« Archimède » : l’œuvre de jeunesse de Turk et Bob de Groot !

Péché de jeunesse des auteurs de « Robin Dubois », « Léonard » et « Clifton », « Archimède » est porteur de toutes les qualités qui feront leur marque de fabrique : graphisme simple et efficace, humour loufoque aux limites de l’absurde, personnages soigneusement étudiés…

Au milieu des années 1960, deux jeunes auteurs se rencontrent au studio de dessin des éditions Dupuis, alors dirigé par Maurice Rosy. Le premier, Robert de Groot, a signé ses premières histoires dans Le Peuple et Het Laatste Niews, assiste Maurice Tillieux sur la série « Ange Signe », puis réalise divers travaux aux côtés de Rosy, tout en publiant ses premières histoires dans Spirou en 1962. Le second, Philippe Liégeois, alias Turk (1947), entre au studio de Rosy à 16 ans, où il réalise divers travaux de bureau avant d’adapter les planches des auteurs pour la collection « Gags de Poche » des éditions Dupuis. En 1967, il propose une première histoire dans Spirou (« Eustache Trompe »), avant de lier son destin à celui de Bob de Groot pour former un duo encore actif aujourd’hui. Voir nos « Coins du patrimoine » Bob de Groot et Turk.

Apparu au cœur de l’hebdomadaire Spirou, dans les fameux mini récits, Archimède est leur premier personnage récurrent : héros de trois aventures délirantes qui sont enfin rééditées dans un petit album à la présentation soignée. Archimède est un petit bonhomme hanté par une faim dévorante, qui le conduit dans une série de folles aventures absurdes et mouvementées.

Trois mini récits seront publiés : « Archimède et la brigade anti-gangue » (mini-récit 409 dans Spirou n° 1568 du 2 mai 1968), « Archimède et l’archimonde » (mini-récit 420 dans Spirou n° 1579 du 18 juillet 1968) et « On sonne chez Archimède » (mini-récit 434 dans Spirou n° 1593 du 24 octobre 1968). Le petit bonhomme affamé tirera ensuite sa révérence, l’éditeur ne souhaitant plus sa présence dans les pages de l’hebdomadaire.

Après ce premier essai prometteur, Bob de Groot et Turk formeront le tandem de choc que l’on connaît, alignant les succès…

Après les « Archives Gos », « Nic » de Hermann, « Alice et Léopold », « Godasse et Godaille »…, les jeunes éditions Hématine (créées en 2012) proposent la réédition de ces trois histoires dans un véritable écrin accompagné d’un dossier signé Yann Delaunay et Pierre Paul Fontainas. Notons que les couleurs ont été refaites à partir des indications couleurs d’origine. Le tirage est limité à 150 exemplaires numérotés et signés par les deux auteurs : album cartonné, format 14,5 x 19 cm, 120 pages couleurs, 39 € (5 € de frais de port). Commandes sur le site www.hematine.be.

Une émouvante pièce de collection pour ceux qui ont connu ces heureux temps, une belle découverte pour les autres.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.