante, jamais didactique, d’une grande richesse narrative et graphique, « Les Tours de Bois-Maury » sont désormais disponibles dans une belle intégrale en deux volumes. Elle complète le travail éditorial des éditions Glénat qui ont déjà publié une intégrale en 2013 mais en noir et blanc après avoir réuni la série dans un seul et bel album luxueux pour leurs 40 ans en 2009. Cette édition reprend les dix volumes de la série qui s’est poursuivie par cinq spin-off d’une série simplement intitulée « Bois-Maury », laquelle narre les pérégrinations des descendants du héros Aymar de Bois-Maury ; de la Sicile du XIIIe siècle au Yucatan en 1660. Sur les derniers volumes de cette suite, Hermann a travaillé sur des scénarii de son fils Yves H..

Un tournoi

Revenons à l’origine de la série ! De 1984 à 1994, pendant 10 ans, Hermann écrit et dessine le destin d’un chevalier sans fief : le noble et courageux Aymar de Bois-Maury.

En 10 ans et 10 albums, le lecteur curieux s’attache aux pas de ce combattant hors pair, défait par traîtrise de sa seigneurie au début du XIIe siècle.

Il l’accompagne des pauvres campagnes d’Occident (qui se couvrent pourtant d’un blanc manteau d’églises, comme l’écrivait à l’époque le moine Raoul Glaber) jusqu’à la Terre sainte, conquise un peu plus tôt lors de la Première Croisade par Godefroy de Bouillon.

Aymar remporte le tournoi

D’abord publiées dans la collection Vécu, les aventures fort bien contextualisées d’Aymar de Bois-Maury rencontrent un grand succès public en albums. Dans les années 1980, l’auteur belge alterne ainsi chaque année, un album de la série « Jeremiah » et un nouveau titre des « Tours de Bois-Maury ».

Eloïse de Montgri

On retrouve dans cette grande fresque médiévale les thématiques développées dans l’ensemble de l’œuvre du misanthrope ardennais : dureté de la nature et des rapports humains, bêtise humaine largement partagée, mépris de la classe dominante pour les subalternes, vanité des désirs ou fatalité des rapports de force violents. La seule éclaircie positive dans ce monde féodal cloisonné est apportée par l’esprit affûté et vraiment chevaleresque de son héros, le silencieux et loyal Aymar de Bois-Maury et par sa relation toujours amicale avec son écuyer Olivier.

Départ pour la Croisade

Le titre de chaque volume reprend le prénom d’un des protagonistes du récit, d’extraction humble ou noble, peu importe. On peut diviser la série en deux grands cycles. Les cinq premiers volumes se déroulent en France et en Espagne sur les chemins menant à Compostelle. Après un très surprenant sixième volume d’inspiration fantastique — « Sigurd » — Bois-Maury et ses compagnons partent vers une Palestine conquise lors de la Première Croisade. Ils ne reviennent en Occident que pour se rendre au château de Bois-Maury dont Aymar entend bien chasser le félon qui l’occupe indûment.

Aymar et Olivier en Terre sainte

Guérilla près de Jérusalem au début du XIIe siècle

Dans cette série de la maturité, le trait réaliste d’Hermann est d’une précision clinique : que ce soit pour les décors naturels, admirez le rendu des cheminées de fée de Cappadoce ci-dessous, ou les décors urbains comme le port représenté ci-après.

Les cheminées de fée en Cappadoce

Un port fortifié médiéval

Son sens du mouvement fait merveille comme dans cette bataille entre Turcs Seldjoukides et Croisés sur les plateaux anatoliens ou dans le rendu d’une chasse dans un sous-bois, l’occasion pour le dessinateur de donner à voir la nature dans toute sa beauté et sa fragilité.

Une bataille du temps des croisades

Aymar de Bois-Maury chasse le cerf

Pour davantage de précisions sur l’œuvre et la carrière du Grand Prix d’Angoulême 2016 nous vous renvoyons à l’article « Hermann président » mis en ligne avant le festival sur notre site.

Aymar de Bois-Maury

 

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Les Tours de Bois-Maury intégrale Première partie » par Hermann

Éditions Glénat (35,00 €) – ISBN : 978-2-344-01894-1

« Les Tours de Bois-Maury intégrale Seconde partie » par Hermann

Éditions Glénat (35,00 €) – ISBN : 978-2-344-01895-8

 

Galerie

4 réponses à Une intégrale en couleurs pour « Les Tours de Bois-Maury » : le chef d’œuvre médiéval d’Hermann…

  1. Didier dit :

    Il existe une intégrale en couleurs des 10 premiers tomes parue en septembre 2009 pour les 40 ans de Glénat.

    • Laurent Lessous dit :

      Bonjour,

      Oui, tout à fait, mais l’intégrale publiée en 2009, en un seul volume est vendue au prix de 122 €.
      L’édition que nous évoquons est accessible à un prix plus abordable, 35 € pour chaque volume.

      Bien cordialement,

      Laurent

  2. soula dit :

    Il existe surtout la version en 1 tome de 2013 qui a la particularité de nous livrer les planches de Hermann en Noir et blanc avec une couverture type vieux grimoire.
    Magnifique et ce pour 49 euros.

    • Laurent Lessous dit :

      Pour les amoureux du dessin d’Hermann et des Tours de Bois-Maury, nous pouvons aussi vous renvoyer à la très belle édition en noir et blanc en grand format des trois premiers volumes de la série publiés en 1994 aux éditions Gibraltar.

      Cordialement,

      Laurent Lessous