L'Art de ...

Django, ce guitare héros !

« Comme un manouche sans guitare… » chantait Thomas Dutronc en 2007, faisant alors un clin d’œil au mythique Django Reinhardt : le seul a avoir su fusionner dès les années 1930 les traditions de la musique tsigane avec les influences afro-américaines du jazz. La passion chevillée au corps, l’inventeur du jazz manouche méritait bien que l’on narre sa vie en images et en chaleurs musicales. Salva Rubio et Efa rajoutent eux aussi une corde à leur œuvre avec un bel album, émouvant one-shot oscillant entre drames et espoirs : car, telle une note de musique parfaite, le destin de Django a su s’accorder avec la vie de ses contemporains…

Lire la suite...
Interviews

Juillard et Christin réunis pour un huis clos géopolitique au grand air du nord, où la neige n’étouffe pas tous les secrets…

Cette fois-ci dans un pays froid pour une conférence diplomatique à haut risque, les auteurs font revenir la mystérieuse et attachante Léna, bien après les deux premiers tomes. Inimitiés ancestrales, arrière-pensées, petites postures et grands faux-semblants sont au menu de ce lieu abritant une situation plus intimiste que dans les histoires précédentes.
En prime, un entretien avec André Juillard qui a accepté d’en dire plus sur la préparation et les ressorts de l’album.

Lire la suite...
Meilleures ventes

Zoom sur les meilleures ventes de BD du 22 janvier 2020

Et voilà, il fallait bien que cela cesse ! Alors que se confirme officiellement (1) son statut de meilleure vente de livres de l’année 2019 tous genres confondus (avec 1 517 000 exemplaires), le dernier album en date d’« Astérix » – « la Fille de Vercingétorix » – est détrôné du « Top 20 GfK / Livres Hebdo », après 11 semaines continues de domination absolue, et n’y figure plus qu’à la 6e place. Pire, pour l’irréductible Gaulois, si l’on se souvient de « Le Ciel lui tombe sur la tête », sa dernière aventure est désormais devancée par deux mangas – horreur, malheur ! – : « One Piece » T93 (2e) et « My Hero Academia » T22 (3e), sans toutefois être rejoint par les franco-belges « Thérapie de groupe » T1 de Manu Larcenet (16e) et « Blake et Mortimer » T26 (17e). Par ailleurs, et comme prévu, ça dépote dans le classement des meilleures ventes de bandes dessinées (où « la Fille de Vercingétorix » reste toujours à la 1re place), lequel accueille, en ce début janvier, pas moins de 8 nouveautés !

Lire la suite...
L'Art de ...

Carlos Giménez : une enfance étouffée sous la dictature franquiste…

Né à Madrid en 1941, Carlos Giménez connut le pire lors de sa jeunesse passée dans les foyers de l’assistance publique espagnole, au temps de la dictature implacable du général Franco. Brimades et sévices physiques ou psychologiques prennent dans « Paracuellos » l’aspect d’anecdotes irrévérencieuses et cyniques, dessinées entre 1997 et 2003 sous la forme d’histoires courtes (2 à 8 planches). Couronnés dans le monde entier, les six tomes composant l’œuvre autobiographique de Giménez ont connu une suite récente : 160 pages réalisées entre 2016 et 2017, brossant un sinistre tableau du dénuement moral de l’Espagne de l’après-guerre civile. Une somme incontournable, tant pour ses qualités intrinsèques que pour se construire une culture historique de ses années noires…

Lire la suite...
Collections et BDM

C’est quoi BDzoom.com, en fin de compte ?

Alors que BDzoom.com va bientôt fêter ces 20 ans d’existence, il nous a semblé bon de rappeler, surtout pour les nouveaux venus, qu’il s’agit d’un site exclusivement consacré à la bande dessinée et qu’il fait, donc, la part belle à l’image. Référence encyclopédique, il traite évidemment de l’actualité du médium, mais aussi de son patrimoine, accueillant, systématiquement, au moins un nouvel article conséquent par jour sur la page d’accueil : ce qui en fait un rigoureux quotidien sur le 9e art.

Lire la suite...
Patrimoine

Loÿs Pétillot : Bayard fut son royaume…

Si les articles consacrés aux auteurs de la bande dessinée franco-belge des années d’après-guerre sont légion, beaucoup plus rares sont ceux dédiés aux dessinateurs français, dont beaucoup méritent plus que l’oubli dans lequel ils sont relégués. Loÿs Pétillot est, sans nul doute, l’un des plus brillants de cette génération sacrifiée.

Lire la suite...
Meilleures ventes

Zoom sur les meilleures ventes de BD du 15 janvier 2020

En attendant l’arrivée des (nombreuses) nouveautés du début d’année, lesquelles devraient bouleverser le classement des meilleures ventes de bandes dessinées (hors mangas) de ces prochaines semaines, on prend les mêmes et on recommence (à quelques retours près), pour ce premier « Top 20 BD » de l’année, qui honore toujours « La Fille de Vercingétorix » : le dernier « Astérix » étant également encore 1er du « Top 20 BD GfK/ Livres Hebdo » tous genres confondus, pour la 11e semaine consécutive.

Lire la suite...
L'Art de ...

Larcenet : une thérapie sur la piste aux étoiles…

Nul ne conteste la vérité suivante : entre De Vinci et Picasso, il y a Jean-Audes de Cageot-Goujon (autrement dit Manu Larcenet), star universelle de l’art séquentiel, moult fois primées et premier auteur à avoir reçu le Nobel de Littérature avec un album (mais quel album !). Malheureusement, tout a une fin : voici que notre génie sans disciple souffre d’une sévère dépression. Gisant sur le carrelage, vidé, sous une tonne d’antidépresseurs… Comment se réinventer en trouvant l’idée du siècle, potentiellement soufflée par un quelconque second rôle (qu’il se nomme Cézanne ou Dieu, rien de moins…) ? Comment enfanter une « étoile qui danse » ? Voici en tout cas le sujet de ce premier volume, tour à tour drôlissime, émotionnellement poétique et artistiquement bluffant. Bon, autant l’avouer : l’artiste-loin-d’être-fini Larcenet ne semble pas encore tout à fait mort. C’est osé.

Lire la suite...
Patrimoine

Le n° 112 de Fumetto 112 invite Paul (Paolo Campani, dit)…

Après avoir consacré plusieurs dossiers aux auteurs américains de l’âge d’or, l’excellente revue Fumetto (bande dessinée, en français) revient aux créateurs italiens et plus particulièrement à Paul, pseudonyme de Paolo Campani : créateur de Misterix, l’un des premiers super-héros européens.

Lire la suite...
Interviews

Adapter « Couleurs de l’incendie » : le récit d’une infernale vengeance féminine…

En évoquant en 2013 une rocambolesque escroquerie aux monuments aux morts dans « Au revoir là-haut », Pierre Lemaître signait un chef-d’œuvre, salué notamment du Prix Goncourt. Adapté brillamment tant par Christian De Metter (album paru chez Rue de Sèvres en 2015) que par Albert Dupontel (film en 2017), le roman pouvait laisser espérer une suite…de fait déjà imaginée par son auteur. Dans « Couleurs de l’incendie », de nouveau adapté par Christian De Metter, l’on retrouvera Madeleine Péricourt en héroïne inattendue, plongée dans un imbroglio politico-financier à la fin des années 1920. Non sans drames ni vengeances dignes de Dumas ou Balzac… Ni correspondances avec l’actualité et la question de la place des femmes dans notre société, encore un siècle plus tard.

Lire la suite...
Page 1 sur 9281 2 3 »