Interviews

20 ans, le bel âge des éditions Jungle selon Moise Kissous…

Les éditions Jungle ont 20 ans, cette année : un anniversaire qui sera fêté comme il se doit tout au long de 2023. Son fondateur et directeur Moïse Kissous a bien voulu nous en dire plus sur une maison d’édition qui est devenue l’un des leaders pour la bande dessinée jeunesse et qui a su se diversifier avec les collections Miss Jungle, Chimère, Frisson, Pépites et la toute nouvelle Ramdam. À noter pour les jeunes auteurs un Prix BD jeunesse 20 ans doté de 5 000 € et avec l’album primé publié aux éditions Jungle, évidemment.

Lire la suite...
Meilleures ventes

Zoom sur les meilleurs ventes de BD du 1er février 2023

6e du « Top 20 GfK/Livres Hebdo« Le Monde sans fin » s’accroche à la pole position du classement des meilleures ventes de bandes dessinées qu’il occupe une fois encore, devant « Blake et Mortimer »T29 (toujours 2e, « Mortelle Adèle » T19 » (3e) et « L’Arabe du futur » T6 (4e) : un quatuor de tête identique à celui de la semaine précédente.

Lire la suite...
Interviews

« Thorgal : Adieu Aaricia »… L’odyssée du temps !

Débarqué en mars 1977 dans les pages du journal Tintin, « Thorgal » connaitra un destin hors du commun. 20 millions d’albums vendus plus tard, la saga d’heroic fantasy imaginée par Van Hamme et Rosinski n’a rien perdu de son aura. Après « Les Mondes de Thorgal » (26 albums au total pour trois séries parallèles), voici que Le Lombard dépose une nouvelle pierre runique dans ce riche univers : une collection de one shots, conçus comme autant de visions d’auteurs et d’aventures inédites… à raconter au coin du feu. Premier opus avec « Adieu Aaricia », magnifique hommage de Robin Recht (interviewé en fin d’article) à deux albums-clés de la série : « L’Enfant des étoiles » (T7, 1984) et « Aaricia » (T14, 1989). Une vision très humaine du légendaire viking…

Lire la suite...
Interviews

Interview de Laurent Astier : un final à la hauteur… de la Maison-Blanche !

La longue vengeance d’Emily trouve enfin son aboutissement, après les étapes — très mouvementées — d’un long parcours (au long de cinq tomes) qui tient à la fois de la fuite et de la course de fond (1). Rappelons que, élevée par son oncle en Arizona, la jeune Emily s’est trouvée très tôt sur la route, jusqu’à envisager de se marier, puis s’efforcer de venger son futur époux assassiné. En parallèle, elle est également à la recherche de sa mère et de son père, qui l’ont abandonnée très jeune dans des circonstances mystérieuses. Au long des quatre tomes précédents, Emily a éliminé quatre personnalités qui s’étaient avérées responsables de crimes. Et, après le Colorado, l’Ohio et le Texas, poursuivie par l’agence Pinkerton, la voici à New York. William McKinley, 25e président des États-Unis, est sa prochaine cible. Mais bien des événements vont encore se dérouler, et d’autres flashbacks apparaître qui éclaireront le passé. Un final à la hauteur du cycle, réussi d’un bout à l’autre !

Lire la suite...
Patrimoine

René Bastard : de la pierre au papier !

Inviter René Bastard dans la rubrique « Le Coin du patrimoine » est une évidence. Ayant commencé la bande dessinée à l’âge 40 ans, il gagne la ferveur de ses lecteurs six ans plus tard, en campant « Yves le loup » dans les pages géantes de l’hebdomadaire Vaillant. À l’exception d’un seul et court entretien, réalisé peu avant sa disparition, l’auteur est resté absent au sein des revues spécialisées… Il était donc temps de revenir sur le parcours de ce créateur qu’Yves Frémion, dans son « Guide de la bédé francophone », qualifiait en 1990 de « monument oublié ».

Lire la suite...
Meilleures ventes

Zoom sur les meilleures ventes de BD du 25 janvier 2023

Grand vainqueur commercial de l’année 2022, « Le Monde sans fin » démarre encore 2023 en tête du classement des meilleures ventes de bandes dessinées et poursuit sa route au sein du « Top 20 GfK/Livres Hebdo » où on le retrouve en 5e position, devant (en ce qui concerne les représentants du 9e art) les mangas « Jujutsu Kaisen » T18 (6e) et « Mashle » T18 (13e). « Révolution » T2 et « Anatole Latuile » T16 rejoignent le « Top 20 BD », tout comme quelques éditions promotionnelles de début d’année…

Lire la suite...
L'Art de ...

« Le Cahier bleu – Après la pluie » : le jeu de l’amour et du hasard selon André Juillard…

Profitant de la 50e édition du FIBD, Casterman réédite ce mois-ci 13 œuvres cultes, au format poche et au prix unique de 12 € : dont « La Ballade de la mer salée » (Hugo Pratt), la « Trilogie Nikopol » (Enki Bilal), « Silence » (Didier Comès) et « Kiki de Montparnasse » (Catel et José-Louis Bocquet). Prix du Meilleur album à Angoulême en 1994, le très élégant « Cahier bleu » d’André Juillard se hisse sans peine au firmament des one shots en matière de jeu amoureux, aussi sensible qu’inattendu. Prolongée en 1998 – sur fond d’intrigue policière – dans « Après la pluie », la rencontre entre Louise et Victor n’a jamais fini de révéler toutes les subtilités de sa narration…

Lire la suite...
Patrimoine

L’Âge d’or des éditions couleurs (chapitre 9) : « Tintin au Congo »…

« Tintin au Congo » n’est pas des plus réussis. Son scénario reste assez primitif, à l’opposé de chefs-d’œuvre tels que « Tintin au Tibet » ou « Les Bijoux de la Castafiore »… D’ailleurs, quand il fallut passer à la couleur en 1943, Hergé eut le plus grand mal pour le « Congo » et pour l’« Amérique ».
L’album passionne pourtant les collectionneurs : la première édition couleur est magnifique, déclinée en plusieurs versions sous second plat B1, dos jaune ou dos rouge, papier fin ou épais… Et l’intrigante édition dite « universelle » (ou « avant la lettre ») qui suit — en 1948 — fascine tous les amoureux des éditions Casterman : elle nous sert d’ailleurs d’illustration en Une de cet article, puisqu’un exemplaire de ce fabuleux collector sera proposé à la vente, le 10 février 2023, chez Artcurial.

Lire la suite...
L'Art de ...

« Georges & Tchang » : le temps d’une amitié hergéenne…

En mai 1934, Hergé rencontre pour la première fois Tchang Tchong-Jen. En pleine genèse du « Lotus bleu », le créateur de Tintin se lie d’amitié avec cet étudiant chinois, qui lui prodigue de judicieux conseils. En 1981, les retrouvailles tardives entre les deux artistes entrent à leur tour dans la grande histoire de la bande dessinée franco-belge… En 2012, Laurent Colonnier imagine dans « Georges & Tchang » une possible histoire amoureuse entre les protagonistes : tout à la fois biographie non officielle, relecture psychanalytique et récit de vie intimiste, l’album interroge sur les mystères de l’amitié et des sentiments. Complété par une préface du réalisateur Bruno Podalydès et par une postface du spécialiste Numa Sadoul, l’album reparait en ce début 2023 : année commémorative des 40 ans de la disparition du maître de la ligne claire.

Lire la suite...
Patrimoine

Disparition de Claude Dubois : Sylvain et Sylvette perdent l’un de leurs pères adoptifs !

Pierre Tranchand nous apprend le décès du dessinateur Claude Dubois, qui a eu lieu le 21 décembre dernier. Pendant près de 30 ans, Claude Dubois a animé les aventures de Sylvain et Sylvette dans Fripounet et Marisette,mais aussi celles de Perlin et Pinpin dans le journal éponyme. La signature de ce discret successeur de Maurice Cuvillier — le créateur des personnages — a fait rêver plusieurs générations de jeunes lecteurs catholiques, mais pas seulement.

Lire la suite...
Page 1 sur 10511 2 3 »