« Tocqueville vers un Nouveau Monde » par Kévin Bazot

On connait Tocqueville (1805 – 1859) comme philosophe et même comme philosophe politique par son célèbre traité « De la démocratie en Amérique », mais savait-on que sur place il avait véritablement joué les aventuriers ? C’est ce que nous fait découvrir cet album qui adapte librement « Quinze jours dans le désert » de Tocqueville himself !

L’été 1831, Alexis de Tocqueville et son ami Gustave de Beaumont, tous deux aristocrates, se rendent aux États-Unis, dans la région des Grands Lacs. Pour l’époque, c’est déjà original, et même « insolite » comme le dit Tocqueville. À peine arrivé à New York, il est impatient de découvrir « la frontière, ses forêts, ses lacs, ses Indiens », qu’il imagine « nus et sauvages » avec « des corps forgés par la forêt, la chasse et la guerre » ! Bref, il veut découvrir le Nouveau Monde et ce qu’il appelle le « désert ».

Dans ce but, ils se dirigent vers le Nord-Ouest et s’aperçoivent que tout cela est bien civilisé, que les villages et leurs clochers abondent. Les premiers Indiens qu’ils rencontrent ne sont que des pauvres dépenaillés  et maltraités. Ce n’est pas ce qu’ils cherchent ! Alors, direction le lac Erié en quête d’inconnu. Au-delà de Detroit, la forêt s’impose enfin, mais, déception, les habitants et leurs maisons restent bien propres sur eux et les prêtres cherchent déjà à y imposer leurs religions, coûte que coûte !

Heureusement, la verdure devient bientôt omniprésente, ce que restituent parfaitement ces pages qui accordent alors toutes leurs cases à des vues forestières joliment mises en valeur : le spectacle d’une « forêt vierge », immense et muette ! L’aventure aussi s’impose avec ses rivières fougueuses, ses loups inquiétants et ses  Indiens mystérieux. Enfin, ils sont là, connaissant la nature comme pas deux, « bons, inoffensifs, mille fois moins enclins au vol que le Blanc » au cœur d’une « solitude fleurie, délicieuse et embaumée »… Mais la civilisation menace, cette « grande impulsion qui entraine la race blanche vers la conquête entière du Nouveau Monde »

Alors, bon voyage !

Didier QUELLA-GUYOT  ([L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook).

http://bdzoom.com/author/didierqg/

« Tocqueville vers un Nouveau Monde » par Kévin Bazot

Éditions Casterman (18 €) – ISBN : 978-2-2030-8948-8

Galerie

Une réponse à « Tocqueville vers un Nouveau Monde » par Kévin Bazot

  1. Chanteloube dit :

    Très belle bande dessinée historique , aventure bien racontée et dessins superbes à voir et à lire!!