Dix chefs-d’œuvre de la BD de science-fiction…

Le nouveau numéro hors-série de la revue BeauxArts consacré à la bande dessinée est dédié à la science-fiction et plus particulièrement aux secrets de création de dix séries, parmi les plus fameuses d’entre elles.

Il faut d’abord noter les choix judicieux effectués par le rédacteur en chef de la revue – Vincent Bernière – et par son équipe (Nikola Acin, Maël Rannou, Christophe Quillien, Stéphane Beaujean, Vincent Di Rosa et Romain Brethes) qui ont su doser avec justesse grands classiques du genre et œuvres nouvelles.

Les fondateurs « Pionniers de l’Espérance » de Roger Lécureux et Raymond Poïvet, « L’Éternaute », le chef d’oeuvre d’Hector Oesterheld et Alberto Breccia, puis Francisco Solano López (et non Victor Solano López, messieurs de BeauxArts ; voir Francisco Solano López), les incontournables « Naufragés du temps » de Jean-Claude Forest et Paul Gillon, le feu d’artifice que fut « Lone Sloane » de Philippe Druillet dans Pilote, « Valérian » de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières (également à la Une du magazine), la géniale « Trilogie Nikopol » d’Enki Bilal, l’incontournable « Incal » d’Alejandro Jodorowsky et Moebius, le déroutant « Transperceneige » de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette, « Akira », manga hors norme de Katsuhiro Otomo et enfin « Y, le dernier homme » de Brian K. Vaughan et Pia Guerra  nous invitent a remonter le temps au fil d’articles riches en découvertes.

À l’historique de ces œuvres cultes, rapidement évoqué, s’ajoutent des commentaires de planches et de dessins, des extraits, les reprises de quelques courtes histoires (« Allo ! Il est vivant » de Poïvet qui est une pure merveille), les secrets de leur succès…

Certes, les passionnés du 9e art en connaissent la plupart, mais il est toujours agréable de retrouver ces grandes sagas. Mieux, cela donne envie de se replonger dans leur lecture, la plupart ayant (hélas) disparu des librairies. Une mise en page dynamique, des textes riches sans être indigestes, et une impression soignée, rendent la lecture du magazine très agréable. On peut toutefois regretter l’absence d’une bibliographie sérieuse de ces œuvres (certains albums sont cependant indiqués en cours de chapitres) qui permettrait aux lecteurs curieux de disposer de quelques pistes pour retrouver ces incontournables.

Henri FILIPPINI

BeauxArts hors-série n° 39, 156 pages en couleurs pour 7,90 €, diffusion en kiosques.

Galerie

Une réponse à Dix chefs-d’œuvre de la BD de science-fiction…

  1. Jean Pierre dit :

    ..magnifique magazine ( livre !)…comme d’habitude..!..j’aurais aimé un chapitre « Le cycle de Cyann » ..